Kanagawa ou Renoir ?

Qui n’a jamais rêvé de posséder des oeuvres d’artistes, celles qu’on admire dans les musées et dans les galeries ? A moins d’en dégotter une dans un vide-greniers ou chez un brocanteur, chance extrême et aussi hasardeuse que de décrocher le gros lot au loto, leurs prix les placent hors de portée du commun des mortels. Fort de ce constat, Muzéo, entreprise française, maîtrisant parfaitement la numérisation, a conclu des partenariats avec nombre d’institutions culturelles françaises et étrangères pour reproduire des chefs-d’oeuvre, sur toile, papier photo, aluminium.

Ces tableaux sont réalisés dans les ateliers parisiens de Muzéo, par une équipe de spécialistes formés dans des écoles d’art. Et ensuite encadrés selon les goûts des acquéreurs. Muzéo traite aussi ces oeuvres en papier peint panoramique, coussin, abat-jour. Consulter son site, c’est se balader dans les salles des plus grands musées ou feuilleter des catalogues raisonnés. On peut aussi, sur rendez-vous, se rendre au showroom, rue Nicolas-Appert à Paris dans le XIe. Muzéo disposant d’un savoir-faire particulier bénéficie du label d’Entreprise du Patrimoine Vivant.

fr.muzeo.com

Texte : AMCLD – Photos : D.R

Hoboki Island Vibes au Christopher

L’hôtel Christopher accueille la première exposition de l’artiste Pascal Philippon. Le talent de cet avocat, qui ne cesse de dessiner et de peindre, s’exprime aussi bien dans le grand format que dans des œuvres plus intimes qui mettent en valeur la justesse, l’émotion, avec toujours cette volonté d’attirer l’œil vers quelque chose qui semble faussé. A travers 15 œuvres, il nous transmet sa vision de l’île vue du ciel. Au programme, des morceaux en bois de récupération, fendus ou non, fixés sur des panneaux, et peints aux différentes couleurs de Saint-Barthélémy. Ses œuvres, travaillées à l’horizontale et posées à la verticale dans le lobby de ce cinq étoiles, montrent le renouvellement incessant et l’extrême fécondité de l’inspiration de l’artiste. A suivre.

hoboki@hoboki.art

www.hotelchristopher.com

Pointe Milou, 97133 St Barthelemy

Texte : Nisrine Boukries – Photos : Adelaïde Blanc / French Affair

 

La galerie mi* vous invite à son festival HEAT

La galerie mi* vous invite à son exposition estivale exceptionnelle : Le festival HEAT, dédié à la jeune création contemporaine chinoise. Vous pourrez y apprécier l’art à travers la peinture, le dessin, la vidéo et la création sonore, le tout rythmé par quatre vernissages et une table ronde.

Ce festival est pour vous l’occasion de découvrir les oeuvres de nombreux artistes comme Shang Lian, peintre dont l’expression combine encre de chine et graffitis. Vivant entre Pékin et Paris, cet artiste est le précurseur d’un nouveau mode d’expression de la peinture chinoise dont le talent a été reconnu au cours de nombreuses expositions  à Beijing, au Grand Palais à Paris ou encore à la cité internationale des Arts. Liu Zhenchen, plasticien dont le travail fait aujourd’hui partie de la collection permanente du Centre Pompidou exposera également. Artiste originaire de Shanghai, il  a créé l’oeuvre monumentale éphémère « Ice Monument »disposée face à l’Hôtel de ville de Paris lors de la nuit blanche de 2015. Concentrant son travail sur l’image animée et l’installation vidéo, dans une expérience urbaine post moderne, il a déjà eu l’honneur d’exposer ses créations  à Berlin, au National Taiwan Museum, et au festival de photo d’ARLES. Vous  retrouverez aussi les oeuvres de QI Menghan qui travaille à partir de dessin, de peinture et d’installations ainsi que celles de Amo Vaccaria qui réalisera une performance sonore electro  lors du vernissage

Tous ces jeunes artistes chinois exposeront leurs oeuvres du 27 au 31 juillet, le vernissage aura lieu le premier jour de 19h à 21h.
Par la suite, vous pourrez retrouver l’exposition duo : Solitude2 du 4 au 14 août, participer à une table ronde le 16 août, voir l’exposition solo de Zach Zhang du 18 au 28 août et profiter de l’installation sonore de Yufei Chen du 29 au 31 août.

 

Galerie mi*

23 rue Chapon, Paris 75003
Tel : 01 40 09 76 61
www.miground.paris
Ouvert du mardi au samedi, de 11h à 19h

Texte : Kim Partouche – Photos : D.R

Quand Jean Pierre Raynaud rencontre Le Corbusier

Sur les toits de la Cité Radieuse de Le Corbusier à Marseille, l’artiste plasticien Jean Pierre Raynaud – connu pour ses pots de fleurs et ses carreaux de faïences– révèle son exposition « Ici », représentant en cinq propositions artistiques l’intégralité de son travail. Chaque été depuis 2013, le designer Ora ïto donne carte blanche à un artiste afin d’ornementer la terrasse d’une ou plusieurs œuvres.

