Le Pine, une maison familiale à Saint-Tropez à l’architecture traditionnelle de la Riviera méditerranéenne

Cette maison d’été familiale à Saint Tropez, conçue par SAOTA, est une interprétation contemporaine de l’architecture traditionnelle de la Riviera méditerranéenne. Libéré des contraintes historique, le projet est devenu une opportunité de faire progresser l’expression de la forme, de l’espace et du mode de vie associés au lieu.

Le site long et étroit est adossé à une clairière de pins au sud. «Lorsque nous sommes allés sur le site pour la première fois, nous avons trouvé très agréable de pouvoir admirer la forêt de pins et de découvrir ces volumes incroyables sous les auvents des pins», explique Stefan Antoni, directeur de SAOTA. « Cela est devenu un signal important lorsque nous avons développé la conception. »

«Notre premier objectif était d’essayer de maximiser la perception de l’espace», explique Phillippe Fouché, directeur de SAOTA, architecte principal du projet. «Nous l’avons fait en créant de généreux espaces extérieurs couverts, qui donnent l’impression que les intérieurs débordent vers l’extérieur et s’étendent à l’avant du site

La maison est disposée entre deux ailes latérales rectilignes qui embrassent une cour centrale.

Les chambres occupent toutes une aile, plus le niveau supérieur de la seconde, tandis que la cuisine et la salle à manger sont situées en bas.

La suite principale dispose d’un escalier dédié qui permet d’accéder à partir d’un salon privé à double volume.

Les principaux espaces de vie et de divertissement sont positionnés dans le vide central à volume élevé entre les ailes, coiffé d’un toit flottant plié de façon spectaculaire, ce qui confère un sentiment de grandeur aux intérieurs.

La forme pliée du toit, formée de planches de bois brut dans une référence subtile aux pins, fait non seulement écho aux terrasses en cascade du paysage, mais contraste également avec la géométrie rectiligne des ailes de chaque côté. Fouché ajoute que le pli du toit joue également un rôle structurel, permettant une portée de 12 mètres sans colonnes. Le positionnement de la maison vers l’arrière du site a créé l’opportunité pour les espaces de vie de se retirer avec le paysage en terrasses, étendant de manière transparente l’espace utilisable.

L’approche de SAOTA a exploré diverses stratégies pour maximiser la perception de l’espace, telles que les portes à cavité pour brouiller la distinction entre les espaces intérieurs et extérieurs et permettre aux brises fraîches d’été de circuler dans la maison.

La piscine centrale, qui descend en cascade sur une pente reliant un coin salon martini à la piscine principale avec les lignes épurées des ailes latérales, accentue les lignes de perspective, exagérant la longueur de la propriété, conduisant l’œil vers l’horizon et plus loin contribuant à l’illusion de l’espace.

Le long de son côté est, on retrouve l’architecture vernaculaire locale, qui présente généralement des murs épais et une distinction catégorique entre l’intérieur et l’extérieur. Lorsque le chemin d’entrée monte à partir de l’aire de stationnement hors rue en dessous de la maison à travers des plates-formes flottantes dans le jardin, la maison présente une façade solide exagérément lourde, avec seulement de petites ouvertures. Non seulement cela crée de l’intimité pour les chambres de cette aile, mais cela entraîne également les résidents et les invités dans un voyage de découverte vers le seuil. Fouché souligne cependant que ces murs lourds flottent au-dessus du sol dans une interprétation contemporaine de la typologie traditionnelle, faisant allusion au volume moderne et ouvert au-delà de l’entrée relativement discrète. Au-delà de la porte pivotante, l’espace de vie et de divertissement imprégné de lumière se révèle dans un moment de drame et de surprise.

L’intérieur a été conçu comme un espace de type galerie, qui impliquait non seulement de créer des espaces ouverts clairs, mais également d’inviter la lumière, en particulier d’en haut. «Partout où nous avons pu, nous avons essayé de faire entrer la lumière dans les volumes», explique Fouché. Des fenêtres à claire-voie soigneusement placées baignent l’intérieur de lumière naturelle et offrent une vue sur les pins des pentes au-dessus de la propriété, ce qui a également aidé à déterminer le plafond ondulé. D’autres fenêtres et ouvertures sans cadre capturent des vues sur les cours environnantes, intégrant davantage l’intérieur et l’extérieur.

Les finitions intérieures contrastent par exemple avec le béton brut sur le soffite, avec un revêtement en marbre foncé sur les murs arrière, des pierres plus claires vers l’avant de la maison et des sols en travertin. Les matériaux naturels soulignent l’architecture comme une extension du paysage, tandis que la pierre sombre vers l’arrière du salon accentue l’illusion de profondeur, renforçant encore le sentiment d’espace.

