Skyline House, une maison au toit ondulé surplombant la ville d’Oakland

Ce projet est une reconstruction d’une maison datant de 1991. Situé en haut de la chaîne de montagnes Eastbay surplombant la ville d’Oakland, le site offre une vue imprenable vers la baie sud-ouest et le Golden Gate. Il a été conçu pour une jeune famille, qui souhaitait une maison à aire ouverte qui embrassait la vue sur la baie et une connexion au jardin existant.La propriété possède de grands séquoias sur les deux côtés longitudinaux de la propriété, canalisant ainsi ceux qui se concentrent du jardin avant aux vues arrière.

La conception consiste à entourer l’espace commun du rez-de-chaussée dans un tube en bois qui relie le jardin à l’avant à la terrasse panoramique, de l’espace de vie à l’arrière. Situé près du sommet de la chaîne de montagnes, à environ 450 mètes au-dessus du niveau de la mer, le site est confronté à des conditions météorologiques extrêmes et à de larges variations de température.

Le toit de la forme tubulaire est déformé créant un grand volume de ventilation pour l’espace de vie. La forme fait écho au brouillard côtier qui vient vers l’intérieur, refroidissant ainsi l’espace avec les brises de l’après-midi. L’espace commun du rez-de-chaussée connecte les deux espaces extérieurs contrastés.


En travaillant avec le plan d’étage existant, le coin cuisine a été transformé pour s’ouvrir et se connecter au jardin de la cour avant et former un coin repas extérieur. Un planteur / banc en béton a été placé pour mieux définir l’espace de jardin extérieur.

En face de la cuisine rénovée, l’espace repas intérieur s’ouvre de façon transparente sur le pont d’observation, créant un grand espace ouvert et étendant la structure du toit en treillis pour abriter l’espace ensoleillé . Un nouvel escalier relie le rez-de-chaussée à l’espace inférieur grâce au prolongement du tube de bois à travers une crevasse vers une salle de projection, une chambre et un bureau.

Terry & Terry Architecture
www.terryandterryarchitecture.comwww.terryandterryarchitecture.com

Images : Bruce Damonte.

Une villa enfouie dans le sol avec toit terrasse surplombant la pinède et la mer

A partir de conditions plus que difficiles à Hyères, l’architecte Frederique Legon Pyra a fait sortir de terre une villa moderne de 250m2, avec patio.

Le terrain était difficile, orienté plein Nord, avec des règlements privés contraignants, dont une servitude de vue limitant la hauteur à 4,50m.

Tout le projet a été de tirer parti de ces contraintes fortes pour en faire des atouts. Et quels atouts !

Dans le prolongement du salon se situe la grande terrasse, avec vue imprenable sur la Pinède et la mer. Le toit des chambres est de ce fait devenu une belle surface de terrasse surplombant la mer.

La villa ne dépasse pas 4,50m de hauteur par rapport au terrain naturel afin de respecter le règlement de droit privé lié à ce terrain. Ainsi, la villa, sur deux niveaux, épouse le terrain naturel en s’enfouissant dans le sol.

Ce niveau enterré, qui reçoit la suite parentale, est éclairé par un patio agrémenté d’un mur d’eau et d’un jacuzzi. De l’autre côté du patio, un deuxième corps de bâtiments face à la mer reçoit les chambres d’amis conçues en studios indépendants qui ont chacun une terrasse privée donnant aussi sur la mer.

La villa constitue à elle-seule un trésor caché. En effet, elle se devine à peine depuis la mer, elle est tapie dans la pinède et la majorité de sa surface est enterrée. En haut le salon et les pièces à vivre. En bas à droite, la suite parentale qui donne sur le patio. L’ouverture du patio vers l’extérieur à gauche, permet à la lumière naturelle de pénétrer dans les espaces enterrés. Chaises longues, jacuzzi, mur d’eau, palmiers… ce patio invite à la détente et à la contemplation.

Frédérique Legon Pyra, architecte DPLG
Hyères, France
www.frederiquepyra.com

Images : Michel Eisenlohr.

Amantea Architects transforme le paysage d’une maison familiale à Toronto

Amantea ArchitectsAmantea Architects modernise un paysage résidentiel urbain luxuriant et décontracté avec une composition mondrianesque d’espaces habilement programmés.

