The Garden House dans la ville Nicosie, Chypre

Ramener la nature dans la ville bien que ce ne soit pas une idée nouvelle, c’est un impératif croissant, en particulier pour des villes comme Nicosie qui n’a pas réussi à faire de la verdure et des espaces publics communaux une priorité dans son urbanisme.Pendant le confinement, ils ont redécouvert la valeur essentielle de leurs maisons, réalisant une fois de plus leur besoin de plus d’espaces extérieurs, de balcons et de toits pour faire de l’exercice et pratiquer leurs passe-temps. La nécessité de s’évader librement pour profiter des espaces en plein air et se connecter avec la nature et les voisins est devenue plus souhaitable que jamais pendant la pandémie. Mais encore une fois, la question des virus n’est intervenue que pour souligner ce qui est déjà connu, mais trop souvent oublié et ignoré : l’envie d’accélérer le processus d’incorporation de la nature dans les villes de manière créative.Une maison qui ramène la nature dans la ville, favorisant les espaces partagés et le dialogue social entre ses habitants, c’est ce qui les a inspirés à concevoir la «maison de jardin». Leur conception met l’accent sur le potentiel des jardins urbains privés et des microclimats qu’ils créent pour améliorer les conditions de vie dans les villes et ralentir le réchauffement climatique.Ne se cachant pas derrière des clôtures et entièrement vitrée d’un côté, leur proposition vise à former un prolongement physique de la zone verte publique adjacente. La maison cherche à établir une relation unifiée entre le quartier, le jardin privé et le parc public. Les éléments urbains tels que le bâtiment, la rue et l’espace public ne sont pas traités comme des activités absolues isolées mais comme une seule configuration homogène lorsque la maison devient une partie du parc et le parc est inclus dans la maison.L’intégration d’espaces verts dans la maison intègre la plantation de jardins sur 60% du rez-de-chaussée, l’utilisation de la terrasse verte au premier étage, la mise à disposition de paysages adaptés aux abeilles et de 40 espèces de fleurs sauvages indigènes. Toutes les zones à l’intérieur s’écoulent sur les espaces extérieurs et s’organisent autour d’une cour centrale verte placée entre deux volumes cubiques blancs. Faire de la place à la nature en ville apporte non seulement de la beauté au tissu urbain, mais encourage le retour des espèces d’oiseaux et des abeilles locales en maintenant ainsi la biodiversité urbaine; en outre, il favorise la santé et le bien-être humains.

The Garden House dans la ville
Cabinet d’architecture: Christos Pavlou Architecture
Emplacement du cabinet: Nicosie, Chypre.
Année d’achèvement: 2019
Surface brute construite: 182 m2
Ingénieur en structure: Andreas Charalambous
Paysage: Aménagement paysager de Solomou
Ingénieur mécanique: G. Katsambas
Ingénieur électricien: eplan Electrical Consultants LLC.
Conception en aluminium: systèmes Rabel 3D.
Emplacement du projet: Nicosie, Chypre
Budget: 320.000 euros

Christos Pavlou architecture

Le studio d’architecture Christos Pavlou a été fondé par Christos Pavlou en 2003 et est basé à Nicosie, Chypre.  Leur pratique se concentre sur le logement, les résidents individuels, l’architecture commerciale et intérieure.

Ils écoutent, cherchent, apprennent, et conçoivent. Ils sont conscients et sensibles à l’environnement, aux paramètres fonciers, aux vues spécifiques du site, aux conditions climatiques et aux besoins de leurs clients.

Leurs projets – Les designs se distinguent par leur simplicité formelle, l’intégration de l’intérieur-extérieur, les réalités contrastées et les zones intermédiaires. L’architecture de Studio est motivée par la nécessité de résoudre un programme complexe de manière simple et claire.

Leur langage – Les concepts basés sur des formes définies et simples visent à exprimer la mémoire collective d’une culture spécifique. Cela dit, les formulaires ne fournissent pas toujours des solutions toutes faites mais ils sont redécouverts au cours du processus de conception. C’est une approche étape par étape qui permet la construction de différentes relations spéciales et des transitions en douceur entre les espaces. L’efficacité énergétique, la technologie d’automatisation, la durabilité et les conceptions écologiques font partie de leur procédure de travail.

Le bureau a reçu le prix du 1er prix d’architecture de l’État de Chypre 2019 par le président de Chypre dans la catégorie de l’architecture exceptionnelle et est nominé pour le prix Mies Van Der Rohe de l’Union européenne 2021, Barcelone. Parmi les autres prix sélectifs, citons le lauréat du prix du design allemand 2020, les prix A + Architizer 2020, États-Unis (gagnant du jury et du choix populaire), le prix du design Golden A et le concours 2020 Italie.

chrispaularchstudio.wordpress.com/

Images :  Charis Solomou

Festival « Jardins du monde en mouvement »

La Cité internationale universitaire de Paris, avec le soutien du mécénat de la Caisse des Dépôts, invite de jeunes architectes et paysagistes à concevoir des créations éphémères dans les jardins de la Cité internationale, du 16 mai au 4 novembre. Articulé autour du thème de la nature en ville et prenant en compte les enjeux du développement durable, le jury du concours « Jardins du monde en mouvement » a sélectionné 5 lauréats parmi 38 projets présentés.

Ces jeunes talents vous proposent de voyager à travers leur univers poétique et sensible, aux quatre coins du monde, du Brésil à l’Inde, en passant par le Japon, l’Asie du Sud-Est et Monaco. Ces cinq jardins du monde dévoilent un projet créatif, engagé et éphémère : 40 maisons, érigées dans un parc paysager de 34 hectares, arborant les couleurs de la diversité de ses résidents de 140 nationalités différentes.

Cité universitaire de Paris

17, boulevard Jourdan

75014 Paris

Tél : 01 44 16 64 00

Texte : Laura Jamal – Photos : D.R