Remontons-nous le moral avec un Tiramisu

En nous inspirant de… TIRAMIBLOOM !
Le tiramisu (de l’italien «  tiramisù » ) littéralement « tire-moi vers le haut », « remonte-moi le moral » ou « redonne-moi des forces » est une pȃtisserie et un dessert traditionnel de la cuisine italienne, apprécié dans le monde entier, qui n’a jamais été plus actuel que dans cette période de pause forcée.
Son invention remonterait à la fin du xvi e siècle, en Toscane. Lors d’un voyage à Sienne du Duc souverain de Toscane Cosme III de Medicis, ce dernier aurait fait du tiramisu son dessert préféré, ramenant la recette à la cour de Florence, d’où il se serait répandu en Vénétie à Trévise et à Venise. C’est à Trévise que le mascarpone aurait été ajouté à la recette d’origine.
Les versions de la recette sont multiples dont celle plus légère en Émilie-Romagne, appelée zuppa inglese ( crema della Duchessa ou zuppa della Duchessa), réalisée avec de la crème, sans biscuits à la cuillère, avec des lamelles ou éclats de chocolat à l’intérieur.
Et c’est justement à Rome, au 187, via dei Gracchi, dans le quartier de Prati, qu’une équipe de trois amis, composée de Luca Cuniolo, Luca Fiore et Giacinta Trivero, a décidé de créer le Tiramibloom: un bar-pâtisserie spécial, un tiramisù-bar à sa manière où le célèbre dessert italien, dans une version strictement artisanale, se décline dans mille variations saisonnières.
Un espace en rose dédié au Tiramisu, qui allie la dégustion au véritable laboratoire expérimental.
Avant d’entreprendre une recette déclinée selon la sélection de la Chef Giacinta Trivero, voici la recette base :
4 oeufs
100 g de sucre semoule
300 g de biscuits à la cuillère
500 g de mascarpone
1 tasse de café noir sans sucre
cacao amer
  1. Séparer les blancs des jaunes d’oeufs.
  2. Mélanger les jaunes avec le sucre
  3. Ajouter le mascarpone au fouet.
  4. Monter les blancs en neige et les incorporer délicatement à la spatule au mélange précédent.
  5. Mouiller les biscuits dans le café rapidement et tapisser le fond du plat.
  6. Recouvrir d’une couche de crème au mascarpone puis répéter l’opération en alternant couche de biscuits et couche de crème en terminant par cette dernière.
  7. Saupoudrer de cacao.
  8. Mettre au réfrigérateur 3 heures puis déguster frais.
Bonne dégustation !
Tiramibloom
Via dei Gracchi, 187a, Rome, Italie
Texte : Karine Patricola – Images : D.R.

Bienvenue chez Libertino, le nouveau paradis de la pizza et de la burrata… au 44 rue de Paradis !

Après une escapade à Lille et s’être aventuré dans le East London, Big Mamma revient à ses premières amours, Parigi avec Libertino, le restau le plus loufoque de tout le groupe, une trattoria hors norme sur pas moins de deux étages.

Libertino, c’est un vol direct pour Montepulciano, en Toscane. À droite, une impressionnante cuisine où règne la Maserati des fours à braise. À gauche, retour en enfance avec la pâtisserie où l’affriolante farandole de desserts trône sur le comptoir. Le nouveau spot pour se régaler de pizzas romaines ultra fines et croquantes, de festivals d’antipasti à partager ou encore de desserts géants pousse-au-crime enrobés de chocolat, de caramel beurre salé praliné croustillant. Et cerise sulla dolce : si vous en aviez assez de faire la queue pour pouvoir espérer déguster une succulente pizza, une burrata de 1kg ou tiramisu qui-tue-la-mort, le Libertino est ouvert aux réservations ! Décidément, une big bonne nouvelle !

 

LIBERTINO
44 rue de Paradis, 75010 Paris

www.bigmammagroup.com

 

Texte : Margaux Dalbavie – Images : DR

Prêt pour une escale en Mongolie ?