Les architectes d’Amantea de Toronto ont transformé le paysage d’une maison familiale dans le quartier de Forest Hill de la ville, clarifiant son programme tout en conservant son caractère luxuriant et en couches. Le projet comprend une arrière-cour entièrement repensée comprenant une terrasse, un patio, une pelouse sportive, une piscine et un pavillon – tous programmés efficacement dans un espace de 560 mètres carrés – ainsi qu’un nouveau jardin et une entrée avant.

doublespace photography
doublespace photography

Le projet extérieur a commencé avec la collaboration d’Amantea pour une rénovation complète de la résidence principale, dirigée par le cabinet d’architecture Reigo & Bauer. Le client voulait préserver des éléments du paysage existant, notamment les arbres matures le long du jardin arrière, qui ajoutent à l’isolement verdoyant de l’arrière-cour, tout en étendant la palette de matériaux et le langage de l’intérieur désormais moderne de la maison.

doublespace photography
doublespace photography

Le point focal du paysage est un nouveau pavillon de 47 mètres carrés couvrant presque toute la largeur de la cour et poussé aussi près de la limite de propriété arrière que le permet. Planant au-dessus du niveau naturel sur des piliers pour atténuer son impact sur les arbres adjacents, la forme linéaire du pavillon est configurée pour préserver la végétation existante. Revêtu de noir pour contraster avec le feuillage environnant tout en s’éloignant visuellement en arrière-plan, le pavillon fonctionne comme un écran, créant l’illusion d’un espace illimité au-delà.


L’élévation faisant face à la maison est un assemblage de lattes de cèdre verticales qui passent progressivement de larges et peu profondes aux extrémités du bâtiment, qui abritent le stockage et la mécanique, à plus étroites, plus profondes et plus espacées en son centre. L’effet moiré qui en résulte est particulièrement frappant la nuit lorsque le pavillon est illuminé comme une lanterne, avec une lumière chaude filtrant à travers son écran et des parois en verre translucide pleine hauteur.

Ces panneaux de verre admettent une lumière naturelle abondante, limitant le besoin d’éclairage artificiel tout en offrant une séparation visuelle; la nuit tombée, la lumière du jour est complétée par des LED réglables intégrées au plafond. Le noyau du pavillon, fini avec une palette chaude et naturelle de contreplaqué de qualité marine avec placage de cèdre et planches de cèdre huilé, est retourné à une salle de bain, un vestiaire et une douche à côté d’une ouverture dans le toit qui encadre un bouleau et une vue du ciel – des zones habilement cloisonnées mais ouvertes sur le paysage environnant et l’activité de la piscine.

doublespace photography

De l’intérieur du pavillon, le plancher en ipé se connecte aux terrasses en ipé huilé qui encadrent la piscine. Reflétant la géométrie du pavillon, la nouvelle piscine rectangulaire est bordée de calcaire algonquin qui s’étend horizontalement sur un côté pour former une terrasse assez large pour les chaises longues; le plus proche de la maison, le même calcaire fait office de pont vers la terrasse. Les côtés restants de la piscine sont flanqués de terrasses en ipé huilé qui affleurent au niveau de la pelouse. L’utilisation de surfaces de marche continues dans toute la cour unifie le pavillon avec son cadre – un effet amélioré par un toit planté qui prolonge visuellement la pelouse jusqu’à la végétation du périmètre vu de dessus.

doublespace photography

En face du pavillon, la nouvelle terrasse de salle à manger remplace une plate-forme de balcon existante encadrée par un mur de maçonnerie et accessible par un étroit ensemble de huit marches en pierre; maintenant, une séquence étendue de plates-formes larges élabore la transition de la terrasse de salle à manger en ipé au patio de calcaire ci-dessous, supprimant le besoin d’un garde-corps et améliorant le sentiment d’ouverture. Élevée pour répondre au niveau de l’intérieur du rez-de-chaussée, la nouvelle terrasse agrandie comprend également un généreux poste de barbecue personnalisé contre une latte de cèdre horizontal teinté noir avec un pare-chaleur en aluminium enduit de poudre.

De la terrasse de la salle à manger à la piscine, le changement d’élévation est géré par une berme — prise en sandwich entre deux dispositifs de retenue de calcaire bas, encore subdivisée par des jardinières en aluminium noir et densément feuilletée pour négocier sa descente abrupte — en insérant un terrain intermédiaire pour créer un sentiment de distance entre la piscine et terrasse. Ici et ailleurs, les plantations (sélectionnées en collaboration avec Tina McMullen) sont structurées pour un look moderne qui conserve néanmoins la sensation lâche et hirsute du jardin d’origine.

