Discrètement chic, brute et raffinée, Villa Corsica s’insère subtilement dans son environnement

Par ses choix radicaux et son implantation dans le paysage aride avec des effets de continuité entre dedans et dehors, la villa Corsica évoque l’architecture des Case Study Houses de Los Angeles dans les années 1960, les projets de Pierre Koenig, Charles et Ray Eames, ou Richard Neutra.

La modernité vient du travail de l’espace et des juxtapositions raffinées de matériaux bruts avec des matières plus précieuses. La subtilité des espaces est obtenue, comme souvent dans le vocabulaire AW2, par la juxtaposition des volumes simples de différentes hauteurs qui s’intersectent et s’assemblent pour créer des jardins, des patios, des cours qui ancrent la maison dans le paysage.

Le chic des matériaux, c’est d’opposer les murs en pierre rugueux et texturés au lisse du béton brut, d’utiliser un bac acier brillant pour le plafond ou un claustra en brique brut, de marier des tissus chamarrés à des palettes industrielles en bois.

Les espaces extérieurs sont la prolongation naturelle de l’esprit de la maison, rythmés qu’ils sont par les volumes simples des ombrières en acier galvanisé qui supportent des canisses.

La longue piscine est mise en scène par un mur de fond coloré et la confrontation des deux rives : d’un côté un alignement rythmé de pergolas qui créent des effets d’ombre, de l’autre un confortable salon extérieur.

A l’intérieur, l’originalité et le cachet de la maison viennent du contraste entre l’effet presque industriel d’un loft (béton brut, bac acier) au grand espace fluide, avec le raffinement des tissus, des meubles vintage ou des vasques sur mesure.

Discrètement chic, brute et raffinée, joyeuse, méridionale et californienne, moderne, la villa ne s’en insère pas moins parfaitement dans son environnement grâce à l’implantation de ses volumes dans la topographie existante, à la texture de la pierre et à son recours à la végétation aride.

AW2 

AW² est une agence internationale d’architecture et d’intérieurs, installée à Paris depuis 1997. Elle est menée par Reda Amalou et Stéphanie Ledoux, architectes associés. Les deux associés ont un rôle actif dans la société et sont personnellement impliqués dans la conception architecturale de tous les projets.

www.aw2.com

Images : Mikaël Benard.

Résidence privée sur les collines d’Hollywood

Perchée sur les collines d’Hollywood surplombant Los Angeles, l’agence d’architecture et de design MTD a construit une résidence privée de plus de 450 m2 conçue pour offrir la vue du paysage environnant à l’intérieur de la résidence. La maison est construite en béton, acier, bois et verre.

Les connexions, les détails et l’éclairage sont tous conçus pour être dissimulés grâce à l’utilisation de l’évidement et du soffite. La maison se compose de 3 volumes programmatiques principaux : la pièce à vivre, la chambres et la galerie.

Tout tourne autour de la de l’environnement extérieur, et de la circulation : les jardins intérieurs offrent une nouvelle opportunité d’amener le paysage dans la maison. On note une utilisation minimale des matériaux, et le choix d’énergies renouvelables : l’énergie solaire, la récupération de l’eau et le compostage. La maison fonctionne en parfait équilibre avec son environnement.

 

Archietcture par MTD | Marc Thorpe Design

Images : Truetopia

SHOEBOX, un ancien garage converti en maison avec vue panoramique sur Barcelone

SHOEBOX est une maison aménagée par l’architecte espagnole Barbara Appolloni dans un ancien garage, avec vue panoramique sur la ville de Barcelone et son environnement naturel.

Dans un terrain étroit de la montagne de Montjuic, la construction d’origine a été renforcée avec plus de 200 tonnes de béton coulé sur place, façonnant une structure solide et esthétique.

Une des extrémités de la maison offre une vue sur la ville.

De l’autre, l’espace est protégé par une cour intérieure qui créee un vide plein de lumière et de végétation.

Au centre, un escalier raide en béton relie les deux étages : la pièce principale et la terrasse.
La maison est en lien constant avec l’extérieur et les frontières entre l’intérieur et l’extérieur sont floues : le logement s’ouvre pour embrasser la nature et la vue.

Les ouvertures en verre sont dépourvues de cadres et de garde-corps qui rappellent la ligne mince qui sépare le logement et la nature. L’architecture se concentre sur la suppression des barrières, invitant les gens à expérimenter leurs propres limites.


La sélection rigoureuse des matériaux offre une palette où le béton est combiné avec le bois, l’acier, le marbre de Carrare et le verre créant un espace accueillant et sophistiqué pour ses habitants.

Dans SHOEBOX, les habitants sont des spectateurs actifs des changements de saisons, de la végétation environnante et de l’environnement urbain. Le passage inévitable du temps envisagé dans une perspective de perspectives intimes.

Barbara Appolloni, Architecte
www.barbaraappolloni.com

Crédit Photos : Christopher Stark

Une résidence au Laos jouant avec la perception d’intérieur et d’extérieur

Sur une petite parcelle de terrain à Vientiane, la capitale du Laos, la « Maison Blanche » déploie avec audace des lignes géométriques dynamiques dans son écrin de verdure.

Deux volumes disposés en forme de V qui semblent flotter au-dessus du sol divisent le terrain en de nombreux segments et créent des effets visuels inhabituels, jouant avec les perceptions de l’échelle, de la position, entre intérieur et extérieur.

La configuration est inspirée de l’architecture vernaculaire, où différents éléments de la maison sont situés à des niveaux légèrement différents, et dans lequel l’espace sous la maison est utilisé comme un espace de vie extérieur frais en connexion avec le jardin.