Durant tout l’hiver, l’ambassade de Mongolie pose sa yourte sur la terrasse du restaurant Spoon, place de la Bourse. Une véritable invitation au voyage sans bouger de Paris.

C’est sous une yourte, habitation traditionnelle des familles nomades, synonyme de partage et d’hospitalité, que vous êtes convié à déguster un apéritif ou bien quelques créations du chef Hisanobu Shigeta composées de pois chiches doha, butter chicken, crevettes mumbaï…

Ce cocoon, pouvant accueillir de 8 à 16 invités, est privatisable sur demande et propose des plats à partager comme un Biryani Jodhpur, savoureux mélange de riz, bœuf et safran.

 

 

SPOON

25, place de la Bourse 75002 paris

01 83 92 20 30

www.spoon-restaurant.com

Texte : Margaux Dalbavie – Images : DR

Le nouveau bouillon parisien s’installe dans le quartier des Halles !

Un bon repas, dans un cadre d’exception, en plein de cœur de Paris pour moins de 20 €, impossible dites-vous ? Le Petit Bouillon Pharamond l’a fait, pour le plus grand plaisir de nos papilles ! 

Vous connaissiez déjà peut être le Pharamond, établissement mythique du quartier des Halles. Créé en 1832 par Pierre Heutte, le restaurant avait pour vocation de faire découvrir la cuisine normande aux Parisiens. En presque deux siècles, une clientèle prestigieuse y a défilé : Clemenceau, Hemingway, Oscar Wilde, François Mitterrand… Ses colombages de bâtisse normande, ses miroirs peints, ses dorures, ses banquettes rouges, son décor Belle Epoque… lui ont valu d’être classé au titre des monuments historiques !

Aujourd’hui, le Pharamond devient Le Petit Bouillon Pharamond. Avec sa carte bistrotière accessible et composée de plats traditionnels et réconfortants, on retrouve les joies simples de la table. Bien entendu, l’institution a conservé ses spécialités normandes comme le camembert rôti au miel ou le foie gras maison au Calvados, suivis des légendaires tripes à la mode de Caen, renommées « le bouillon Pharamond à la mode de Caen », avant un petit trou normand pour finir le voyage sur un riz au lait façon Teurgoule et pommes caramélisées…

 

LE PETIT BOUILLON PHARAMOND

24 rue de la Grande Truanderie, 75001 Paris

Privatisation possible dans les salons privés (informations tarifs sur demande).

www.pharamond.fr

 

Texte : Margaux Dalbavie – Image : DR

Un vrai brunch américain à Paris ? Yes we can !

Comme nous, vous êtes à Paris pendant ce week-end de 3 jours ? Ça vous dirait de faire un petit détour par les States ? C’est là qu’on vous emmène avec l’adresse la plus américaine de Paris : Le Coffee Parisien.

Fondé dans les années 90, ce restaurant fait figure d’ambassade américaine dans la capitale ! Depuis presque 30 ans, le Coffee Parisien est en service continu de 12h à 23h et vous propose chaque jour de découvrir des spécialités outre-Atlantique (oui ils en ont) aux noms parfois exotiques : ginger poke bowl, bagel pastrami, huevos rancheros, tataki de saumon, Obamac’ burger ou encore chicken tacos.

Aujourd’hui, devenu une véritable institution, le Coffee Parisien, c’est 3 restaurants: rue Princesse au cœur du quartier Saint- Germain, rue Gustave Courbet à Trocadéro, et le dernier à Neuilly, à quelques encablures de Porte Maillot. Des restaurants emblématiques de ces quartiers où chacun y va de son petit souvenir.

Mais attention, on est tout de même en France, les restaurants proposent des plats réalisés maison, exclusivement à base de produits frais sélectionnés chez des petits producteurs renommés, comme la Boucherie nivernaise, fournisseur officiel de l’Elysée, rien que ça ! Du fast food oui, mais good for you !

