La nouvelle création de luminaires « flexibles » par Catellani & Smith

CicloItalia se transforme à nouveau pour devenir l’inspiration d’une nouvelle collection qui prend le nom de CicloItalia Flex. La finition en laiton est reprise seulement dans les flexibles et le contour des lentilles en verre, mais est remplacée par une version plus contemporaine en ce qui concerne les phares – qui sont en noir ou en blanc et de forme plus allongée.

Collection Oggetti Senza Tempo

Ciclo Flex

CicloItalia se transforme à nouveau pour devenir l’inspiration d’une nouvelle collection qui prend le nom de CicloItalia Flex. La finition en laiton est reprise seulement dans les flexibles et le contour des lentilles en verre, mais est remplacée par une version plus contemporaine en ce qui concerne les phares- qui sont en noir ou en blanc et de forme plus allongée.

CicloItalia Flex C6

Le plafonnier C6 comprend six flex qui montent d’une base cylindrique, et se déroulent dans une « danse  » suspendue dans l’air.

CicloItalia Flex W1

La gamme W1 est conçue comme une lampe de chevet avec un flex pliable, un projecteur et un interrupteur marche / arrêt.

CicloItalia Flex F3

La version au sol F3 est composée de trois tiges dont trois flex qui commencent en laiton et se terminent en métal.

Vi

Avec sa structure à double tige, la nouvelle Vi. célèbre un modèle très significatif du parcours artistique de Catellani & Smith. Par rapport à la version précédente, Vi. acquiert les lignes fines et résolues avec deux tiges qui se ramifient vers le haut à partir de la base, remplaçant la finition nickelée du passé par une tonalité blanche ou noire pour une image plus contemporaine.

Vi. es composé de deux tiges allant vers le haut, et est disponible en Lampadaire (Vi F) et en versions d’appliques (Vi W), toutes deux caractérisées par un écran semi-cylindrique entièrement rotatif «indépendant», inséré au sommet des deux tiges et maintenu en place par des aimants.

Vi F

Vi W

Petits Bijoux

Petits Bijoux de Catellani & Smith est la représentation d’un « mouvement statique », l’effet d’une action qui semble imiter le geste de jeter une pierre dans un plan d’eau, en formant ainsi des ondes concentriques qui se propagent dans l’espace. Le concept de la sphère, le cercle comme métaphore de l’infini et de la perfection, sont des sujets chers et récurrents dans la production trentenaire de Catellani & Smith, et qui reviennent ici, dans cette nouvelle collection de lampes suspendues, aussi simples dans leur forme qu’extraordinaires dans leur exécution.

Alchimie T

L’antithèse entre la lumière et l’obscurité, entre le Soleil et la Lune, est éternelle, comme faisant partie du flux même de l’existence. Il y a de nombreuses significations allégoriques attribuées à la relation nécessaire entre ces deux éléments, qui existent comme conséquence l’un de l’autre et vice versa. La nouvelle lampe Alchemie T conçue par Giulia Archimede pour Catellani & Smith devient ainsi un champ d’investigation de cette dimension contraire mais depuis toujours et pour toujours liée. Alchemie T est une sculpture précieuse, composée de deux disques: l’un en albâtre, illuminé par des sources LED et fixe,  l’autre est en laiton, et grâce à un geste léger de la main glisse sur une base-rail en pierre de Médée. L’interaction entre la lumière et l’ombre atteint son apogée au moment où les deux disques se superposent, en donnant presque lieu à une éclipse.

Disco LED

DiscO réinterprète le «Disco» halogène historique en conservant son design original. Équipé d’une source de lumière LED de dernière génération, DiscO présente des fonctionnalités innovantes et technologiquement avancées et un nouveau disque de forme ovale.

Catellani & Smith, né en 1989, reflète la personnalité artistique de son fondateur Enzo Catellani, et développe depuis de trente ans un travail en constante évolution, à mi-chemin entre l’art et l’artisanat. Les créations lumineuses d’Enzo Catellani sont des objets doués d’une âme, qui racontent l’importance et l’unicité d’un produit fabriqué «avec les mains».
Une approche caractéristique et personnelle du design, alliée aux recherches les plus avancées dans le domaine de la technologie, font de Catellani & Smith l’entreprise leader dans le secteur de l’éclairage. Catellani & Smith travaille en outre dans la production de réalisations spéciales pour des espaces privés et publics, tels que: musées, galeries d’art, festivals et événements, églises et théâtres.
La société a été fondée dans un ancien moulin restauré, à quelques kilomètres de Bergame.
Au fil des ans, deux départements de fabrication ont été ouverts le long de la rivière Serio et dans un bâtiment industriel, avec des grands espaces lumineux et des terrasses couvertes de jasmin.
En 2018, un nouveau siège opérationnel a été ouvert en proximité des ateliers de production dans un nouveau bâtiment, ou le design, l’éclairage et la nature sont bien harmonisés pour créer un environnement de travail agréable, conformément aux valeurs fondamentales de l’entreprise.