Dans la cour avant, Amantea a mis à jour une allée en fer à cheval existante et une promenade avant entrecroisée avec de nouvelles surfaces chauffées de béton et de calcaire. L’entrée, elle aussi, est modernisée, avec un nouvel arceau carré, un banc orthogonal en calcaire et un bac de plantation correspondant encadré de métal noirci; ici, comme dans les zones bordant la promenade avant, une composition soigneusement proportionnée d’arbustes et de plantations basses remplace le gazon.

Amantea Architects
www.amarchitects.ca

Credit Photos : Doublespace Photography

CRÉATURES, UNE PARENTHÈSE VÉGÉTALE ET ESTIVALE SUR LA TERRASSE DES GALERIES LAFAYETTE PARIS HAUSSMANN

Sortez les lunettes, les crèmes solaires et les éventails, l’été arrive à grands pas ! Et qui dit été, dit apéros et retour des célèbres rooftops parisiens. Cette année, le rooftop à ne pas rater pour tous les amoureux de lieux atypiques : Créatures. Un refuge végétal perché sur le toit des Galeries Lafayette Paris Haussmann à découvrir de mi-juin à mi-octobre.

Le Moma group crée l’événement et transforme l’un des plus beaux toits de paris en oasis chaleureuse et éphémère. A l’honneur ? La nature et surtout les légumes ! Le chef, Julien Sebbag, a accepté de relever ce nouveau défi alors même que son restaurant, Chez Oim, affiche complet.

L’univers de ce restaurant éphémère correspond à la personnalité bien marquée du jeune chef. Façon cabinet de curiosités, légumes, fruits, herbes, plantes ou fleurs évoquent un retour aux sources et à la nature au cœur de la ville. Une passion pour le monde végétal qu’il souhaite nous transmettre.

« Je suis victime d’une obsession indescriptible et charnelle pour les légumes, je les trouve humbles, magnifiques dans leur variété, rassurants, doux, surprenants et à la fois tellement prévisibles… »

Le menu a pour ambition de nous faire redécouvrir la saveur des légumes avec une cuisine créative 100 % végétarienne ! Et si vous n’êtes pas déjà convaincu, Créatures dévoilera un potager urbain en partenariat avec Sous les Fraises, un bar mixologie axé sur les herbes et les plantes, une programmation estivale et une terrasse luxuriante pour chiller en toute quiétude !

 

CREATURES

La terrasse des Galeries Lafayette Paris Hausmann

25 rue de la Chaussée-d’Antin, Paris 9e

Ouvert 7 j / 7 de 10h00 à 1h00 en continu

Petit-déjeuner, déjeuner & dîner (entrée libre sans réservation)

 

Texte : Margaux Dalbavie – Image : DR

Des terrasses qui réchauffent l’atmosphère

Quand le froid est au rendez-vous, les terrasses réchauffent l’atmosphère avec convivialité en vous proposant une cuisine qui se veut généreuse et familiale. Voici une sélection qui ne manquera pas de vous faire passer un moment chaleureux en cette période hivernale.

 

Le Roche Hôtel et sa terrasse Chatka

Le Roch Hôtel mêle chic et discrétion dans une atmosphère cosy, pour transformer sa terrasse en une escale slave. Ouverte jusqu’au 22 février sur le jardin suspendu de l’hôtel, elle arbore un aménagement aux couleurs et formes des poupées russes, avec un style contemporain et une ambiance cocooning. Constituée d’une cabane slave et d’une forêt de bouleaux et sapins, elle est le lieu idéal pour se retrouver autour d’un bon dîner. Un refuge hivernal, où le chef Rémy Béred, vous accueillera avec une cuisine de partage. Promu du guide Michelin 2018 de 2 fourchettes, il s’adonne à l’art du mélange pour vous offrir un délicieux voyage culinaire.

28 rue Saint-Roch 75001 Paris.

 

L’intercontinental Marseille Hôtel Dieu et son Bar d’altitude 26.16

Ce refuge chic et douillet proposera, durant tout l’hiver, une carte spéciale sur sa grandiose terrasse face à la Bonne-Mère. À partir du 2 décembre, il vous attend sur un espace de 750 m2 recouvert de sapins, des chalets en bois alpin, en partenariat avec Les Orres, station de ski des Alpes Sud. Des panneaux de ski et des animaux en bois face à une Notre-Dame-de-la-Garde étoffent un décor rétro et naturel dans une ambiance de montagne et de sport d’hiver. Du mardi au samedi soir, Le chef étoilé Lionel Levy et le chef barman Xavier Gilly vous invitent à découvrir leur menu hivernal.