Les volumes qui forment un pont sont fabriqués à partir de poutres en béton armé monolithiques se faisant face; et reposant sur les murs extérieurs de la parcelle. Les volumes s’étendent sur toute la largeur de 16,8 mètres sans piliers intermédiaires de soutien.

Une piscine longitudinale avec une section en V longe l’un des côtés du terrain, offrant un élément calme reflétant la couleur et la lumière sur les volumes blancs au-dessus, et une ouverture vers la salle de bain tropicale à l’étage.

À l’intérieur, le béton apparent contraste avec l’extérieur blanc, adouci par des éléments en bois chaleureux. Les espaces intérieurs à l’étage sont conçus de manière à permettre une impression d’ouverture maximale sur toute la longueur du volume.

Saola Architects
Vientiane, Laos

Mobilier Birds Follow Spring

Crédit Photos : Akira Sato et Francois Hervy

Un Ranch Résidence Durable par MDA au milieu des séquoias en Californie

Une magnifique résidence dans le nord de la Californie à l’écart de la Silicon Valley.

Malcolm Davis Architecture (MDA) s’est inspirée du paysage environnant lors de la conception de cette résidence durable en Californie du Nord. Incarnant un style de vie californien décontracté, intérieur-extérieur avec sa présence zen et son style architectural moderne, la résidence, qui se trouve au milieu de vastes séquoias et chênes, ressemble à une maison de ranch moderne.

La maison montre subtilement ses éléments en béton à travers le sol et les murs en béton en forme de panneau. Les propriétaires ont travaillé avec Quinn Morgan Design pour meubler la maison.

Des stratégies durables ont été envisagées dès les premières étapes de la planification de la résidence. Par exemple, au lieu de démolir la résidence d’origine, l’équipe de conception et les propriétaires ont choisi de la démonter soigneusement afin de récupérer le bois et d’autres matériaux, dont certains ont été réutilisés dans la conception finale.

MDA a incorporé des concepts solaires passifs éprouvés pour un effet maximal, y compris les expositions sud, la masse thermique, la ventilation croisée pour un refroidissement naturel et un ombrage solaire soigneusement calibré le long des généreux surplombs sud. D’autres caractéristiques durables comprennent des panneaux photovoltaïques qui produisent de l’électricité et des panneaux solaires thermiques qui préchauffent l’eau domestique et la piscine. Une autre initiative de conception importante a consisté à préserver une citerne en béton centenaire au-dessus du sol, vestige de l’histoire agraire du site.

Du point de vue du design, la maison, bien que de style résolument moderne, tire les formes et les matériaux de 80 ans d’architecture contemporaine de la Californie du Nord. Revenant à l’histoire de la propriété en tant que noyer, MDA a travaillé avec Ground Studio Landscape Architecture pour conserver les séquoias et les chênes existants, ainsi que pour cultiver une oliveraie dans la moitié inférieure du site. L’oliveraie et l’absence d’une clôture de périmètre rendent la propriété et les parcelles voisines plus vastes car elles semblent « emprunter » l’espace aux unes aux autres.

Malgré son contexte suburbain, ce site d’un seul hectare fait plus grand qu’il n’est en raison d’un emplacement bien choisi et d’une procession d’entrée prolongée à travers une oliveraie. Cette maison de ranch moderne, invisible de la rue, offre aux propriétaires un refuge abrité, plus digne du pays qu’un terrain de banlieue. La maison, entourée par la nature, se sent un monde bien éloigné de la Silicon Valley voisine.

MDA – Silicon Valley Ranch

Crédits Photos : Bruce Damonte Photography

Le Parister : Sanctuaire du plaisir

Entre Opéra et les Folies Bergères, l’Hôtel Parister dévoile une somptueuse façade en béton projetée entre un jeu de passerelles et un jardin intérieur.

Conçu par le studio d’architecture Beckmann N’Thépé, la maison du bonheur compte 45 chambres, trois duplex, un Spa, une piscine, ainsi qu’un bar dans lequel les cocktails sont une invitation au voyage et aux saveurs inattendues. Rideau de velours, dressings en noyer et papiers peints d’éditeur apportent un cadre serein signé Céline Boullenger. Véritable lieu d’épicuriens, l’identité créative est dédiée au bien-être et au plaisir.

 

PARISTER HÔTEL

19 rue Saulnier

75009 Paris

Tél : + 33 1 80 50 91 91

bonjour@hotelparister.com

www.hotelparister.com/

Texte : Laura Jamal – Photos : D.R

 

« Concrete Absolution »

Le designer français, Jimmy Delatour, révèle sa première collection baptisée « Concrete Absolution », composée d’une méridienne, table, table basse et quatre bougeoirs, et s’empare du matériel le plus brut, le béton. Découvrez son exposition jusqu’au 27 janvier 2018.

A travers ses créations, le jeune artiste rend hommage à l’architecture, à l’homme et au modernisme. Le béton a été l’outil d’une révolution qui a permis à l’homme de s’élever, de remodeler et réinventer son habitat, un outil synonyme de nouvelles libertés artistiques et de grandes aspirations. Lignes graphiques, touche d’urbanisme, brutalisme moderne…le béton est roi dans vos intérieurs.

CONCRETE ABSOLUTION

Exposition personnelle de Jimmy Delatour, du 10 novembre 2017 au 27 janvier 2018

Galerie Armel Soyer

19-21, Rue Chapon

75003 Paris

www.delatourdesignparis.com/

Texte : Laura Jamal – Photos : D.R