Catellani & Smith
www.catellanismith.com

Photos : Nava Rapacchietta

L’Alufacture, une collection intemporelle de produits authentiques en aluminium

L’alufacture raconte l’alliance entre l’aluminium et les métiers qui le façonnent, l’osmose entre un métal et son orfèvre. Dessinées par des studios de design talentueux, façonnées au cœur de ses ateliers en Champagne, les collections de l’Alufacture sont le serment d’un produit authentique, la promesse d’une élégance à la française.

Éclats de lumière, jeux de forme et de textures… L’Alufacture travaille l’aluminium sous ses traits les plus surprenants, pour créer des objets d’exception. La couleur, infusée dans la matière, acquiert une profondeur inimitable et redonne ainsi à l’aluminium toute la force de son caractère. Des collections 100% aluminium, 100% françaises et 100% hors des sentiers battus !

Modelé avec finesse et exigence, ce métal autrefois précieux permet à l’Alufacture de proposer des objets de haute qualité, à l’épreuve du quotidien comme du temps qui passe. Véritable source d’inspiration pour les grands noms du design, l’aluminium combine légéreté et résistance : autant de qualités qui, travaillées avec l’habileté de l’Alufacture, font d’un métal brut une pièce d’orfèvre.

Une histoire de famille, de passion et de partage

Née de la rencontre entre les ateliers Ferri, où sagesse et technique sont de mise,  et le studio de design C+B Lefebvre, qui aime à apporter son grain de folie dans toutes réalisations et prône l’art du dessin, l’Alufacture  a pour vocation de redonner à l’aluminium ses lettres de noblesse. Elle fait naître chez les créateurs, à qui elle a ouvert ses portes, de nouvelles inspirations par l’utilisation d’un matériau durable aux multiples possibilités et dont le mot d’ordre est : l’intemporalité.

Ce qui fait la force de cette maison singulière, c’est la maîtrise du procédé d’anodisation colorée, c’est-à-dire la transformation de la matière par un traitement de la surface complexe qui procure à l’aluminium rigidité et durabilité, ainsi que de multiples possibilités de coloration.

Table basse SMALL (studio de design C+B Lefebvre pour Roche Bobois)

 

Vases (studio de design C+B Lefebvre)

Building

 

 

Étagères Regula (studio de design C+B Lefebvre)

La gamme Regula est déclinée en 20 références, offrant à chacun une solution adaptée à ses besoins et son intérieur. Elle est proposée en standard dans le coloris Métal Tanné, et est disponible en option dans les coloris Noir Obscur et Gris Neutral et existe en 5 hauteurs.

L’Alufacture 

www.alufacture.fr

 

Le Pine, une maison familiale à Saint-Tropez à l’architecture traditionnelle de la Riviera méditerranéenne

Cette maison d’été familiale à Saint Tropez, conçue par SAOTA, est une interprétation contemporaine de l’architecture traditionnelle de la Riviera méditerranéenne. Libéré des contraintes historique, le projet est devenu une opportunité de faire progresser l’expression de la forme, de l’espace et du mode de vie associés au lieu.

Le site long et étroit est adossé à une clairière de pins au sud. «Lorsque nous sommes allés sur le site pour la première fois, nous avons trouvé très agréable de pouvoir admirer la forêt de pins et de découvrir ces volumes incroyables sous les auvents des pins», explique Stefan Antoni, directeur de SAOTA. « Cela est devenu un signal important lorsque nous avons développé la conception. »

«Notre premier objectif était d’essayer de maximiser la perception de l’espace», explique Phillippe Fouché, directeur de SAOTA, architecte principal du projet. «Nous l’avons fait en créant de généreux espaces extérieurs couverts, qui donnent l’impression que les intérieurs débordent vers l’extérieur et s’étendent à l’avant du site

La maison est disposée entre deux ailes latérales rectilignes qui embrassent une cour centrale.

Les chambres occupent toutes une aile, plus le niveau supérieur de la seconde, tandis que la cuisine et la salle à manger sont situées en bas.

La suite principale dispose d’un escalier dédié qui permet d’accéder à partir d’un salon privé à double volume.

Les principaux espaces de vie et de divertissement sont positionnés dans le vide central à volume élevé entre les ailes, coiffé d’un toit flottant plié de façon spectaculaire, ce qui confère un sentiment de grandeur aux intérieurs.

La forme pliée du toit, formée de planches de bois brut dans une référence subtile aux pins, fait non seulement écho aux terrasses en cascade du paysage, mais contraste également avec la géométrie rectiligne des ailes de chaque côté. Fouché ajoute que le pli du toit joue également un rôle structurel, permettant une portée de 12 mètres sans colonnes. Le positionnement de la maison vers l’arrière du site a créé l’opportunité pour les espaces de vie de se retirer avec le paysage en terrasses, étendant de manière transparente l’espace utilisable.

L’approche de SAOTA a exploré diverses stratégies pour maximiser la perception de l’espace, telles que les portes à cavité pour brouiller la distinction entre les espaces intérieurs et extérieurs et permettre aux brises fraîches d’été de circuler dans la maison.