Sur le plan architectural, Le Pine explore le potentiel d’une nouvelle expression de l’esprit de Saint-Tropez, en s’appuyant sur les connaissances de SAOTA acquises au cours des décennies de conception de maisons le long de la côte atlantique du Cap, libérant ses espaces intérieurs et permettant un style de vie rafraîchissant intérieur-extérieur.

SAOTA 

Phillippe Fouché, Stefan Antoni et Amé Venter

www.saota.com

Images : Adam Letch

Une villa enfouie dans le sol avec toit terrasse surplombant la pinède et la mer

A partir de conditions plus que difficiles à Hyères, l’architecte Frederique Legon Pyra a fait sortir de terre une villa moderne de 250m2, avec patio.

Le terrain était difficile, orienté plein Nord, avec des règlements privés contraignants, dont une servitude de vue limitant la hauteur à 4,50m.

Tout le projet a été de tirer parti de ces contraintes fortes pour en faire des atouts. Et quels atouts !

Dans le prolongement du salon se situe la grande terrasse, avec vue imprenable sur la Pinède et la mer. Le toit des chambres est de ce fait devenu une belle surface de terrasse surplombant la mer.

La villa ne dépasse pas 4,50m de hauteur par rapport au terrain naturel afin de respecter le règlement de droit privé lié à ce terrain. Ainsi, la villa, sur deux niveaux, épouse le terrain naturel en s’enfouissant dans le sol.

Ce niveau enterré, qui reçoit la suite parentale, est éclairé par un patio agrémenté d’un mur d’eau et d’un jacuzzi. De l’autre côté du patio, un deuxième corps de bâtiments face à la mer reçoit les chambres d’amis conçues en studios indépendants qui ont chacun une terrasse privée donnant aussi sur la mer.

La villa constitue à elle-seule un trésor caché. En effet, elle se devine à peine depuis la mer, elle est tapie dans la pinède et la majorité de sa surface est enterrée. En haut le salon et les pièces à vivre. En bas à droite, la suite parentale qui donne sur le patio. L’ouverture du patio vers l’extérieur à gauche, permet à la lumière naturelle de pénétrer dans les espaces enterrés. Chaises longues, jacuzzi, mur d’eau, palmiers… ce patio invite à la détente et à la contemplation.

Frédérique Legon Pyra, architecte DPLG
Hyères, France
www.frederiquepyra.com

Images : Michel Eisenlohr.

Une maison rénovée avec un filet de mezzanine, adapté aux enfants

Dans cette maison, l’espace est occupé mais pas encore habité. La famille qui l’occupe depuis peu, prend ses marques, capte les sensations et les séquences qui deviendront les piliers du futur projet.

Les propriétaires souhaitaient rénover cette maison afin de la rendre plus adaptée à leur mode de vie, plus confortable et surtout en accord avec leurs goûts. Ce projet était le moment de penser les espaces en proposant de nouveaux usages, notamment pour les enfants.

Mise en scène des espaces

La principale potentialité de cette maison était sa luminosité et ce volume en double hauteur présent dans le séjour, inexploité jusqu’alors. Ainsi, un filet de mezzanine est venu prendre place dans cet espace, laissant à la fois passer la lumière, mais aussi offrant une nouvelle appropriation de ce lieu.

Le sol blanc en rez-de-chaussée, au-delà de son fort potentiel réfléchissant, vient détacher tous les éléments qui y sont posés. La teinte du sol marque également une inversion des sensations avec le plafond en béton banché. Ce changement vient bousculer les habitudes et renforcer la notion de vide au sein du filet.

Le mobilier intégré, majoritairement en chêne avec quelques touches noires, apporte ainsi au lieu des fragments chaleureux, telles des pépites auxquelles on se rattache et qui viennent structurer cet espace clair et infini. L’enjeu a été de réorganiser ces espaces de vie développés sur deux niveaux, afin de créer une cohérence globale du projet, tout en créant des espaces distincts et dédiés à des usages spécifiques.

L’espace central vient relier les deux niveaux telle une colonne vertébrale. Il s’agit d’un grand volume en bois sculpté dans lequel s’articulent diverses fonctions et usages : à la fois les escaliers qui desservent les étages, mais également l’accès à la cave, les toilettes, le bar, la bibliothèque, les rangements pour vinyles et le meuble TV. Le tout est matérialisé par des jeux de pleins et de vides, ponctué par de nombreux espaces dissimulés par les portes sous-tenture ou les petites trappes.

En parallèle, dans l’entrée de la maison, un meuble traversant vient nous accueillir, nous invitant à s’asseoir pour enlever ses chaussures avant de rentrer. Celui-ci se prolonge sur le mur du séjour, faisant face au bloc central. Ce passage paré de bois de part et d’autre, dissimule de nombreux rangements pour la HI-FI.