 

COFFEE PARISIEN PRINCESSE

4 rue Princesse, 75006 Paris

COFFEE PARISIEN 16ÈME

7 rue Gustave Courbet, 75016 Paris

COFFEE PARISIEN NEUILLY

46 rue de Sablonville, 92200 Neuilly-sur-Seine

www.coffee-parisien

 

Texte : Margaux Dalbavie – Image : DR

Khaïma, une oasis en plein Paris 

Déjeuner ou dîner dans une oasis aux couleurs du désert, derrière la rue Saint-Honoré ? Une invitation au voyage sous les tentes des nomades berbères, un parfum d’orient au milieu des immeubles haussmanniens.

Jusqu’au printemps 2020, la terrasse suspendue du Roch Hôtel et Spa se métamorphose en Khaïma (tente traditionnelle utilisée par les nomades dans les zones désertiques) le temps d’un hiver. Décorée pour l’occasion par la décoratrice et designer Sarah Lavoine, la terrasse se pare de couleurs lumineuses avec des tons ocre et sable se mêlant aux verts éclatants, aux bleus profonds pour une nuit sous le ciel étoilé du désert.

Quant à la cuisine, c’est avant tout l’histoire de la rencontre de Rémy Bérerd, chef du restaurant du Roch Hôtel et Spa, et Famtéma Hal, historienne de la cuisine marocaine. Venez découvrir leurs menus aux saveurs délicates. Les mets riches en épices sont dignes des plus belles histoires des mille et une nuits. Doigts de la mariée à la chair d’araignée de mer, Briwat chèvre menthe et ses salades marocaines, Tajine de langoustines aux pourpiers et au citron confit, Pigeon parfumé au Ras el Hanout et sa feuille de trid, Épaule d’agneau en croûte de sable et sa confiture de courges au miel… Cette farandole de plat à partager dans la pure tradition berbère vous fera découvrir une fusion des saveurs le temps d’un repas convivial.

A ne pas manquer !

 

Déjeuner du désert, jusqu’à 8 personnes, entrée-plat-dessert, à partir de 55 € par personne

Dîner mille et une nuits, jusqu’à 8 personnes, entrées à partager-3 plats-desserts-thé à la menthe et à l’absinthe, à partir de 79 € par personne

 

KHAÏMA, ROCH HÔTEL & SPA

28 rue Saint-Roch 75001 Paris | 01 70 83 00 00

www.leroch-hotel.com

 

Texte : Margaux Dalbavie – Image : DR

DURAND DUPONT, IT PLACE DE L’ETE

Situé au cœur de Neuilly sur Seine, place du Marché, le restaurant Durand Dupont récemment repris par le groupe Bourdoncle est la nouvelle adresse phare de cet été.

Le Durand Dupont impressionne avec sa capacité : 380 places assises dont 110 en terrasse plain-pied qui dispose d’un petit patio ombragé. Le restaurant est tenu par la figure de la restauration haut de gamme, Céline Barsanti, qui promet un accueil chaleureux.

L’établissement est décoré par le couple de designers Clément et Clémence Goutal connu pour leurs peintures trompe l’œil.Côté gastronomie, le chef Vincent Munier, fort de son expérience avec Jean-françois Piège au Clover de Saint-Germain-des-Prés, met à l’honneur une cuisine réalisée avec des produits de saison. Plats traditionnels français, fruits de mer, coquillages et crustacés sont au rendez-vous.

Pour les gourmands, le chef pâtissier Jérémy Feuvrier propose des notes sucrées comme l’éclair caramel au beurre salé, la tartelette à la framboise…

On n’oublie pas l’apéro avec les cocktails du chef barman Stéphane Picaut. Que ce soit pour déguster un jus détox ou apprécier un plus festif « Rock the Cashbah », il y en a pour tous les goûts.

Le Durand Dupont
14, Place du marché
92200 Neuilly-sur-Seine
Tel.  01 41 92 93 00

Ouvert tous les jours de 7h45 à 1h00 en continu
www.leduranddupont.com

Texte: Juliette Guillaume _ Images: DR.

LE NOUVEAU VISAGE DE LAPEROUSE

Le restaurant Lapérouse rouvre ses portes, après rénovation, avec les chefs Jean-Pierre Vigato et Christophe Michalak en cuisine.