La piscine centrale, qui descend en cascade sur une pente reliant un coin salon martini à la piscine principale avec les lignes épurées des ailes latérales, accentue les lignes de perspective, exagérant la longueur de la propriété, conduisant l’œil vers l’horizon et plus loin contribuant à l’illusion de l’espace.

Le long de son côté est, on retrouve l’architecture vernaculaire locale, qui présente généralement des murs épais et une distinction catégorique entre l’intérieur et l’extérieur. Lorsque le chemin d’entrée monte à partir de l’aire de stationnement hors rue en dessous de la maison à travers des plates-formes flottantes dans le jardin, la maison présente une façade solide exagérément lourde, avec seulement de petites ouvertures. Non seulement cela crée de l’intimité pour les chambres de cette aile, mais cela entraîne également les résidents et les invités dans un voyage de découverte vers le seuil. Fouché souligne cependant que ces murs lourds flottent au-dessus du sol dans une interprétation contemporaine de la typologie traditionnelle, faisant allusion au volume moderne et ouvert au-delà de l’entrée relativement discrète. Au-delà de la porte pivotante, l’espace de vie et de divertissement imprégné de lumière se révèle dans un moment de drame et de surprise.

L’intérieur a été conçu comme un espace de type galerie, qui impliquait non seulement de créer des espaces ouverts clairs, mais également d’inviter la lumière, en particulier d’en haut. «Partout où nous avons pu, nous avons essayé de faire entrer la lumière dans les volumes», explique Fouché. Des fenêtres à claire-voie soigneusement placées baignent l’intérieur de lumière naturelle et offrent une vue sur les pins des pentes au-dessus de la propriété, ce qui a également aidé à déterminer le plafond ondulé. D’autres fenêtres et ouvertures sans cadre capturent des vues sur les cours environnantes, intégrant davantage l’intérieur et l’extérieur.

Les finitions intérieures contrastent par exemple avec le béton brut sur le soffite, avec un revêtement en marbre foncé sur les murs arrière, des pierres plus claires vers l’avant de la maison et des sols en travertin. Les matériaux naturels soulignent l’architecture comme une extension du paysage, tandis que la pierre sombre vers l’arrière du salon accentue l’illusion de profondeur, renforçant encore le sentiment d’espace.

Sur le plan architectural, Le Pine explore le potentiel d’une nouvelle expression de l’esprit de Saint-Tropez, en s’appuyant sur les connaissances de SAOTA acquises au cours des décennies de conception de maisons le long de la côte atlantique du Cap, libérant ses espaces intérieurs et permettant un style de vie rafraîchissant intérieur-extérieur.

SAOTA 

Phillippe Fouché, Stefan Antoni et Amé Venter

www.saota.com

Images : Adam Letch

Une maison pour surfer respectueuse de son environnement

Cette maison familiale représente un mode de vie. Les clients, un jeune couple vivant à Paris, ont d’abord contacté JAVA pour construire une maison de vacances à Hossegor. Au cours du processus de conception, leur premier enfant est né, et cette naissance a été suivie d’un changement dans leurs objectifs de vie. Cette « maison du week-end » se transforme en maison familiale en phase avec leur nouveau style de vie, principalement axé sur le surf et la vie en plein air.

Selon ces nouveaux objectifs, la maison est construite avec un budget réduit et dans un délai d’un an.
Les principales exigences étaient alors le budget et le temps. Avec ces contraintes, JAVA a conçu un projet réduisant au maximum le temps de construction et l’empreinte au sol de la maison.

Situé sur un terrain forestier vallonné, le processus de construction et plus tard la maison devaient avoir un impact minimum sur les environs. Par conséquent, il a été décidé de construire la maison avec des modules préfabriqués et au sommet de la colline, où chaque arbre a été protégé.

La verrière peut être admirée depuis le rez-de-chaussée de la maison.

Faisant écho au rythme vertical des bois de pin, la maison est recouverte d’un revêtement en bois sombre, qui transforme progressivement le volume dense de la maison en un porche ouvert protégé de la pluie et du vent par un revêtement en polycarbonate ondulé.

Ce porche, rappelant le airail typique du mas landais, ouvre l’espace de vie et la vie de famille vers l’extérieur.
D’abord conçu comme un élément économique, le porche est maintenant l’espace principal de la maison, où la famille aime se réunir.

Java Architecture est un bureau d’architecture basé à Paris. Java a été créé en 2014 par trois associés: Alma Bali, Florian Levy et Laurent Sanz.
Le bureau travaille actuellement sur différents projets résidentiels et commerciaux, à Paris et sur la côte landaise.

www.javarchitecture.fr

Images : Caroline Dethier.