En face, une bande se développe le long du mur, de chaque côté du poêle, proposant d’un côté une banquette avec rangements intégrés pour les parents, invitant à la détente, et de l’autre les coffres à jouet des enfants. L’ensemble est surmonté d’une grande étagère, tel un ruban qui se déroule sur le mur, venant accueillir livres et lumières d’ambiances.

Hiérarchisation des espaces par la matière 

Le filet de mezzanine devient selon le moment, l’espace de jeu des enfants, le lieu de la sieste en famille, ou encore la salle du cinéma.

Bordant le filet, tout le long du mur, une bande de bois vient habiter l’espace résiduel sous la pente, offrant de nombreux rangements et intégrant le vidéoprojecteur et home cinéma, qui se dissimulent derrière des portes coulissantes quand la séance est terminée. Cette bande est prolongée sur le mur suivant prenant une autre forme, où la structure du filet est habillée de bois et laisse place à une succession de petites trappes, abritant des espaces de rangements.

Telle une mise en scène, la lumière vient lécher les murs et le mobilier, créant ainsi des ambiances chaleureuses et subtiles tout au long de la journée, rendant ces espaces apaisants et agréables. Il en résulte un véritable lieu appelant à la détente, où chaque chose trouve sa place sans venir encombrer l’espace libre.

A propos de Martins | Afonso atelier de design

L’atelier créé par Mickaël Martins Afonso en 2016 est le reflet d’un parcours pluridisciplinaire, bercé à la fois par des études d’arts plastiques, d’arts appliqués, de design d’espace, puis d’architecture, clôturant ainsi un parcours riche en expériences humaines et intellectuelles.

L’atelier travaille sur différentes formes et échelles du design, telles que l’architecture d’intérieur, la création de mobilier, pour aller jusqu’à la réalisation de l’objet. Il s’agit lors d’un nouveau projet de mener une réflexion sur les usages et d’en dégager une pensée globale de l’espace habité, afin de répondre le plus précisément aux demandes de chaque client et ainsi pouvoir créer des lieux singuliers sur mesure, adaptés à chaque envie et à chaque façon de vivre et d’habiter l’architecture.

En 2016 Mickaël Martins Afonso est lauréat du prix du jury au festival des architectures vives de Montpelier, puis invité au Taipei Landscape Public Art Festival « Seeing the Unseen » organisé par le « Blue Dragon Art Company » à Taiwan, pour présenter le projet « head in the clouds ».

En 2017 l’atelier est invité avec le collectif SHALUMO à réaliser une installation architecturale lors du festival Concentrico 3 à Logroño en Espagne.

En 2018 l’atelier est invité deux fois pour présenter le projet «head in the clouds», respectivement à l’exposition « Robotanica » (Tolhuistuin / EYE) organisé par « Transnatural Art & Design » à Amsterdam, et à l’exposition « Who do you think you are? » organisé par « TENT Rotterdam. »

Martins | Afonso atelier de design
www.martinsafonso.com

Crédit Photos: Mickaël Martins Afonso

Bang & Olufsen, une expérience domotique personnalisée pour vos maisons

Les experts Bang & Olufsen Provence mettent tout en oeuvre pour faire profiter leurs clients d’une expérience personnalisée pour les maisons. 

Du système domotique à grande échelle à l’installation impeccable d’un système surround nouvellement acquis, leurs produits haut de gamme sont variés : assortiment d’enceintes, téléviseurs, systèmes sonores…

Leur équipe est toujours disponible pour une assistance de A à Z, de la consultation initiale à l’implémentation finale.

Leur objectif : votre confort, grâce à la pression d’une simple touche de votre télécommande Bang & Olufsen.

 

Bang & Olufsen Provence

21 Place Crillon, 84000 Avignon

04 90 82 94 62

www.bang-olufsen.com

L’été selon Focus avec la gamme Outdoor

Une nouveauté du côté des Braseros avec le modèle Bubble.

Le Feu. Il est le gage de la convivialité des soirées d’été. Mais le design Focus lui confère ce supplément d’âme et cette élégance qui rendent ces moments de vie au jardin ou en terrasse inoubliables ! La gamme outdoor de Focus, qui compte sept modèles – Gyrofocus, Bathyscafocus, Domofocus, Emifocus, Ergofocus, Miofocus et Paxfocus – est disponible en deux versions : rouille ou peinture noire avec traitement anticorrosion. Du côté des braseros, l’étonnant Bubble vient enrichir la gamme avec sa forme toute en rondeur.