Négoce de vin, cave prestigieuse, théâtre de la gastronomie française puis finalement tout premier restaurant recevant trois étoiles au guide Michelin en 1933 et ce jusqu’à 1969, il est aujourd’hui considéré comme un joyau parisien.

Situé sur les quais rive gauche, Il allie désormais allures du XVIIIe siècle avec une architecture d’intérieur signée Laura Gonzalès, des graphismes et des arts de table de Cordelia de Castellane.

Le chef étoilé Jean-Pierre Vigato, y propose une carte inspirée de l’histoire des lieux, avec un vrai service classique à l’ancienne.

Au menu : la charlotte de pommes de terre de Noirmoutier et son caviar Lapérouse, le bar et les langoustines à cru, huile d’olive et herbes aromatiques, le pigeon tendre, petits pois frais et sauce diable ou le homard bleu rôti travaillé dans sa splendeur, des pinces au corail.

Les notes sucrées sont assurées par le chef pâtissier Christophe Michalak, qui retwiste la pâtisserie française avec son profiterole ou vacherin Lapérouse.

Plus qu’un moment culinaire inédit, ce lieu chargé d’Histoire nous propose une véritable parenthèse enchantée.

Lapérouse
51 quai des Grands Augustins,
75006 Paris
Tel : 01 43 26 68 04

Ouvert pour les diners seulement
Ouvert pour les déjeuners à partir de septembre 2019

http://laperouse.com

 

Texte : Juliette Guillaume _ Images : DR.

Le Ralph’s x Burleigh

Le très charmant restaurant de Ralph Lauren à Saint-Germain-Des-Prés s’associe aujourd’hui avec la légendaire marque anglaise pour une collection en porcelaine haut de gamme ! 

Les motifs de Ralph Lauren sont mis à l’honneur et viennent sublimer la technique de Burleigh pour habiller de grandes et petites assiettes, des bols, mais aussi un pichet sculptural, une théière et un élégant saladier…

Déclinée en trois motifs d’inspiration américaine – « Peony » (pivoine), « Garden Vine » (plante grimpantes) et « Midnight Sky » (ciel nocturne) -, la collection s’amuse avec les bleu indigo, vert et noir.

A découvrir au Ralph’s pour des déjeuners ou des dîners encore plus élégants.

Ralph Lauren x Burleigh

www.ralphlauren.fr

https://www.burleigh.co.uk

Ralph’s

https://www.ralphlauren.fr/fr/global/ralphs-paris/7120

173 Boulevard Saint-Germain 75006 Paris

01 44 77 76 00

Ouvert du lundi au dimanche de 12h à 17h et de 19h à 23h

Texte : Lucille Doudement – Images : DR

 

 

LE BURGUNDY PARIS SOUS LE SOLEIL DE VALLAURIS

L’hôtel s’associe avec le marchand d’art Florian Daguet Bresson pour un voyage artistique et sudiste sur la terrasse Vallauris autour d’un menu coloré.

Florian Daguet Bresson a sélectionné des céramiques colorées de la maison Robert Picault – vases, gargoulettes, pots, assiettes et autres coupes -, au tisserand Jules Pansu, à l’artiste Pierre chevalier pour ses éléments mobiles en cuivre et la Verrerie de Biot pour habiller les tables du Burgundy Paris.Le chef Guillaume Goupil est à l’unisson et propose au Baudelaire, un menu Vallauris où se mêlent piperade, légumes du soleil et poisson. Les notes sucrées de lavande ou thym, pâtissier Pascal Hainigue, illuminant la fin des agapes.Pour les plus gourmands, des afternoon tea et des cocktails au bar Le Charles sont proposés.

La terrasse du Burgundy, quant à elle, met aussi en avant saveurs et couleurs du sud. En espérant que le soleil suivra leurs pas !

 

Hôtel Le Burgundy Paris
6-8, rue Duphot
75 008 PARIS
www.leburgundy.com
+33 1 42 60 34 12

Terrasse Vallauris
Du lundi au vendredi au déjeuner
Du lundi au dimanche de 15h30 à 18h
Du lundi au samedi au dîner
Réservation : +33 1 71 19 49 11

Menu Vallauris
58€ Entrée / Plat ou Plat/Dessert
62€ Entrée/ Plat/ Dessert

Texte : Juliette Guillaume _ Images : DR.