MILANO Design Store, mobilier intérieur et extérieur

MILANO est un concept store Design proposant plus de 60 grandes marques du design en mobilier intérieur et extérieur, décoration, cadeaux, luminaire, art de la table.
Vous y trouverez une sélection très tendance et fraiche ! Le magasin étant très dynamique, les collections changent régulièrement. Meubler votre maison, dynamiser votre projet professionnel d’aménagement de bureaux, de salle d’attente ou bien offrir un cadeau, le personnel de MILANO Design Store saura vous apporter un conseil personnalisé et professionnel.
Retrouvez les plus belles marques et designer avec Kartell, Alessi, Foscarini, Tom Dixon, Fermob, Emu, Secto, Petite Friture, Fatboy, Pipistrello, Lexon, les bougies BAOBAB, Treku… plus de 60 marques du design sur 500 M2 d’exposition !
MILANO Design Store
Chemin de la grande campagne, Plan de campagne, 13480 CABRIES
09 83 28 42 17 ou 07 61 17 17 92
milanodesignstore@gmail.com
Images : MILANO Design Store.

Katchmee, des poignées design intemporelles

Le goût éternel de la tradition et de l’ancien, associé à un travail artisanal de haute qualité, fait des poignées Katchmee le complément parfait d’espaces évoquant des souvenirs intemporels, vintages, réinterprétés de manière moderne et originale.

Créativité et recherche continue d’un produit hautement fiable et d’une grande valeur esthétique, entièrement designer en France. Katchmee est un fabricant de poignée de porte intérieure design qui œuvre dans le secteur du haut de gamme, de l’architecture, du design et du luxe. Il joue sur un toucher structuré aux effets naturels de bois, d’écorce, de peau de crocodile dans tes tons noirs, bronze, brossé, mat et brillant… et  les prix sont doux !
Livrée en boîte individuelle avec une housse de protection enveloppant précieusement chacune des poignées, cette marque fait déjà le bonheur de nombreux décorateurs, architectes d’intérieur, agenceurs et particuliers.

Les poignées de porte intérieures de la marque Katchmee sont fabriquées en zamak. C’est un matériau solide qui est fabriqué dans du composé fait de zinc, de magnésium ainsi que d’aluminium. Le plus : les alliages de zinc permettent une production moins polluante et moins émettrice de gaz à effet de serre. Ils sont recyclables à l’infini !

Katchmee

20 rue du quartier Moulin, 42152 L’Horme

+33 4 77 29 00 11

hello@katchmee.com

www.katchmee.com

 

Images : Katchmee.

 

Mise en scène bordelaise

Directeurs artistiques mode, Karine Pelloquin et Frédéric Aguiard viennent d’ouvrir Coutume (Studio), agence de design. Au coeur de Bordeaux historique, une maison tout à la fois showroom, galerie et lieu de vie.

Photo Entrée : Au sol, vase XXL Imperfetto Lab. Applique In the Tube, en verre, de DCW. Au plafond, luminaire en billes d’argile d’Afrique du Sud, réalisé sur mesure. Fauteuils Platner Knoll. Commode Emmemobili, bougeoirs Ashes to Ashes en bois brûlé et bronze by William Guillon, céramique Christian Bourcereau, les 2 pour Coutume (Studio) ; tapis Elitis.

Aucune ville au monde ne possède comme Bordeaux un patrimoine immobilier du XVIIIe siècle aussi riche et remis en valeur de façon magistrale par son maire Alain Juppé pendant de longues années. Se promener dans son cœur à travers ses ruelles préservées c’est lire l’histoire à ciel ouvert, dénicher des pépites dont certaines ne demandent qu’à revivre. C’est en flânant ainsi que Karine Pelloquin et Frédéric Aguiard découvrent dans les allées de Tourny entre le cours Georges Clémenceau et le cours de l’Intendance, une maison bourgeoise figée par le temps en son jardin. Depuis quelques mois, les deux comparses issus du milieu de la mode, cherchent un endroit atypique pour développer Coutume (Studio), un lieu de vie, qui serait tout à la fois galerie d’art pour exposer les œuvres des artistes qu’ils aiment et show room mettant en scène leurs idées décoration. Cette maison aux charmes désuets les séduit d’emblée. Elle sera l’écrin parfait pour créer, concevoir et présenter leurs projets, recevoir leurs clients et dévoiler des objets exclusifs.


Photo Mise en scène dans la chambre : Lit Extrasoft Bed de Piero Lissoni, table de chevet et miroir en noyer de Porada, tapis de Limited Edition, bougeoirs sur la cheminée Mashup Chandelier de Coutume (Studio). En tête de lit panoramique XXL aquarelle, dessin exclusif et sur mesure, création Coutume (Studio).

La porte cochère entrebâillée dévoile un jardin et un passage pavé débouchant sur la maison qu’illumine une grande verrière, atout supplémentaire. Derrière les vitres, les pièces aux murs chaulés révèlent leurs boiseries et leurs parquets quasi intacts. Miraculeux ! Chaque espace semble prêt à revivre, dégageant une énergie, une atmosphère habitée, comme si les derniers occupants s’étaient juste absentés quelques jours. Assurément cet endroit les attendait.


Photo : Canapé Extrasoft de Piero Lissoni. Table basse Imperfetto Lab, tapis Cosy Limited Edition. Toile Songe de Patrick Zevaco.

