La villa « 3friends », des espaces privées et communs conçus par trois amis

Trois vieux amis voulaient avoir leurs villas sur des parcelles adjacentes, et ils voulaient que celles-ci aient des espaces de fête communs ainsi que des terrasses privées séparées pour chaque villa.
Les parcelles de la ville de Chai-Bagh, d’Ab-Pari, bénéficient d’un paysage magnifique et d’une vue lointaine sur la mer Caspienne. Les villas adhère en quelque sorte aux modèles d’architecture iranienne centrale, où les bâtiments se rassemblent pour créer des cours intérieures, tandis que les modèles indépendants sont les types dominants dans la région.

Les études de la villa «3friends» étaient basées sur le défi particulier du projet. Trois vieux amis voulaient faire construire trois villas sur des propriétés adjacentes qu’ils avaient achetées plus tôt. Ils voulaient que leurs villas aient des espaces communs de rassemblement et de fête ainsi que des espaces privés séparés pour chaque villa.Alors que toute la communauté de villas était conçue pour des villas indépendantes, les blocs de villas «3friends» attachés les uns aux autres, adhèrent aux modèles urbains du centre de l’Iran où des blocs de bâtiments familiaux se rassemblent pour créer une cour intérieure et privée.

Après avoir examiné différentes alternatives de composition sur les volumes et la façon dont elles créent des espaces privés confortables tout en laissant d’autres zones à usage commun, la conception a été conçue pour que ces espaces privés et communs soient agencés de manière à ne pas s’immiscer les uns les autres.

En conséquence, il existe deux types de chantiers conçus; certains sont surélevés sur le toit des rez-de-chaussée, accessibles uniquement de l’intérieur de chaque villa, considérés comme les cours les plus privées; et d’autres sont des cours communes au rez-de-chaussée utilisées par tout le monde. La deuxième cour accueille également des espaces de stationnement pour les automobiles.

Mesh Office

www.meshoffice.org

Images : Mesh Office.

 

Une villa dans les hauteurs de Casablanca

L’agence d’architecture internationale AW², dirigée par Reda Amalou et Stéphanie Ledoux, signe un nouveau projet de villa dans les hauteurs de Casablanca.

De l’extérieur, cette villa située dans les hauteurs de Casablanca se présente comme un bloc austère : une porte noire, des ventelles verticales jouant le rôle des moucharabiehs. A l’intérieur commence le jeu de l’architecture. Se protéger de la chaleur, de la lumière trop vive, des regards. Mais aussi, s’attacher une portion de terre, de ciel, de mer où il fasse meilleur. A l’intérieur, vivre projeté dans l’extérieur, dans la contemplation magnifiée de la ville. A l’extérieur, vivre comme dans un intérieur – sous le ciel certes, mais contenu, protégé. La villa Casablanca est une machine kinesthésique, une machine à regarder et à sentir, un arrangement entre le corps et l’espace. Mais elle est aussi un climat, une atmosphère.

La villa illustre le mantra Moderne qui est la continuité dedans / dehors. L’abstraction et la qualité des baies vitrées le permettent, de même que l’enchaînement des volumes, haut et bas, grand et petit, suspendu ou posé. Et aussi, le recours aux éléments – eau, ciel, végétal – et aux matières qui dessinent un usage, invitent à une posture.

Dans l’architecture moderne, blanche, se cristallisent des usages millénaires : un jardin caché, un patio agréablement frais, une résille qui révèle sans montrer, le clapotis d’une fontaine. Nous revendiquons une architecture qui s’arrête là où le regard s’arrête, qui englobe son environnement, mais aussi qui le recompose. La villa Casablanca, qui a en soi la valeur d’un manifeste, nous a permis de pousser assez loin cette idée, sur la base des fondamentaux modernes auxquels nous faisons révérence : le plan et la façade libres, les fenêtres en longueur, les pilotis, le toit terrasse.

AW2

AW² est une agence internationale d’architecture et de design, basée à Paris. Reda Amalou, diplômé de l’Université de East London, fonde l’agence en 1997. Stéphanie Ledoux, diplômée de l’Ecole Spéciale d’Architecture à Paris, le rejoint en 2000 et devient associée en 2003. Les deux associés mènent l’agence depuis et sont personnellement impliqués dans la conception architecturale de chaque projet.