Jusqu’au 1er octobre, le cinquième invité du Centre d’Art du MaMo (initié par Ora ïto) apporte son point de vue singulier, confronte cette architecture et s’immerge dans le paysage du Corbusier, même si il ne voyait pas ce qu’il pouvait y faire, car selon lui « ce lieu se suffit à lui-même ». Vue de haut, une flèche de 17 mètres de long pointe l’espace couvert du gymnase où sont exposées les créations.

 

MAMO Centre d’art de la Cité Radieuse

280 Boulevard Michelet

13008 Marseille

Tél : +33 1 42 46 00 09

www.mamo.fr

Texte : Laura Jamal – Photos : D.R

Yohji Yamamoto x Paris design week

Afin de célébrer la Paris design week 2017, les boutiques Y’s et Yohji Yamamoto invitent l’artisan Hiroyuki Saito et le directeur artistique Yoshiki Uchida, à exposer leurs œuvres appelées Washi d’Ozu jusqu’au 31 octobre prochain. Réalisées en papier japonais, ces œuvres allient le savoir-faire traditionnel de Saito à la vision moderne de Yoshiki Uchida.

Le washi d’Ozu est une œuvre paradoxale, entièrement faite main, prenant vie à partir de fibres végétales mélangées qui deviennent pâte puis papier afin de donner un aspect aussi brut que doux, transparent que opaque, et d’apparence délicate mais très résistante.

Chez Y’s et Yohji Yamamoto, plusieurs œuvres réalisées sur mesure seront installées sur l’ensemble des vitrines pour apporter un sentiment de confort et d’intimité à partir des jeux d’ombres qu’elles créeront en laissant transparaitre la lumière.

www.yohjiyamamoto.co.jp

Espace Densan

8 Rue Villedo, 75001 Paris

Texte : Kim Partouche – Photos : D.R

Pierre Brault : une esthétique solaire

Depuis l’obtention de son diplôme de direction artistique en Juin 2016, Pierre Brault a collaboré avec la marque de luxe Courrèges pendant plusieurs mois afin de développer l’image de la marque tout en y distillant son univers solaire et poétique.

À partir de structures en plexiglas translucides, il crée des installations typographiques en volume qui dépendent de la lumière naturelle. En effet, les jeux d’ombres tendent vers une duplicité de teintes et de couleurs, en fonction de la trajectoire et du rythme du soleil. Cette combinaison de jeux de lumières influe directement sur notre perception, transformant constamment l’œuvre et tendant ainsi vers une abstraction colorée.

Fort du succès de ses créations, Pierre Brault réalise des typographies solaires pour enseignes, marques ou particuliers. Ces maquettes sont réalisées sur le principe de l’anamorphose à partir du nom ou logo de l’entreprise pour sublimer votre intérieur ou votre espace de travail. Il réalise également des installations de vitrines où il met en scène la lumière comme une scénographie. Enfin, il crée des vidéos promotionnelles pour la communication de vos produits ou de vos activités sur les réseaux sociaux.

On craque pour les réalisations originales et novatrices de cet artiste haut en couleurs !

www.pierrebrault.com
https://www.instagram.com/pierre.brault/?hl=fr

Texte : Victoria Norait – Photos : D.R

Miroir, mon beau miroir…

Le saviez-vous ? La plus grande chambre du monde se cache dans le Marais…
La Kiss Room, dissimulée derrière le café La Perle rue Vieille du Temple, est une œuvre de l’artiste Mathias Kiss considérée comme la plus grande chambre du monde. Surprenant étant donné qu’elle ne fait que 10m2… Pourtant, grâce aux 1000 miroirs qui habillent ses murs, la pièce semble infinie.
Initialement, il s’agissait d’un projet éphémère dans le cadre de la FIAC 2013, mais cette chambre est désormais disponible sur Airbnb pour qui voudrait passer une nuit dans une œuvre d’art. Tout est soigneusement conçu pour décompresser le temps d’une nuit : aucune wifi, une bande son signée Nicolas Gaudin du groupe Air, un minibar Ruinart et un matelas Hästens sur mesure…

Un véritable petit joyau de verre idéal pour les amateurs d’expériences insolites !

La Kiss Room
78 rue Vieille du temple – 75003 PARIS
Disponible sur le site : Airbnb

Texte : Victoria Norait – Photos : D.R

Pablo Reinoso : Sculpteur audacieux

Pablo Reinoso est un sculpteur franco-argentin qui vit et travaille à Paris depuis 1978. II renouvelle sans cesse son rapport à la matière, à l’objet et à l’espace.
Publié par la maison d’édition 5 Continents, cet ouvrage de 280 pages regroupe les œuvres les plus importantes de l’artiste, ainsi que des images d’archives inédites. À travers un texte intitulé Géodésiques, le philosophe Michel Serres analyse le rapport fondamental de l’artiste au mouvement, à l’espace et au volume. Pour l’écrivain et psychanalyste Gérard Wacisman « Pablo Reinoso fabrique des objets qui laissent la théorie déconcertée ». Enfin, l’entretien de l’artiste avec le critique d’art Debailleux est un récit à la première personne qui retrace la carrière du sculpteur. Cette monographie est l’occasion de revenir sur plus de 40 ans de création et de recherches aux frontières de l’art et du design.