Un traitement spécifique

Dans leur version rouille, les foyers sont traités à l’acide en usine pour amorcer un début de rouille et la laisser ainsi se patiner naturellement avec le temps. A la livraison, la rouille est orangée. L’installation en extérieur permettra à la rouille d’évoluer dans le temps. Matière vivante, l’acier rouillé a tendance, avec le temps, à s’assombrir jusqu’à prendre l’aspect d’un vieux cuir ou d’un bronze patiné. C’est alors, selon le créateur, qu’il est le plus authentique et resplendissant.
Dans la version noire, la peinture bénéficie d’un traitement spécifique anticorrosion. Afin de bénéficier de la garantie Focus, tous les modèles outdoor doivent être installés sous abri et à 10 km au minimum du bord de mer et raccordés à une souche avec chapeau.

Le Bubble est un brasero design fonctionnant au bois. Destiné à être installé dans un jardin ou sur une terrasse, c’est une source de chaleur qui procure de belles flammes pour profiter des belles soirées d’été. Equipé de deux roulettes à l’arrière et mesurant 700 mm de diamètre, ce brasero peut être déplacé aisément sur sol plat. Sa vasque démontable facilite son entretien. Son revêtement anticorrosion permet au Bubble de résister à l’environnement extérieur protégeant ainsi la qualité de sa finition et son design.

 

Focus 

3, impasse Claque Patin – 34380 Viols-le-Fort
www.focus-creation.com
Tél. +33/4 67 55 01 93

Images : D.R.

Paris Xème, au-delà des modes, l’authenticité et la beauté des matériaux

Ce couple de quadras parisiens a fait l’acquisition d’un appartement dans le 10 ème  arrondissement afin d’accueillir leur futur bébé et recevoir facilement les grands parents. Un bel haussmannien resté dans son jus, pas rénové depuis quarante ans : tout est à faire. Avec de la créativité ! Pour le personnaliser et casser son style classique, le jeune couple a confié à l’architecte d’intérieur Delphine Estour le soin de le rénover selon leurs envies. Envie de modernité et goût pour les matériaux naturels et traditionnels, tous ont été sur la même longueur d’onde pour organiser ce nouvel espace.

Une adaptabilité à toute épreuve

« Ce qui m’intéresse, explique Delphine Estour, c’est de comprendre ce que veulent les clients, comment ils vivent, leur rapport à l’habitat, et faire en sorte qu’ils se sentent parfaitement bien dans le lieu que je redessine pour eux. C’est-à-dire que j’adopte une démarche de compréhension et d’analyse. Je travaille aussi beaucoup sur les volumes et les espaces. J’aime organiser un lieu pour le moduler selon les besoins et le mode de vie des nouveaux habitants. Avec ce couple pourtant très occupé, la communication a tout de suite été facile, aussi nous avons très vite réussi à trouver un terrain d’entente ».

De l’ancien plan, les murs porteurs ont été conservés, puisque toute modification a été refusée par la copropriété malgré l’étude structure réalisée. Delphine a dû s’adapter et être d’autant plus inventive avec le mur porteur qui traverse l’appartement. Elle a joué avec les ouvertures existantes et a condamné un petit couloir pour en faire un vestiaire d’un côté, un recoin pour le réfrigérateur de l’autre.

Le couple avait une demande particulière : des matériaux naturels, un environnement reposant et zen, tout en étant fonctionnel pour l’arrivée de leur enfant et d’une éventuelle nounou. La décoration devait aussi s’articuler autour de leurs meubles, la plupart chinés en brocante.

La Chambre d’amis

Dans cette optique, Delphine a ré-agencé les pièces. L’ancienne cuisine a été transformée en chambre d’amis, pour faire passer la cuisine dans la pièce principale, qui devient le cœur de la maison.

Cuisine, salon, salle à manger

Cette pièce tout en longueur se prête bien à l’agencement de trois zones : cuisine, coin repas et salon. Le mur de la cuisine est habillé de Zelliges noires qui montent jusqu’au plafond. Bien éclairés le soir, ils donnent une profondeur à la pièce.

Pour délimiter la cuisine dans cet espace ouvert, le faux plafond de la cuisine a été plaqué de chêne (Malvaux Chêne Poutre) et accueille des appliques  Wever & Ducré qui réchauffent l’atmosphère, le soir, de leur lumière dorée. On retrouve ce chêne sur les façades des meubles suspendus de la cuisine ainsi que sur le coffrage sous les portes fenêtres qui intègrent le chauffage tout en le dissimulant. Cette petite marche qui sert aussi d’assise informelle permet d’accéder aux balcons.

Coin bureau

Une salle de bain a été intégrée à la chambre parentale, et le coin bureau a trouvé sa place dans un dégagement ensoleillé.

Chambre des parents

Plus loin, dans la chambre des parents, on retrouve la patte très particulière de Delphine : « J’ai dessiné sur mesure du mobilier plaqué d’essence d’eucalyptus avec un joli veinage, qui intègre dressing, tiroirs et tête de lit.  J’ai eu l’idée de les dessiner en biais, ce qui place le lit en biais également dans la chambre et rend l’agencement moins conformiste, moins carré, pour un rendu atypique ».