Avec des projets dans 40 pays différents, l’agence s’est construite une expérience reconnue internationalement pour la conception de projets à forte valeur ajoutée. L’hôtellerie de luxe et les intérieurs hauts de gamme constituent aujourd’hui une part importante de son activité. Le travail de l’agence a été maintes fois primé avec notamment un MIPIM Best Hotel Award pour le Six Senses Condao, trois nominations au Grand Prix AFEX de l’Architecture Française à L’Export avec le Six Senses Condao au Vietnam, le Lycée Français d’Amman en Jordanie et Àni Private Resort & Art Academy au Sri Lanka.

AW² s’est construite au contact de cultures proches et lointaines. Les voyages, les projets loin de leurs bases, ont défini les contours de leur démarche architecturale et de ce qu’ils sont aujourd’hui. La base de cette démarche s’affirme d’abord dans une approche « ouverte » du projet qui se base sur les notions d’idée et de contexte. L’idée étant l’origine – leur vision – du projet et le contexte les éléments identifiés qui la nourrissent. Ainsi, ils articulent leur travail au travers de quatre étapes clés :

– l’intelligence du lieu, ou comprendre le site dans toutes ses caractéristiques les plus riches
– le contexte qui nourrit l’idée, ou savoir lire les éléments du contexte culturel, climatique, programmatique et économique
– les matières premières, ou utiliser les ressources les plus immédiates
– l’architecture comme réponse, ou dessiner des projets répondant à la fois à la problématique et au contexte

Cette démarche permet à l’agence d’aborder tous les sujets avec un point de vue ouvert qui favorise l’invention, tout en conservant la précision, la rigueur et la pertinence. L’écriture du projet se fait au fur et à mesure et n’est plus à l’origine du projet. Le projet commence toujours par un questionnement. Il s’agit donc de définir le contexte du projet et de déterminer ses ambitions. L’approche architecturale est sans a priori et elle n’a pas de cadre théorique strict. Néanmoins il existe un style AW² qui perdure de projet en projet et véhicule une certaine vision du monde, une certaine élégance.

www.aw2.com

Images : Magda Biernat.

Au Costa Rica, une villa blanche au toit spectaculaire

La ligne de toit en forme d’aile abrite une villa blanche spectaculaire dans la jungle du Costa Rica.

Chaque espace de la maison a été incliné de sorte à voir l’océan, et cette torsion crée un lien géométrique entre la ligne de toit et les espaces qui sont devenus l’élément principal.

Cette maison blanche dans la jungle agit comme une toile de sorte que la lumière du matin et du coucher du soleil se reflète sur ses surfaces et crée une gamme de couleurs qui varient tout au long de la journée. Les surfaces inclinées permettent également au reflet des ombres et aux textures de la nature de jouer dans les espaces et de donner de la vie.

En raison de l’éloignement de l’emplacement et des difficultés d’accès, Studio Saxe a décidé de créer une charpente en acier léger, amenée et assemblée de manière rapide et efficace. Cela a non seulement assuré la qualité de la construction dans un endroit très éloigné, mais cela a également permis au processus de construction d’être efficace et l’intervention sur le chantier très minime.

Pour Studio Saxe,une conception en lien avec la nature doit être le premier objectif, par conséquent, cette villa a été correctement orientée pour tirer parti des avantages.

Le toit protègent du soleil et de la pluie dans les moments les plus critiques de la journée, créant un confort sans utilisation d’énergie. L’impact sur le site a été minime lors de la construction de la villa et la ligne de toit étendue sert également de moyen de collecter la production d’eau et d’énergie.

Studio Saxe 

https://studiosaxe.com/

Images : Andres Garcia Lachner.

La Villa Dollander de Jean Prouvé en bord de mer dans le Lavandou est en vente

Également connue sous le nom de « Villa Saint-Clair », cette maison de vacances a été conçue entre 1949 à 1951 dans le Lavandou pour la famille Dollander (également propriétaire d’une « Maison Dollander » à Nancy signée par Jean Prouvé). Elle a été dessinée par Henri Prouvé, l’architecte, et édifiée par son frère Jean, le constructeur .