Karine et Fréderic parcourent les deux salons dont la lumière filtrant par les larges baies éclaire en biais le parquet à chevrons et les murs magnifiquement travaillés à la chaux.


Photo : Canapé Neowall de Piero Lissoni, table en marbre de Carrare Catellan Italia, table blanche Imperfetto Lab, lampe Snoopy d’Achille Castiglioni. Au mur, lampe BS2 de DCW. Tapis Cosy Limited Edition.

Ils imaginent immédiatement ces deux espaces se prêter à l’exposition des œuvres d’artistes qu’ils aiment mixés avec du mobilier contemporain et vintage. « Mettre en scène dans l’ambiance d’une maison bourgeoise nos propositions est très parlant, très inspirant autant pour nous que pour nos clients », précisent les fondateurs de Coutume (Studio). De fait, depuis décembre dernier, les clients déambulent dans la maison retapée et pimpante comme dans le home d’amis, à l’aise, appréciant le goût et l’audace à la fois de Karine et Fréderic. « En mode comme en décoration, le beau et l’élégance obéissent aux mêmes critères, sont régis par les mêmes codes. Les Bordelais y sont sensibles eux qui préservent leur intimité et ne reçoivent chez eux que leurs vrais proches, ce que regrettent souvent les « expatriés » venus s’installer de Paris ou d’ailleurs dans la capitale gironde. « Les membres de la haute société, descendants de grands bourgeois, comme les Bobo, apprécient la simplicité, la sobriété mais osent désormais mixer des pièces héritées de leurs aïeux avec des œuvres contemporaines.


Photo : Coté boudoir pour elle, poufs de Porada recouvert de velours St Germain couleur poudrée de Créations Métaphores. Rideaux velours St Germain, couleur make-up de Créations Métaphores. Appliques Monte et Baisse en verre et laiton de Daniel Gallo. Immense miroir de 2 m de diamètre et coiffeuse en noyer de Porada. Tapis rond Limited Edition. Une maison de famille bordelaise reflétant à merveille le travail de Coutume (Studio).

Nous les rassurons en leur présentant ces éléments dans un univers qui leur est familier celui d’une grande maison. » Coutume (Studio) se démarque ainsi de ses concurrents, imposant avec bonheur sa griffe depuis trois mois. Et a déjà à son actif de belles réalisations, comme cette maison particulière, entièrement repensée . ●

Publié dans Résidences Décoration n°152

Coutume (Studio)
46 rue Lafaurie de Monbadon, 33000 BORDEAUX
contact@coutumestudio.fr
06 15 25 23 97
www.coutumestudio.fr

Texte : Anne Marie Cattelain Le Dû – Images : Presse

La maison des Landes

Un couple de collectionneurs de voitures vintage, passionné de rallye, a fait appel à l’architecte Maud pour imaginer cette maison de week-end. À deux pas de l’océan pour pratiquer le surf et contempler la nature !

 

Carte blanche a été donnée à l’agence d’architecture Maud Caubet par des collectionneurs pour signer cette maison de vacances perdue dans la pinède à quelques mètres de la plage en se fondant avec élégance dans son environnement.

« La Maison des Landes » offre une ossature bois très sombre qui lui confère des attributs de caméléon. Construite sur pilotis, elle offre une véritable immersion dans la nature. Sa forme en H permet la mise en scène d’un bel escalier brut offrant une vue sur mer à l’horizon puis se prolongeant en terrasse panoramique.

Toutes les menuiseries sont en aluminium gris foncé et les garde-corps sont formés d’une structure légère et fine en métal sur laquelle sont rapportés les barreaux en bois verticaux.

Les nombreuses ouvertures et percées laissent passer la lumière tout au long de la journée. Les matériaux durables et naturels créent une ambiance intérieure décontractée et conviviale.

D’une surface généreuse totale de 130 m2, le projet livré en 2018 a été conduit sur un terrain de 1510m2 situé dans les Pélindres et a pour intention de conserver les dénivelés dans leur état naturel comme pour la végétation. L’étage ainsi que la toiture plate sont en bois tandis que les façades sont finies par des bardages en bois type pin maritime des Landes. L’un des défis majeurs à surmonter été l’accessibilité du chantier dans un environnement naturel que les équipes ont dû apprivoiser.

 

Texte : Clément Sauvoy – Images : D.R.

Publié dans Résidences Décoration n°152.

 

LEICHT 2020, au-delà de la cuisine

LEICHT interprète la cuisine comme lieu de calme et de convivialité qui s’étend de plus en plus dans les espaces de vie adjacents.

Espace à vivre… la cuisine

Ouverture vers l’extérieur, fusion, extension… la cuisine s’inscrit dans tous les rêves, répond à toutes les envies, contourne toutes les contraintes et adopte tous les modes de vie au quotidien en solo, en duo, ou en famille XXL !