Salle de bain

La salle de bain est enduite de béton ciré qui, associé au bois, lui confère un aspect cosy et chic.

Bibliothèque

« Le second élément qui sert de fil rouge est l’acier, avec lequel on a habillé les encadrements des portes, les passages d’une pièce à l’autre.  On retrouve cet acier sur les bibliothèques du salon et de la chambre. L’ambiance créée est délibérément masculine ».

Enfin, pour dynamiser les pièces et donner de la vie à cet appartement qui attend son troisième habitant, Delphine a joué sur les papiers peints, pour apporter de la couleur et de la fantaisie par petites touches en respectant le désir d’authenticité du couple. Elle a choisi des papiers peints chaleureux de chez Elitis, qui imitent le tissu.

L’entrée

Dans l’entrée, couplé à la palissandre des portes du vestiaire, le papier peint de style ethnique (Talamone) donne un caractère immédiat dès que l’on rentre dans l’appartement.

Dans l’ancienne cuisine qui est devenue une petite chambre d’amis avec sa salle de bains, Delphine a choisi de poser le papier peint à carreaux rouge Equateur de chez Elitis : « il vient personnaliser cette chambre, à la base sans charme particulier ».

Concernant les éclairages, Delphine y porte une attention toute particulière, « ils ne doivent être ni trop prononcés pour garantir une ambiance chaleureuse, ni trop inexistants, car il y a des moments où on a besoin d’y voir clair ! ». Elle a choisi dans la cuisine, des spots Wever & Ducré et un plafonnier Mantis dans le coin repas, des éclairages indirects dans la bibliothèque, et des appliques Modular dans les circulations et dégagements.

« A toute heure de la journée, on a plaisir à évoluer dans notre appartement, on s’y sent définitivement bien, pour lire tranquillement comme pour recevoir des amis », se réjouissent les heureux propriétaires.

 

Delphine Estour Architecture Intérieure Décoration

contact@delphine-estour.com

www.delphine-estour.com

Scavolini, marque ambassadrice de l’excellence italienne arrive enfin à Paris !

Scavolini Store Paris XVII est un nouveau concept qui allie la quintessence de l’esprit Scavolini, référence du savoir-faire et du design transalpin, à l’élégance parisienne.

Depuis plus de 50 ans, Scavolini est une référence pour la qualité et la fiabilité de ses produits – comme en témoigne l’obtention en 2018 de la certification Made in Italy – qui confirme son rôle de marque ambassadrice du style et de l’excellence italiens dans le monde.

Après l’ouverture de sa filiale française en 2019, Scavolini poursuit son expansion et ouvre enfin à Paris deux premiers points de vente exclusifs : Scavolini Store Paris XVII.

Les deux Scavolini Store, distants d’à peine 400 mètres l’un de l’autre, situés entre l’Etoile et la place des Ternes, proposent un accompagnement personnalisé en matière d’architecture d’intérieur : cuisine, salle de bains, salon, dressing, accessoires…

Dirigé par Thierry et David Atthar, spécialistes de l’aménagement haut de gamme, Scavolini Store Paris XVII propose une prestation de décoration globale orchestrée par des architectes d’intérieur expérimentés ayant à cœur le goût du Bel ouvrage et la satisfaction de leurs clients.

 

CÔTÉ CUISINE

Mia by Carlo Cracco

Dès l’entrée, se tient l’emblématique cuisine MIA by Carlo Cracco. Mia est l’interprétation domestique de la cuisine professionnelle imaginée par le chef étoilé italien Carlo Cracco.

Elle se compose d’un spectaculaire îlot monobloc en acier foncé qui accueille l’espace de lavage, de coupage et de cuisson. Il est recouvert d’un plan de travail en granit naturel Ice Blue (Sensa by Cosentino). La cuisine intègre des fonctionnalités dignes de grands chefs : fonction marinade, lampe chauffante, planche à découper intégrée…

Au-dessus, se tient un immense vaisselier suspendu, en aluminium finition acier foncé et en verre Stopsol clair, intégrant la hode. Derrière l’îlot, se trouvent les armoires de rangement en Biomalta Argile Delhi avec des vitrines pliantes au cadre aluminium finition acier foncé et verre Stopsol clair destinées au rangement des petits électroménagers.

Espace Diesel Living
Scavolini s’est associé à la marque italienne de mode Diesel pour développer deux gammes de cuisines: Diesel Social Kitchen et Diesel Open Workshop.

Diesel Social Kitchen, célèbre la convivialité de la cuisine. Un espace intelligent et ergonomique qui surprend par son design mais aussi par la recherche et la qualité des matériaux. La composition linéaire avec zone de cuisson et lavage est habillée de portes en chêne noueux Ruxe Wood et d’un plan en acier Drip Metal. Au mur, le somptueux carrelage Iris Green Liquid, fruit de la collaboration entre Diesel Living et Iris Ceramica.