Monographie de Pablo Reinoso, Éditions 5 Continents – 80€

Texte : Victoria Norait – Photos : D.R

Modern Blocks : Révolution dans le marché de la photographie

L’objectif de Modern Blocks ? Faciliter l’accès à la photographie contemporaine en créant une rencontre entre photographes de talent et public sensible à l’art mais frustré de ne pas pouvoir trouver de créations abordables. Concrètement, un espace en ligne est mis en place où les photographes peuvent exposer leurs œuvres auprès d’une nouvelle communauté d’acheteurs. Le public peut découvrir en toute simplicité le travail de photographes et s’offrir des photos d’art en édition limitée. Mieux encore, il choisit également le support (cadre, plexiglass ou aluminium) et le format afin de créer ses propres « blocks » pour un intérieur unique et personnalisé. Modern Blocks est une alternative aux acteurs actuels du marché de la photographie qui vise à créer un rapport simple et direct à l’art. Les photographes ont désormais la possibilité d’exposer leur travail ailleurs que dans des galeries, et les acheteurs potentiels peuvent accéder à une sélection rigoureuse de photographies contemporaines à partir de 90 euros.

En bref, Modern Blocks c’est une innovation révolutionnaire qui promeut la richesse de la photographie contemporaine en la rendant accessible à tous.

Rendez-vous sur le site : www.modern-blocks.com

Texte : Victoria Norait – Photos : D.R

Le Refuge : la pièce la plus instagrammée de la Milan design Week !

Durant la semaine du design à Milan, The invisible collection nous a présenté Le monde imaginaire de Marc Ange en collaboration avec The Green gallery. C’est au sein de l’oasis verdoyante de la Mediateca di Santa Teresa que le refuge est dévoilé pour la première fois. Marc Ange nous explique que ce refuge est « la projection d’un souvenir d’enfance. Ses grandes feuilles qui abritent du soleil, des regards ou de la réalité, sont comme celles de la jungle imaginaire qui pousse dans la chambre d’un enfant en recherche d’évasion ». Cette œuvre d’art nous invite à pénétrer dans un monde rafraichissant, différent et calme. L’originalité et la douceur que se dégage de ce refuge a conquis les visiteurs si bien que cette pièce a été la plus instagrammée de la Milan design Week.

 

www.bloomroomstudio.com/

www.thegreengallery.com/fr

Texte : Victoria Norait – Photos : D.R

LET’S ROCK THE KILIM

Le Maroc jouit d’une très longue tradition de tissage. Depuis plus de mille ans, les femmes berbères tissent à la main des tapis de la laine des moutons qu’elles élèvent au sommet de l’Atlas. Sans plan ni maquette, elles laissent cours à leur imagination, ainsi, il n’existe pas deux tapis identiques. La confection, artisanale, est assurée par ceux qui ont appris de leurs parents et hérité des grands métiers à tisser traditionnels. Pourtant, le tapis marocain semble conquérir les intérieurs chics et modernes. Plus tendances que jamais, Rock The Kilim dévoile ces trésors des tribus berbères ; des tapis tissés, coussins en Kilim ancien, corbeilles tressées, bougies…toujours faits main.

Selon sa forme et sa couleur, le tapis berbère raconte une histoire et témoigne du langage secret des tisserandes. Azilal, Beni Ouarain, Boucherouite, Mrir’t… Nadia, la créatrice de la maison, arpente des villages, souks, coopératives… à la recherche de ces œuvres d’art.

 

ROCK THE KILIM

12, rue Ramey

75018 Paris

Tél : 07 60 72 19 05

Texte : Laura Jamal – Photos : D.R

« A vous de jouer »

« L’art est le lieu de la liberté parfaite. » L’artiste peintre conceptuel historique, Claude Rutault, émaille de toiles – tendues sur châssis, sous formats rectangulaires, carrés, ronds ou ovales – les murs roses poudrés de la chambre 105 de l’Hôtel Grand Amour avec son installation artistique « à vous de jouer ». Permanente et évolutive, cette œuvre en devenir permet à l’occupant de prendre possession de l’espace créatif et artistique du peintre. Ainsi, il peut modifier librement le lieu en actualisant une ou plusieurs dé-finitions/méthodes à l’aide des toiles empilées contre les murs.

C’est en 1973 que Claude Rutault élaborait le principe moteur de son œuvre radicale, la définition/méthode : la couleur de la toile correspond à la couleur du mur sur lequel on l’accroche. Le locataire de la chambre 105 est alors propriétaire de « sa peinture » aussi longtemps qu’il occupe le lieu. A son départ de l’hôtel, il pourra même donner un titre à son actualisation.

 

Hôtel Grand Amour

18, rue de la Fidélité

75010 Paris

www.hotelamourparis.fr/grandamour

Texte : Laura Jamal – Photos : D.R