Elle mêle harmonieusement des matériaux et finitions très affirmés dont la personnalité anime l’architecture du lieu. La fonctionnalité figure parmi les repères essentiels du projet ainsi, la fusion entre l’espace préparation des repas et la vie du séjour s’opère avec une extrême fluidité.

Comme une extension de la cuisine invitant à une fusion avec le salon, l’ensemble mural contribue à la communication entre les espaces de vie. Rythmé par des éléments ouverts et fermés, sa modularité autorise toute créativité dans un style parfaitement coordonné.

Le rangement décuplé

Cette nouvelle conception de l’agencement de la cuisine LEICHT est née d’une volonté de répondre aux attentes d’hyper fonctionnalité tout en préservant l’esthétique et l’élégance.

CONCEPT F45 – le volume de rangement optimisé du sol au plafond et l’espace harmonieusement agencé.

Presque invisible, le mur traditionnellement habillé de crédence laisse place à un rangement optimal. Comme un bijou, chaque poignée métal rythme et accessoirise la composition et bien sûr accompagne l’ouverture de chaque porte coplanaire. Cette composition, inspirée de la traditionnelle bibliothèque, s’inscrit parfaitement dans la mise en scène et permet un totale liberté de rangements, tablettes et niches de décoration… du sol au plafond !

Inspiration traditionnelle pour une cuisine très urbaine

METEA, les effets de surface donnent le ton : un style urbano-industriel.

La nouvelle surface METEA donne le ton, ses reflets métalliques sublimés par un délicat brossage vertical lui donnent un style industriel tout en conservant un aspect doux et agréable au toucher et au regard. Deux teintes originales s’associent et contribuent à ce style à la fois industriel et très urbain : Cobalt brushed et Chrome brushed. Discrètes, les poignées noires ponctuent délicatement la composition.

Au centre, l’îlot positionné sur des piètements acier – comme l’armoire haute – prend une allure légère presque aérienne et participe à la fluidité des mouvements et à la convivialité du lieu.

La structure très fine d’étagères réalisée avec la collection FIOS rappelle à son tour le style industriel et les espaces épurés et décloisonnés de type loft. Elle offre bien sûr une évidente fusion entre la cuisine et le séjour.

LEICHT investit le dessing

Jouissant d’une maîtrise reconnue de l’agencement et de l’esthétique des formes, matières et couleurs pour la cuisine, LEICHT s’implique désormais dans la conception du dressing visant ainsi à affiner l’harmonie générale des habitats. Espace dans l’espace créé avec le concept d’étagères FIOS, quelle que soit la configuration du lieu, le dressing « s’expose » avec les systèmes modulaires les plus étudiés, des portes coulissantes du sol au plafond et les laques et bois les plus variés.

LEICHT 

https://leicht.com

Images : D.R.

Paris Xème, au-delà des modes, l’authenticité et la beauté des matériaux

Ce couple de quadras parisiens a fait l’acquisition d’un appartement dans le 10 ème  arrondissement afin d’accueillir leur futur bébé et recevoir facilement les grands parents. Un bel haussmannien resté dans son jus, pas rénové depuis quarante ans : tout est à faire. Avec de la créativité ! Pour le personnaliser et casser son style classique, le jeune couple a confié à l’architecte d’intérieur Delphine Estour le soin de le rénover selon leurs envies. Envie de modernité et goût pour les matériaux naturels et traditionnels, tous ont été sur la même longueur d’onde pour organiser ce nouvel espace.

Une adaptabilité à toute épreuve

« Ce qui m’intéresse, explique Delphine Estour, c’est de comprendre ce que veulent les clients, comment ils vivent, leur rapport à l’habitat, et faire en sorte qu’ils se sentent parfaitement bien dans le lieu que je redessine pour eux. C’est-à-dire que j’adopte une démarche de compréhension et d’analyse. Je travaille aussi beaucoup sur les volumes et les espaces. J’aime organiser un lieu pour le moduler selon les besoins et le mode de vie des nouveaux habitants. Avec ce couple pourtant très occupé, la communication a tout de suite été facile, aussi nous avons très vite réussi à trouver un terrain d’entente ».

De l’ancien plan, les murs porteurs ont été conservés, puisque toute modification a été refusée par la copropriété malgré l’étude structure réalisée. Delphine a dû s’adapter et être d’autant plus inventive avec le mur porteur qui traverse l’appartement. Elle a joué avec les ouvertures existantes et a condamné un petit couloir pour en faire un vestiaire d’un côté, un recoin pour le réfrigérateur de l’autre.

Le couple avait une demande particulière : des matériaux naturels, un environnement reposant et zen, tout en étant fonctionnel pour l’arrivée de leur enfant et d’une éventuelle nounou. La décoration devait aussi s’articuler autour de leurs meubles, la plupart chinés en brocante.

La Chambre d’amis

Dans cette optique, Delphine a ré-agencé les pièces. L’ancienne cuisine a été transformée en chambre d’amis, pour faire passer la cuisine dans la pièce principale, qui devient le cœur de la maison.