 

CÔTÉ BAIN

Espace Diesel Open Worshop, by Diesel Living

La nouvelle collaboration Scavolini et Diesel Living d’inspiration industrielle minimaliste. Diesel Open
Workshop est un concept urbain, à l’esprit résolument contemporain et haut de gamme qui mélange
des tons chauds, des couleurs foncées et des matériaux mats unis à de grandes surfaces à effet miroir et
des volumes métalliques. La console lavabo est associée à une petite console de maquillage.

La console lavabo comporte des détails signatures du côté industriel imaginé par Diesel Living: des
plaques angulaires avec des goujons finition bronze et une texture effet « réticulaire ». La console est
composée d’un double jeu de contraste entre les lignes arrondies de la vasque et la structure
géométrique des équerres en acier à laquelle s’ajoute une opposition entre le blanc en Mineralmarmo de
la vasque et le plan en marbre Nero Marquinia.
Les meubles bas pour lavabo, présentés ici en finition Laqué mat Noir Ardoise, sont complétés par un
autre élément esthétique à forte connotation du modèle : le tube porte-servie des finition Bronze, c’est-à-dire
la structure de l’élément du système Stock Rack réinterprétée, pivotante, pour de nouveaux usages.

Espace GYM SPACE, design Mattia Pareschi

Le projet Gym Space redessine les éléments typiques de l’ameublement de salle de bains en les combinant de façon magistrale avec une structure murale dédiée à l’activité physique, invitant l’espace fitness dans le quotidien et proposant ainsi un nouveau concept de bien-être.

Cet espace se compose d’un meuble suspendu Aquo, coloris gris clair finition mate avec un plan en verregris clair brillant et une vasque posée en Minélalmarmo noir. Espalier Gym Space avec miroir et lampe LED. Armoire suspendue finition gris clair mat. Porte-serviettes Scavolini en acier.

De l’autre côté, on trouve deux espaliers – Salle de sport Gym Space – avec banc de gym et barres de traction.
Cabine de douche avec profilés en argent brillant et parois en verre Extra light. Receveur Lifestone blanc lisse. Mur de la douche en panneaux de carrelage grande taille Iris Ceramica finition Onyx.

Espace Tratto, design Vuesse

Le savant jeu de couleurs et de matières, associé aux lignes géométriques, apporte un caractère inédit à la nouvelle collection de salle de bains Tratto dessinée par Vuesse, enrichie par des accessoires précieux.

La particularité de la collection : la porte avec le profil de la poignée intégrée pour une prise de main plus confortable.

La collection Scavolini est également complétée par le design essentiel de Line System : une structure modulable grâce à des dosserets et des profils intercalés à laquelle il est possible d’accrocher des objets en tôle fine finition acier foncé comme des bacs de rangement, des étagères, des éléments ouverts et des crochets qui décorent l’espace, rappelant fortement la crédence du modèle Mia pour la cuisine.

Meuble suspendu avec portes laquées Gris fer mat et plan en Grès Pietra d’Iseo Ceppo (ép.3 cm). Robinetterie Scavolini et Miroir Ikon rétro-éclairé.

 

SCAVOLINI STORE PARIS XVII

Cuisine / dressing – 14, Avenue Niel – 75017 Paris

Salle de Bains / Aménagement – 12 Bis, Avenue Mac-Mahon – 75017 Paris

Tel : 01 47 64 01 01

E-mail : contact@parisXVII.scavolinistore.net

www.parisXVII.scavolinistore.net

 

Images : Lola moser.

Des canapés pour toutes nos envies !

Bien-être, confort et convivialité sont les maîtres mots de cet automne-hiver. Les formes se font plus rondes, les tissus plus doux, l’agencement plus modulable… Une invitation à la discussion et au partage.

Cinna, constituée d’une chauffeuse, d’un diabolo et d’un pouf, la collection Saparella est une réédition d’un modèle créé par Michel Ducaroy dans les années 60. Mobilier cocon et modulable au gré des envies, il invite à la détente.

A partir de 2050 €

Indémodable et confortable, Maillol, le modèle iconique de la maison Duvivier Canapés, se marie avec toutes les décorations d’intérieur. Best-seller, il est aujourd’hui revisité en wax (prix sur demande).Apple, c’est le tout nouveau canapé de chez Mobilier de France. Avec son design tout en rondeurs et sa mousse bidensité, on a tout de suite envie de s’y lover. Le plus ? Il offre un petit côté vintage à votre salon (1290 €).