CRÉATURES, UNE PARENTHÈSE VÉGÉTALE ET ESTIVALE SUR LA TERRASSE DES GALERIES LAFAYETTE PARIS HAUSSMANN

Sortez les lunettes, les crèmes solaires et les éventails, l’été arrive à grands pas ! Et qui dit été, dit apéros et retour des célèbres rooftops parisiens. Cette année, le rooftop à ne pas rater pour tous les amoureux de lieux atypiques : Créatures. Un refuge végétal perché sur le toit des Galeries Lafayette Paris Haussmann à découvrir de mi-juin à mi-octobre.

Le Moma group crée l’événement et transforme l’un des plus beaux toits de paris en oasis chaleureuse et éphémère. A l’honneur ? La nature et surtout les légumes ! Le chef, Julien Sebbag, a accepté de relever ce nouveau défi alors même que son restaurant, Chez Oim, affiche complet.

L’univers de ce restaurant éphémère correspond à la personnalité bien marquée du jeune chef. Façon cabinet de curiosités, légumes, fruits, herbes, plantes ou fleurs évoquent un retour aux sources et à la nature au cœur de la ville. Une passion pour le monde végétal qu’il souhaite nous transmettre.

« Je suis victime d’une obsession indescriptible et charnelle pour les légumes, je les trouve humbles, magnifiques dans leur variété, rassurants, doux, surprenants et à la fois tellement prévisibles… »

Le menu a pour ambition de nous faire redécouvrir la saveur des légumes avec une cuisine créative 100 % végétarienne ! Et si vous n’êtes pas déjà convaincu, Créatures dévoilera un potager urbain en partenariat avec Sous les Fraises, un bar mixologie axé sur les herbes et les plantes, une programmation estivale et une terrasse luxuriante pour chiller en toute quiétude !

 

CREATURES

La terrasse des Galeries Lafayette Paris Hausmann

25 rue de la Chaussée-d’Antin, Paris 9e

Ouvert 7 j / 7 de 10h00 à 1h00 en continu

Petit-déjeuner, déjeuner & dîner (entrée libre sans réservation)

 

Texte : Margaux Dalbavie – Image : DR

La Provence ensoleille la Terrasse du Joy !

Le jaune vif des tournesols illumine la terrasse du restaurant Joy jusqu’à la fin des beaux jours. Des brassées de lavande, des paniers d’osier et une bicyclette ajoutent à la touche bucolique de ce décor estival éphémère signé Veuve Cliquot.

Magnifié par le décorateur Jacques Garcia, le restaurant de l’Hôtel Barrière Le Fouquet’s Paris propose une parenthèse de charme aux parisiens et touristes à l’occasion des beaux jours.

Tous s’y régalent des créations du Chef exécutif Bruno Guéret et du Chef Raymond Nordin ; une cuisine contemporaine qui met à l’honneur des produits de saisons délicatement sélectionnés. Du King Crabe au citron vert au cœur de filet de bœuf Black Angus Bio à la moelle ; tous les goûts sont satisfaits ! Sans oublier la délicieuse « formule barbecue » à partager ; un must pour l’été ! Les notes sucrées sont quant à elles signées du Chef Pâtissier Benjamin Roy. En fin de journée, il est aussi doux de venir savourer un cocktail signature du Chef Barman Stéphane Ginouvès. L’unique Meilleur Ouvrier de France Barman de la Capitale, éveille les papilles avec ses créations à base de champagne Rich Veuve Clicquot.

Poussez donc la porte du restaurant Joy et offrez-vous une escapade champêtre sur sa terrasse éphémère jusqu’au 15 septembre.

 

 

Hôtel Barrière Le Fouquet’s paris
Le Jardin de Joy
46, avenue George V
75008 Paris

https://www.hotelsbarriere.com/fr/paris/le-fouquets.html

Cocktail à partir de 27 euros.
Formule barbecue pour 2 (hors boissons) : 150 euros.

 

Texte : Corinne Marcheix-Picard _ Images : DR.