Face à la plage de Saint-Clair, la villa donne sur la mer du Lavandou et ses paysages exceptionnels.

Photo : Architecture de Collection


Séparé entre une partie jour et une partie nuit, reliée par une galerie ouverte, elle s’étend sur 100 m2

Photo : Architecture de Collection


La partie jour se compose d’un salon, une salle à manger et une cuisine.

Photo : Architecture de Collection


La villa est élaborée par Jean Prouvé selon une architecture industrialisée de l’habitat.

Photo : Architecture de Collection


Les parois vitrées font rentrer la lumière naturelle et illuminent les espaces du lever du jour au coucher du soleil.

Photo : Architecture de Collection


Les poteaux extérieurs sont en tubes d’acier et les panneaux intérieurs en volige de bois.

Photo : Architecture de Collection


La Villa Dollander reprend le système constructif de la maison à portique axial que Jean Prouvé élabore à partir de 1946 dans les usines de Maxéville. En 1949, la maison Standard est commandée par le Ministère de la Reconstruction et de l’Urbanisme avec un prototype exposé au Salon des arts ménagers en 1950.

Photo : Architecture de Collection


Les portes sont en tôle pliée selon le procédé inventé dans les usines de Maxéville.

Photo : Architecture de Collection


A l’intérieur, le sol en tommettes de terre cuite, les cloisons et plafonds couverts de lambris naturel ou peint de couleurs douces et l’auvent habillé de bambou créent une ambiance chaleureuse et lumineuse.

Photo : Architecture de Collection


Véritable bijou d’architecture des années 40, la Villa Dollander est inscrite au titre des Monuments Historiques depuis 1991.

Photo : Architecture de Collection

Excepté le mur du fond réalisé en pierres, tous les éléments porteurs sont préfabriqués en usine, à l’image des bacs acier de la toiture, des cloisons intérieures en bois et des portes percées de hublots. Une contrainte nécessaire en temps d’après-guerre, où les conditions de construction n’étaient pas les mêmes.

Photo : Architecture de Collection


Tous les espaces sont tournés vers la mer ou le jardin.

Photo : Architecture de Collection


Ce chef-d’œuvre est aujourd’hui sur le marché de l’immobilier !

Photo : Architecture de Collection

La Villa Dollander de Jean Prouvé en bord de mer dans le Lavandou (83) est en vente par Architecture de Collection

 

[button color= »black » size= »normal » alignment= »center » rel= »nofollow » openin= »newwindow » url= »https://www.architecturedecollection.fr/product/villa-dollander-lavandou-henri-jean-prouve/ »]En savoir plus[/button]

Une villa enfouie dans le sol avec toit terrasse surplombant la pinède et la mer

A partir de conditions plus que difficiles à Hyères, l’architecte Frederique Legon Pyra a fait sortir de terre une villa moderne de 250m2, avec patio.

Le terrain était difficile, orienté plein Nord, avec des règlements privés contraignants, dont une servitude de vue limitant la hauteur à 4,50m.

Tout le projet a été de tirer parti de ces contraintes fortes pour en faire des atouts. Et quels atouts !

Dans le prolongement du salon se situe la grande terrasse, avec vue imprenable sur la Pinède et la mer. Le toit des chambres est de ce fait devenu une belle surface de terrasse surplombant la mer.

La villa ne dépasse pas 4,50m de hauteur par rapport au terrain naturel afin de respecter le règlement de droit privé lié à ce terrain. Ainsi, la villa, sur deux niveaux, épouse le terrain naturel en s’enfouissant dans le sol.

Ce niveau enterré, qui reçoit la suite parentale, est éclairé par un patio agrémenté d’un mur d’eau et d’un jacuzzi. De l’autre côté du patio, un deuxième corps de bâtiments face à la mer reçoit les chambres d’amis conçues en studios indépendants qui ont chacun une terrasse privée donnant aussi sur la mer.

La villa constitue à elle-seule un trésor caché. En effet, elle se devine à peine depuis la mer, elle est tapie dans la pinède et la majorité de sa surface est enterrée. En haut le salon et les pièces à vivre. En bas à droite, la suite parentale qui donne sur le patio. L’ouverture du patio vers l’extérieur à gauche, permet à la lumière naturelle de pénétrer dans les espaces enterrés. Chaises longues, jacuzzi, mur d’eau, palmiers… ce patio invite à la détente et à la contemplation.