 

Ligne Roset a fait appel à Philippe Nigro pour dessiner Confluences 2. Ce canapé atypique plaira aux avant-gardistes toujours à la recherche de la différence et de la créativité. Avec son design radical, il offre une liberté de posture inédite avec des possibilités infinies de configurations à la fois colorées et débridées. Comme un puzzle, il s’imbrique pour former une pièce unique (à partir de 3700 €).

Dessiné par Hans Hopfer en 1981, le canapé Informel s’offre aujourd’hui un petit lifting. De nouvelles couleurs pétillantes et acidulées viennent moderniser ce modèle iconique de Roche Bobois. Informelle, toujours aussi actuelle, c’est une pièce parfaite pour rehausser un intérieur et lui donner du peps (à partir de 2690 €).

Babette Mourlon Beernaert, de chez PH collection, voit toujours les choses en grand. Ce canapé Nelson ne déroge pas à la règle. De forme arrondie, Nelson attire immédiatement l’oeil et remplit l’espace, parfait pour ceux qui aiment se réunir autour d’un verre (à partir de 5112 €).

Avec You sofa, le designer Luca Nichetto livre une vision décontractée et accueillante du canapé. Perché sur un fin piétement d’acier, ce canapé propose de nombreuses finitions, que ce soit en termes de matériaux, de coloris et se décline dans une version fauteuil (à partir de 4514 €, Coedition).

Dès le premier regard, Delta évoque la douceur. Ce canapé ultra confortable avec ses coussins moelleux vient s’ajouter à la collection Bensen et apporter sa touche de fraîcheur. Doté de nombreuses finitions et de différentes tailles de coussins, sa grande flexibilité laisse place à votre créativité (à partir de 3000 €, Silvera).

Publié dans Résidences Décoration numéro 150

Texte : Margaux Dalbavie – Images : DR.

L’ÉLOGE DE LA LUMIÈRE : LES DERNIÈRES IDÉES LUMINEUSES DES DESIGNERS

Poétiques, techniques et plus écologiques, les luminaires jouent un rôle central dans nos intérieurs, métamorphosant un mur, illuminant nos pièces. Pleins feux sur les modèles les plus tendance…

JACK O’LANTERN X BROKIS

La designer Lucie Koldova a créé Jack o’Lantern, une sentinelle du soir et de la nuit, composée d’un cadre en métal qui sertit une perle lumineuse, placée à l’intérieur (1584 €, Brokis).

ARTEMIDE X VOLTEX

Inventée par Ernesto Gismondi, la famille Discovery, récompensée par le Compasso d’oro 2018, continue de s’agrandir. Disponible en trois diamètres et en version murale avec une lumière à intensité réglable, ce luminaire n’envahit pas l’espace, il prend du volume lorsqu’il est éclairé (à partir de 1152 €, Artemide x Voltex).

LAMPADAIRE LISBON X JONATHAN ADLER X MADE IN DESIGN

Très élégant, le lampadaire Lisbon propose un superbe mélange de matériaux : laiton poli, métal verni et base en marbre. L’abatjour du dessus permet de répartir la lumière tandis que celui du dessous de la tamiser, procurant un éclairage indirect, doux et agréable (1 295 €, Jonathan Adler x Made in Design).

NOCTAMBULE CÔNE N°1 X FLOS

Designer réputé pour son épure et sa rigueur fonctionnelle, le designer munichois Konstantin Grcic signe la collection de luminaires Noctambule. Transparente le jour, étincelante la nuit… Noctambule Cône n°1 est un luminaire éthéré en cristal soufflé, et aluminium moulé sous pression (à partir de 2500 €, Flos).

Publié dans Résidences Décoration numéro 150
Texte : Margaux Dalbavie – Images : DR.

Ligne Roset Contract x Mercure Orly-Tech

Ligne Roset Contract aménage les chambres du nouvel hôtel Mercure Orly-Tech. Et c’est canon ! 

Ligne Roset Contract, symbole du Made in France, habille l’hôtel Mercure Orly-tech de ses mobiliers et textures aux lignes modernes et épurées, sous le regard avisé de l’agence Nico Architecture, à l’origine de ce projet.

La décoration est pensée dans un esprit de maison de vacances, tout en conservant un aspect design moderne dans le choix du mobilier. Chaque chambre est habillée d’assisses, de luminaires et de petits mobiliers soigneusement sélectionnés avec une palette de couleurs et de matériaux, clins d’œil à l’esthétique de l’aéroport Orly dans les années 60.

Cette nouvelle collaboration casse les codes des hôtels en zone aéroportuaire. Un lieu connecté et stylé qui donnerait presque envie de dormir à l’aéroport !

Hôtel Mercure Paris Orly Tech Airport
12 avenue Jacqueline Auriol
Orlytech
91550 Paray-Vieille-Poste
France

https://www.accorhotels.com/fr/

Ligne Roset Contract

https://www.ligne-roset-contracts.com/fr/

 

Texte : Juliette Guillaume _ Images : DR.