Cuisine, salon, salle à manger

Cette pièce tout en longueur se prête bien à l’agencement de trois zones : cuisine, coin repas et salon. Le mur de la cuisine est habillé de Zelliges noires qui montent jusqu’au plafond. Bien éclairés le soir, ils donnent une profondeur à la pièce.

Pour délimiter la cuisine dans cet espace ouvert, le faux plafond de la cuisine a été plaqué de chêne (Malvaux Chêne Poutre) et accueille des appliques  Wever & Ducré qui réchauffent l’atmosphère, le soir, de leur lumière dorée. On retrouve ce chêne sur les façades des meubles suspendus de la cuisine ainsi que sur le coffrage sous les portes fenêtres qui intègrent le chauffage tout en le dissimulant. Cette petite marche qui sert aussi d’assise informelle permet d’accéder aux balcons.

Coin bureau

Une salle de bain a été intégrée à la chambre parentale, et le coin bureau a trouvé sa place dans un dégagement ensoleillé.

Chambre des parents

Plus loin, dans la chambre des parents, on retrouve la patte très particulière de Delphine : « J’ai dessiné sur mesure du mobilier plaqué d’essence d’eucalyptus avec un joli veinage, qui intègre dressing, tiroirs et tête de lit.  J’ai eu l’idée de les dessiner en biais, ce qui place le lit en biais également dans la chambre et rend l’agencement moins conformiste, moins carré, pour un rendu atypique ».

Salle de bain

La salle de bain est enduite de béton ciré qui, associé au bois, lui confère un aspect cosy et chic.

Bibliothèque

« Le second élément qui sert de fil rouge est l’acier, avec lequel on a habillé les encadrements des portes, les passages d’une pièce à l’autre.  On retrouve cet acier sur les bibliothèques du salon et de la chambre. L’ambiance créée est délibérément masculine ».

Enfin, pour dynamiser les pièces et donner de la vie à cet appartement qui attend son troisième habitant, Delphine a joué sur les papiers peints, pour apporter de la couleur et de la fantaisie par petites touches en respectant le désir d’authenticité du couple. Elle a choisi des papiers peints chaleureux de chez Elitis, qui imitent le tissu.

L’entrée

Dans l’entrée, couplé à la palissandre des portes du vestiaire, le papier peint de style ethnique (Talamone) donne un caractère immédiat dès que l’on rentre dans l’appartement.

Dans l’ancienne cuisine qui est devenue une petite chambre d’amis avec sa salle de bains, Delphine a choisi de poser le papier peint à carreaux rouge Equateur de chez Elitis : « il vient personnaliser cette chambre, à la base sans charme particulier ».

Concernant les éclairages, Delphine y porte une attention toute particulière, « ils ne doivent être ni trop prononcés pour garantir une ambiance chaleureuse, ni trop inexistants, car il y a des moments où on a besoin d’y voir clair ! ». Elle a choisi dans la cuisine, des spots Wever & Ducré et un plafonnier Mantis dans le coin repas, des éclairages indirects dans la bibliothèque, et des appliques Modular dans les circulations et dégagements.

« A toute heure de la journée, on a plaisir à évoluer dans notre appartement, on s’y sent définitivement bien, pour lire tranquillement comme pour recevoir des amis », se réjouissent les heureux propriétaires.

 

Delphine Estour Architecture Intérieure Décoration

contact@delphine-estour.com

www.delphine-estour.com

Remontons-nous le moral avec un Tiramisu

En nous inspirant de… TIRAMIBLOOM !
Le tiramisu (de l’italien «  tiramisù » ) littéralement « tire-moi vers le haut », « remonte-moi le moral » ou « redonne-moi des forces » est une pȃtisserie et un dessert traditionnel de la cuisine italienne, apprécié dans le monde entier, qui n’a jamais été plus actuel que dans cette période de pause forcée.
Son invention remonterait à la fin du xvi e siècle, en Toscane. Lors d’un voyage à Sienne du Duc souverain de Toscane Cosme III de Medicis, ce dernier aurait fait du tiramisu son dessert préféré, ramenant la recette à la cour de Florence, d’où il se serait répandu en Vénétie à Trévise et à Venise. C’est à Trévise que le mascarpone aurait été ajouté à la recette d’origine.
Les versions de la recette sont multiples dont celle plus légère en Émilie-Romagne, appelée zuppa inglese ( crema della Duchessa ou zuppa della Duchessa), réalisée avec de la crème, sans biscuits à la cuillère, avec des lamelles ou éclats de chocolat à l’intérieur.
Et c’est justement à Rome, au 187, via dei Gracchi, dans le quartier de Prati, qu’une équipe de trois amis, composée de Luca Cuniolo, Luca Fiore et Giacinta Trivero, a décidé de créer le Tiramibloom: un bar-pâtisserie spécial, un tiramisù-bar à sa manière où le célèbre dessert italien, dans une version strictement artisanale, se décline dans mille variations saisonnières.
Un espace en rose dédié au Tiramisu, qui allie la dégustion au véritable laboratoire expérimental.
Avant d’entreprendre une recette déclinée selon la sélection de la Chef Giacinta Trivero, voici la recette base :
4 oeufs
100 g de sucre semoule
300 g de biscuits à la cuillère
500 g de mascarpone
1 tasse de café noir sans sucre
cacao amer
  1. Séparer les blancs des jaunes d’oeufs.
  2. Mélanger les jaunes avec le sucre
  3. Ajouter le mascarpone au fouet.
  4. Monter les blancs en neige et les incorporer délicatement à la spatule au mélange précédent.
  5. Mouiller les biscuits dans le café rapidement et tapisser le fond du plat.
  6. Recouvrir d’une couche de crème au mascarpone puis répéter l’opération en alternant couche de biscuits et couche de crème en terminant par cette dernière.
  7. Saupoudrer de cacao.
  8. Mettre au réfrigérateur 3 heures puis déguster frais.
Bonne dégustation !
Tiramibloom
Via dei Gracchi, 187a, Rome, Italie
Texte : Karine Patricola – Images : D.R.