Frédérique Legon Pyra, architecte DPLG
Hyères, France
www.frederiquepyra.com

Images : Michel Eisenlohr.

Dîner féérique à la Villa E-1027

Le centre des monuments nationaux vous invite pour ses soirées exclusives et hautes en festivité.

Le Cap Moderne organise visites du site et dîners privilégiés sur la terrasse de la villa E-1027 pour quatre soirées inoubliables rythmées par les feux d’artifices de la principauté de Monaco.

Cocktail et musique sont au rendez-vous pour célébrer les 90 ans de la célèbre villa imaginée par l’architecte Eileen Gray, véritable icône de l’architecture moderne, classée au titre de monument historique.

Menu à 190€ par personne dont 100€ de contribution de fonds de restaurations de la villa.

 

CAP MODERNE

Avenue Le Corbusier
06190 Roquebrune Cap-Martin

Les 20 et 27 juillet et 3 et 10 août 2019

Réservations par mail : capmoderne.events@gmail.com

 

Texte : Louise Fiata – Images : DR

Virée chez Agnese De Donatis dans les Pouilles

Située à quelques kilomètres de la mer, sur une colline, à 160 mètres d’altitude, la Villa de Donatis est entourée d’oliviers et de garrigues méditerranéennes et immergée dans le silence de la campagne et de ses paysages surréalistes.

Chaque pièce de la villa accueillante et soignée dans les moindres détails et insuffle un petit air d’antan.

Les chambres et les suites ont été insonorisées et rendues encore plus confortables grâce à l’utilisation de tissus précieux et de meubles anciens restaurés qui témoignent de l’histoire de la famille De Donatis et de ses traditions. Une attention particulière a été accordée aux lumières des chambres, des salles de bains et des espaces de vie communs.

Le salon de la villa à travers une grande fenêtre dévoile une vue splendide ainsi que la piscine extérieure. Le cœur battant de cette demeure est sans doute la cuisine, spacieuse et accueillante avec son mobilier en bois fabriqué sur mesure par des artisans experts, où chaque petit déjeuner devient une cérémonie qu’Agnese orchestre chaque jour avec maestria.

Zoom sur la Villa de Donatis !

 

 

Texte Karine Patricola – Photos DR

Villa secrète aux portes d’Ajaccio

Entre plage et garrigue, à l’orée d’une réserve naturelle, se cache cette demeure familiale largement ouverte sur l’extérieur. Pépite design et chaleureuse entièrement imaginée par la propriétaire des lieux.

Devant la façade principale, la piscine d’eau salée en ipé est signée Matthieu et Valérie, artisans de Sagone, en Corse du Sud. Chaises, longues, canapé et coussins Maisons du Monde.

Jardin et plates bandes ont été imaginés par Vadim et Emma, paysagistes corses. Les propriétaires ont acheté toutes les lampes en Tunisie. Les rondins de bois servant de tables d’appoint ont été découpés dans un eucalyptus.

La cuisine d’été, style paillote, a été équipée par Matthieu et Valérie, avec chaises et transat Maisons du Monde.

Des objets asiatiques et africains rapportés par les propriétaires, voyageurs nomades, personnalisent l’espace.

Laurence, la propriétaire, a dessiné table et bar, réalisés sur mesure en chêne par Ludovic, ébéniste niçois. Chaises La Redoute.

Dans le grand salon, les canapés Caravane regardent la mer et la piscine. Tables Maisons du Monde et AMPM. Lampes de Paola Navone.

Eden réinventé par la compagne du propriétaire, architecte décoratrice, face à la Méditerranée.

Petit chambre, très claire, couleur sable, ouvrant sur une terrasse. Linge de lit Merci en harmonie avec la peinture murale. Lampes en osier Ay Illuminate.

Master suite, avec sa douche jouant les cloisons transparentes entre la partie salon (canapé Maisons du Monde) et la partie chambre. Suspension Ay Illuminate et linde de lit Merci.