« Hô ! » x Specimen Editions, une collab’ éclairante

Le designer Rémi Bouhaniche dessine une nouvelle collection épurée de luminaire Hô ! pour la maison d’édition française Spécimen Editions

Rémi Bouhaniche, diplômé de l’Ecole Supérieur d’Art et Design de Saint-Etienne, exprime sa personnalité positive à travers ses œuvres. Ses créations s’inscrivent toujours dans un style épuré mais contemporain.

Sa collection de luminaires Hô ! combine une esthétique pure, détaillée en 5 modèles :  suspension, lampe de table, applique, grande lampe à poser, grande lampe coudée déclinée en laiton satin, blanc et noir mat.

 

 

Des pièces hybrides qui répondent aussi bien aux besoins du contact que de l’habitat. Son nom s’inspire d’ailleurs des premières lettres du mot « hôtel » ainsi que de l’exclamation de surprise « Ho ! ».

Et Ho, surprise, on craque sur les tons et déclinaisons de ces luminaires !

 

Spécimen Editions
8 rue de la Bardelle
ZA méré gare 78 490 Méré

http://www.specimen-editions.fr

 

Remi Bouhaniche
http://remibouhaniche.com/fr/

 

Texte : Juliette Guillaume _ Images : DR.

 

TRABECO, LEUR MAISON INTÉGRÉE À L’ENVIRONNEMENT

Située dans un écrin de verdure, au pied de la vallée heureuse à Sorède, cette spectaculaire demeure aux lignes épurées et contemporaines est la concrétisation d’un rêve, signée par Trabeco… Une architecture de lumière tout en force et en caractère.

D’un côté la mer Méditerranée, de l’autre le massif du Canigou… cette sublime villa d’une surface habitable de plus de 200 mètres carrés, a été imaginée par Maisons Vibel, concessionnaire Trabeco pour l’Aude et les Pyrénées-Orientales.

Construite sur un terrain de 1000 mètres carrés, la maison est un balcon tourné vers l’extérieur. C’était le souhait des propriétaires que de pouvoir communiquer pleinement avec l’environnement. Mission accomplie… l’architecture blanche s’organise autour de l’immense pièce à vivre de près de 90 mètres carrés qui s’ouvre sur la terrasse et la piscine. Bénéficiant d’une hauteur sous plafond de 3,70 mètres, le salon-séjour est le cœur de la maison et encourage une constante communication indooroutdoor. Une fabuleuse sensation de dehors-dedans augmentée par l’imposante baie vitrée avec imposte, conférant à la pièce cette merveilleuse lumière des couchers de soleil sur les Albères. L’élément eau y joue aussi un rôle essentiel, apportant tout à la fois une fraîcheur visuelle et réelle.

A l’opposé, dans un souci de bien-être et de discrétion, et pour préserver pleinement l’intimité de ses occupants, la zone nuit a été séparée en deux permettant d’offrir une suite parentale isolée des chambres d’enfants et d’amis, et du bureau. Un grand garage de plus de 40 mètres carrés a été aménagé à l’abri des regards.

Un confort de vie inimitable

Cet habitat mise tout autant sur le design que sur des performances énergétiques remarquables. Pour preuve, il répond à la norme RT2020, qui garantit le label « maison positive » c’est-à-dire une construction qui produit plus d’énergie qu’elle n’en consomme, possède des pompes à chaleur air/air réversibles assurant le chauffage l’hiver et le refroidissement l’été, et un ballon d’eau chaude thermodynamique. Chaque pièce disposant d’un contrôle air zone pour une régulation intelligente.

Côté architecture, la même exigence de qualité se niche jusque dans les moindres détails : murs en briques Bio’bric pour une isolation thermique maximale, toits à quatre pentes, typiquement méditerranéens, en tuiles en terre cuite Monier et enduits Weber.

Le bonheur d’y vivre intensément

Intelligemment conçue, elle est protégée de la tramontane par un élégant mur coupe-vent en pierre de Cadaqués qui permet à ses habitants de se délasser à toute heure de la journée. Pour parfaire le décor, une loggia extérieure, accessible par un magnifique escalier en fer forgé, surplombe la terrasse et la piscine carrelée permettant de délicieuses soirées, les soirs d’été. Depuis la terrasse ou la loggia, le panorama est fantastique : d’un côté le bleu profond de la mer d’Argelès-sur-Mer et de l’autre, une vue imprenable sur le Canigou, montagne sacrée des Catalans.

Une villégiature tellement agréable, que ses nouveaux propriétaires ont choisi d’y vivre toute l’année.

 

Trabeco
https://www.trabeco.fr

 

Texte : Madeleine Jelstrupp _ Images : DR.