TRABECO, LEUR MAISON FACE À LA MER

Laurence et son mari voulaient voir la mer. Ils ont jeté leur dévolu sur la charmante commune de Pornic, en Loire-Atlantique où TRABECO a travaillé d’arrache-pied pour construire la maison de leurs rêves.

Spacieux et lumineux avec ses grandes baies vitrées, le séjour est le lieu de ralliement pour toute la famille. Sa vue panoramique offre un spectacle permanent sur les eaux scintillantes de l’Atlantique et incite à « ne pas avoir d’autres envies que de regarder la mer ».

En parcourant la région de Pornic et son potentiel illimité, Laurence et Bernard ont eu le déclic. Le casino, la thalasso et le sentier des Douaniers, qui s’étend sur 45 km de côte et dévoile ses plus belles villas du début du XIXème siècle, les ont séduits au premier regard. Le couple décide de s’offrir, ainsi qu’à leurs trois enfants, une nouvelle résidence principale. Pour réaliser leurs rêves, Laurence et Bernard font appel à Bruno Pleuchot, directeur de TRABECO Loire-Atlantique (Maisons DREAN), qui leur parle d’un terrain disponible sur la côte de Jade, à une centaine de mètres audessus du ravissant chemin des Douaniers. Le constructeur se lance dans un projet d’envergure où il prend soin de réaliser l’ensemble de leurs souhaits : une maison confortable et lumineuse en toutes saisons avec vue sur la mer depuis toutes les pièces.

Aller au bout de ses rêves
La première étape se joue dans la complexité du terrain en pente et tout en longueur. L’inclinaison de la parcelle ne facilite pas le travail des équipes qui ont tout fait pour optimiser l’emplacement et garantir une vue d’ensemble sur l’océan Atlantique. Afin d’intégrer la maison dans l’esprit architectural des villas pornicaises du début du XXème siècle, un soin particulier a été apporté aux débords de toit, au balcon et aux briques d’angle intégrées à la façade. Pendant toute la durée du chantier, Laurence se montre optimiste et déterminée. Elle opte pour des fenêtres basses dans sa chambre pour admirer la mer depuis son lit et demande à ouvrir la cuisine
pour contempler l’océan en toute circonstance. Le cellier, elle exige qu’on le dissimule à proximité de la cuisine et souhaite un emplacement précis pour le piano de son mari. Elle pense même à faire construire un studio à l’arrière de la maison, qu’elle compte louer quand les enfants seront partis.

Entre tradition et modernité
Après 18 mois de travaux, le résultat est époustouflant : une maison de 155 mètres carrés composée de 4 chambres d’environ 13 mètres carrés chacune, de 2 salles de bains (une par étage), d’un dressing, d’une grande pièce de vie de presque 40 mètres carrés et d’une cuisine prolongée d’une grande terrasse de plus de 47 mètres
carrés. Dans le respect de la RT2012 (Règlementation Thermique), la bâtisse aux allures 1900 assure tout le confort d’aujourd’hui. Aérothermie, pompes à chaleur, chauffage au sol, eau chaude sanitaire… TRABECO a pensé à tout ! Cette maison contemporaine signée TRABECO, réalisée main dans la main avec les propriétaires,  les services locaux d’urbanisme et les partenaires industriels a permis d’atteindre une parfaite intégration dans le paysage pornicais sur la côte de Jade. TRABECO 44 (Maisons DREAN) a été primé pour cette réalisation « Médaille d’or 2020 » au Challenge de l’Habitat Innovant du syndicat national LCA-FFB en novembre 2019 à Chypre.

Dans l’écrin naturel d’un site surplombant l’océan Atlantique, à quelques pas du célèbre chemin des Douaniers, une maison au style architectural pornicais du début du XXème siècle conjugue avec élégance tradition et modernité. Une réalisation Maisons DREAN qui signe le savoir-faire et les exigences du constructeur Trabeco.

www.trabeco.fr

 

Texte : Charlotte Engel – Images : presse.

Publié dans Résidences Décoration n°152.