Dans cette troisième chambre, tous les meubles sont de Maisons du Monde, les coussins de Caravane. Suspension Ay Illuminate. La villa A Nepita est à louer sur www.lecollectionist.com

Texte : Anne-Marie Cattelain-Le Dû
Images : DR

Immersion au cœur des vignes au Château d’Esclans

C’est dans un domaine enchanteur de 267 hectares, dont 44 de vignobles, que Sacha Alexis Lichine élabore ses quatre cuvées de rosés, des merveilles…

 

Le château actuel, inspiré du style des villas toscanes, a été construit au milieu du 19e siècle. C’est là que Sacha s’est installé… Au cœur du Var, pays du rosé, il faire grandir sa passion pour l’intemporel vin rosé qui anime nos longues soirées d’été, en créant une marque de classe mondiale.

L’homme est né à Bordeaux, a grandi aux États-Unis et vit désormais entre New York et la Provence. Pour la petite histoire, c’est au Château d’Esclans qu’est conçu le rosé le plus cher du monde, la cuvée Garrus, mais également le Whispering Angel qui a fait connaître le côtes-de-Provence dans le monde entier.

Le Whispering Angel : « La boisson cool et chic »

Vendanges de nuit et matin uniquement, aucune macération

 

Le Château d’Esclans Les Clans : « Un vin héroïque »

2e Prix Decanter au World Wine Award, 2016

 

Le Rock Angel : « Un Whispering Angel en blouson de cuir »

Vendanges du lever du soleil à midi, aucune macération

 

Le Château d’Esclans Garrus : « Le summum des rosés »

Issu d’une vigne âgée de 80 ans, Prix Drinks Business Master

 

Château d’Esclans

4005, route de Callas

83920 LA MOTTE

www.esclans.com

04 94 60 40 40

chateaudesclans@sachalichine.com

 

Texte : Louise Fiata – Images : DR

Villa avec vue à Silverstrand

Visitez la dernière réalisation du designer Henri Jim de Verb Studio et de l’équipe PARA DesignWork, une somptueuse villa, face à la mer et au bord des îles de Hong Kong, où poésie et douceur sont au rendez-vous.

Dans une villa calme de 970m², le designer dévoile des espaces remplis d’histoires. Inspirée de la musique impressionniste telle que Gymnopedie No.1 d’Erik Satie et Arabesque No.1 de Claude Debussy, son but est de nous faire passer un message.

La villa est habillée de couleurs neutres et de matériaux naturels tels que le bois, les dalles de granit gris et le marbre rouge qui favorisent méditation et sérénité.

Dans la cuisine Schueller, deux éléments forts nous plongent dans une ambiance de contemplation : la surélévation de la pièce et la vue à couper le souffle.Cette pièce est accompagnée d’une grande salle à manger composée d’un banc Ovo et de chaises Norhor.Dans le salon, un piano Yamaha, un sofa Eilersen et un lit de repos Fredericia-Spine donnent vie à l’espace …Villa à Silverstrand, une villa contemporaine et intimiste à la vue improbable.

Hong-Kong, Chine.

 

Texte : Axelle Amiot – Photos :   Samson @ Increase Production

Avec Trabeco, en bord de mer

Profiter de la proximité du bord de mer est un rêve que le constructeur Trabeco rend accessible, en proposant des réalisations qui savent s’adapter à tous les besoins et toutes les configurations.

Qu’il s’agisse d’une résidence principale ou secondaire, que l’on soit en pleine vie active ou à la retraite, l’idée d’habiter une maison à proximité de la mer est le souhait de beaucoup d’entre nous. Ce projet, s’il est réalisable, demande parfois à faire des choix en termes d’emplacement,  de gérer des contraintes géographiques ou climatiques. Trabeco accompagne les propriétaires pour leur proposer des solutions de construction qui tirent le meilleur parti des terrains…