1 Place Daviel, 13002 Marseille.

 

Le Trianon Palace Versailles avec sa terrasse Beluga Time 6 O’clock

Pour célébrer la noblesse et l’artisanat russe, l’hôtel Trianon Place Versailles s’associe à la célèbre vodka Beluga sur sa terrasse d’hiver. Alliant l’expertise des chefs et la créativité du barman du Waldorf Astoria, le Trianon propose ses bouchées accompagnées de cocktails autour de la vodka Beluga, où les références de la Russie y seront représentées jusqu’au 15 mars 2019.

1 Boulevard de la Reine, 78000 Versailles

 

Le royal Monceau et sa terrasse Arctic. 

Jusqu’au 14 février, un vent venu tout droit du pôle nord souffle sur le Royal Monceau, ou une ambiance givrée vous attend. Vous y rencontrerez de la glace en abondance agrémentée d’arbres et d’igloos. Une expérience œnologique vous sera proposée par la prestigieuse cuvée MCII de Moët et Chandon. Un champagne qui accompagnera les créations des différents Chefs. Vous aurez aussi la possibilité de déguster les tapas d’hiver, réalisés à partir de caviar ou encore de truffe, qui sauront séduire votre palais.

37 Avenue Hoche, 75008 Paris

 

Le Park Hyatt Paris-Vendome et son Chalet d’hiver. 

Pour la période des fêtes, le Park Hyatt Paris-Vendôme vous invite dans son nouveau chalet d’hiver. Jusqu’au 15 mars 2019, ce refuge intimiste, contemporain et chaleureux vous plonge dans un véritable décor montagnard. Lieu idéal pour un voyage dans le temps grâce au partenariat exclusif avec la maison d’horlogerie suisse IWC Schaffhausen. Le chef, Jean-François Rouquette vous invite à déguster sa fameuse Raclette Montagnarde aux allures luxueuses afin de régaler les plus gourmands d’entre vous, surtout si vous aimez la truffe … Pour terminer sur une touche sucrée, une douceur glacée et acidulée vous sera proposée par le chef Pâtissier Jimmy Mornet. Des 16 h, ce sont les boissons chaudes, telles que le vin ou le chocolat, accompagnées de petits délices, qui se bousculent pour vous réchauffer.

5 Rue de la Paix, 75002 Paris

 

Le Chalet d’Hiver Belvédère sur la Terrasse de la table du Huit, à l’Hôtel la Maison Champs-Elysées. 

Lorsque l’hiver s’installe, l’Hôtel la Maison Champs-Elysées vous offre un moment intimiste et chaleureux. Le chalet d’hiver Belvédère nichée sur la terrasse cachée aux cotés de la table du Huit, est idéal pour se retrouver autour d’un dîner. Pour bien vous réchauffer, le chef Nicolas PISU vous prépare un excellent repas montagnard. Appel à tous les amateurs de raclettes, tartiflettes, fondues … Ce chalet est fait pour vous. Et pour accompagner un délicieux repas comme celui-ci, de fabuleux cocktails Belvedere vous sont proposés jusqu’aux beaux jours 2019.

8 rue Jean Goujon 75008 Paris.

 

Texte : Axelle Amiot – Photos : DR

LE TECK À L’HONNEUR CHEZ GANDIABLASCO

La société espagnole se consacrant exclusivement aux produits d’extérieur Gandiablasco, a présenté sa nouvelle collection DNA, lors du Salone del Mobile à Milan en avril dernier.

Une gamme de mobilier mettant le teck à l’honneur, sorte de bois reconnu pour sa chaleur, sa durabilité naturelle liée à sa résistance à l’humidité et au vent, ainsi que pour sa couleur chatoyante.

Les différentes pièces se caractérisent par leurs formes graphiques et design modulaire, et par un assemblage conjuguant lattes de teck aluminium anodisé, matériau phare de la marque. L’effet produit est celui d’un jeu d’ombres des plus moderne pour un résultat sans compromis entre esthétique et qualité.

Fauteuils, canapés, chaises et autres sont déclinés en plusieurs tons naviguant entre sable et anthracite pour apporter élégance et cachet aux espaces extérieurs de toute taille.

http://www.gandiablasco.com/fr/

Disponible chez Workshoptonic

78 Avenue Raymond Poincaré, 75 016 Paris

 

Texte: Sophie Delcher – Photos: D.R