Ravis dans la Vallée Heureuse Frédéric Martinez, responsable des Maisons Vibel, concessionnaire Trabeco à Perpignan pour les Pyrénées-Orientales et l’Aude, a réalisé cette agréable villa dans un cadre d’exception. Celle-ci prend place au sein de la Vallée Heureuse, dans le massif des Albères, à proximité de la frontière espagnole et à 10 minutes de la plage. Sur un terrain de 725 m2, doté d’un chemin d’accès de 25 mètres, la villa offre 130 m2 de surface habitable. Le parti pris de cette réalisation élégante et contemporaine est de protéger les habitants du vis-à-vis, mais aussi d’une contrainte régionale climatique : la tramontane. Un élément à prendre en compte pour bien vivre au quotidien, mais aussi pour profiter de la piscine. C’est pour cela que cette dernière se trouve abritée par la construction, tout en profitant tout au long de la journée d’un ensoleillement optimal. La distribution des pièces offre des espaces très agréables à vivre : un séjour salon de 60 m2, une suite parentale de 30 m2 avec sa salle de bains et sa double douche à l’italienne, deux chambres de 13 m2 et une autre salle de bains. Un garage abrite pour sa part les véhicules. Pour sublimer cette réalisation, les revêtements ont été choisis avec soin : du parquet dans les chambres et du carrelage Porcelanosa grand format dans les autres pièces. Les prestations sont elles aussi à la hauteur : centralisation des ouvertures, volets roulants, alarme avec écran de contrôle à gérer depuis une tablette. Le tout avec budget maîtrisé de 1500€ le m2.

 

Dedans dehors à Pornic 

Pour passer leur retraite, ce couple souhaite changer d’horizon en passant de l’Eure et-Loir au bord de mer. Changement d’ambiance, et direction le charme naturel de Pornic pour s’installer et y couler des jours heureux. S’ils sont disposés à déménager, ils souhaitent en revanche privilégier le centreville sans renoncer à l’idée d’une maison. Ce choix n’est pas sans difficulté, car ces deux éléments peuvent être difficiles à concilier. C’est Trabeco, et plus spécifiquement son concessionnaire de Loire-Atlantique (Bruno Pleuchot et Bertrand Crampes), qui va réussir ce tour de force. Sur un terrain en drapeau de 700 m2, dont 150 md’accès, proche du centre-ville, du golf et des commerces, le constructeur implante une maison aux quatre faces en limite de propriété. Cela lui permet d’optimiser au maximum la surface habitable disponible, et de répondre à toutes les demandes du couple. Celui-ci souhaitait en effet des surfaces de vie importantes, et un nombre de pièces qui l’était également. Trabeco a suivi et respecté ce cahier des charges et propose ici une maison de quatre chambres, dont une suite parentale, une pièce de vie de pas moins de 64 m2, un salon d’été de 13 m2 qui fait la liaison entre deux corps de bâtiments, un cellier et un atelier de 10 mchacun. Le constructeur a réussi à intégrer une piscine, et deux cours intérieures sans vis-à-vis, de 30 m2 côté chambres et plus de 120 m2 côté pièce de vie, pour profiter de la vie à l’extérieur. S’ajoutent un grand garage de 54 m2 et un carport de 45 m2 pour les véhicules. Avec un budget de 2000 € le m2, Trabeco respecte aussi un budget raisonnable.

 

www.trabeco.fr

Texte : Olivier Waché – Photos : D.R

La Villa Mérici

L’architecture des maisons de ces dernières années montrent un intérêt pour des constructions épurées aux lignes droites. En quelques années, les maisons d’architecture cubique sont devenues un véritable phénomène de mode…

Au cœur de la ville de Québec (Canada), La Villa de Mérici conçue sur un terrain en pente, qui jouit d’une surface totale de 800m², d’une hauteur de 3m sous plafond au rez-de-chaussée et fait face au fleuve Saint Laurent tout en s’ouvrant, au sud, sur les plaines d’Abraham. L’architecte Jérôme Henné, de l’agence LEMAYMICHAUD ARCHITECTURE DESIGN a conservé au maximum les arbres.

La façade aux lignes structurées, sobres, en rupture avec l’architecture traditionnelle, tranche avec le coin de verdure qui confère une intimité audacieuse : 7 baies coulissantes monumentales à ouvrant caché LUMEAL et 12 fenêtres SOLEAL 65 vous séparent de la nature. La résidence de Mérici mêle avec succès créativité et performances techniques autour de l’aluminium. Les ouvertures TECHNAL se distinguent par leur robustesse et leurs performances thermiques élevées, deux critères essentiels pour la région qui fait face à des hivers rudes.

www.technal.fr

Texte : Laura Jamal – Photos : D.R