La maison de l’architecte Manuel Aires Mateus à Comporta au Portugal est en vente

Construite en 2015 par l’architecte portugais Manuel Aires Mateus, cette maison contemporaine déploie ses volumes graphiques et bruts au sommet d’une colline verdoyante, à deux pas de la presqu’île de Comporta. Sur un site exceptionnel de 7 hectares bordé de chênes lièges et de vignes, cet ensemble architectural se compose de quatre modules d’habitation disséminés à l’échelle du paysage, qui développent une surface totale de 207 m².

Le volume principal accueille un espace de vie commun, une cuisine et une chambre de maître avec salle de bain en marbre. La vie de la maison s’organise autour d’espaces aérés et lumineux, ouverts sur une grande terrasse délimitée par une paroi de béton ajourée. Les enfants et les invités disposent d’espaces privés dans les trois dépendances. Chacune d’entre elles abrite une suite avec chambre, salle de bain et patio couvert de canne naturelle, sur le modèle des cabanes de pêcheurs locales. Ce matériau léger laisse circuler l’air en préservant les espaces de vie des fortes chaleurs des journées d’été. Sous le volume principal, les fondations de la maison délimitent une grande cave. 300 m² de terrain sont constructibles. La propriété se situe sur la côte portugaise de l’Alentejo, à 10 minutes en voiture de la presqu’île de Comporta, réputée pour ses plages de sable blanc et son environnement préservé. Les villages traditionnels de Melides et Grandola, respectivement à 6 et 8 km, proposent commerces et commodités. Lisbonne et son aéroport international sont à 1h15 en voiture.

Une architecture remarquable

On retrouve la signature architecturale caractéristique d’Aires Mateus, avec ses volumes sobres semblables à des monolithes. L’architecte a pleinement tiré parti des variations topographiques du site. La distribution de la maison en plusieurs volumes habitables crée une variété d’espaces et de points de vue, ouverts ou repliés sur l’intime, mais toujours en relation étroite avec la nature et le panorama.

La simplicité géométrique du dessin et la rigueur du béton brut laissent toute sa place au paysage environnant, ici superbement mis en scène par l’architecture. De savants découpages et effets de vide composent des cadrages précis sur la nature et le ciel ; cette partition s’anime au fil de la journée, au rythme des jeux d’ombre et de lumière.

Les espaces intérieurs peints en blanc rappellent les codes vernaculaires de l’architecture méditerranéenne. Le parquet de chêne et les huisseries en bois blond adoucissent l’aspect brut de décoffrage du béton extérieur et créent une ambiance chaleureuse.Traité à l’anglaise, le parc alterne parterres de fleurs, allées de citronniers, orangers et amandiers, bosquets de pins et de chênes lièges. La piscine chauffée à débordement, dessinée par l’architecte, évoque la silhouette d’une hirondelle en référence à la faune locale.

La presqu’île de Comporta, un paradis préservé

Sur la côte de l’Alentejo, région historiquement rurale et aujourd’hui préservée des projets de promotion immobilière qui défigurent souvent les côtes de l’Europe du sud, le petit village de pêcheurs de Comporta est devenu une destination de rêve pour une poignée d’initiés.

Issus du monde de l’art, de la mode, du design ou du cinéma, ils sont nombreux à s’y être fait construire une résidence de villégiature et à venir s’y ressourcer. Restée sauvage et confidentielle, la côte offre une retraite calme, marquée par l’authenticité et la discrétion du mode de vie local.

Manuel Aires Mateus

Né en 1963 à Lisbonne et diplômé en 1986, Manuel Aires Mateus crée l’agence Aires Mateus & Associados avec son frère Francisco Aires Mateus et Gonçalo Byrne en 1988. Depuis plus de 30 ans, leur agence se distingue par sa pratique de l’architecture, de l’urbanisme et de la réhabilitation de monuments historiques. Leurs réalisations, largement publiées à l’échelle nationale et internationale, participent du débat architectural contemporain.

L’agence construit principalement au Portugal mais également en Belgique, en Suisse ou en Irlande. En France, elle signe en 2015 le Centre de Création contemporaine-Olivier Debré à Tours, qui présente lors de l’inauguration une exposition monographique sur l’agence. Aires Mateus y déploie une impressionnante collection de maquettes, donnant toute la mesure de leur production.

Leur approche expérimentale et sensible du projet architectural mise sur la recherche d’interactions et d’oppositions fécondes – misant sur le vide pour générer l’espace « en négatif ». Privilégiant une approche à la fois minimaliste et sculpturale, l’architecture d’Aires Mateus s’impose par l’homogénéité des matériaux de recouvrement et par l’effet « monolithe ». Elle s’affirme ainsi en toute légèreté, mais comme chargée d’une puissance spirituelle et émotionnelle.

Professeurs à l’Académie d’Architecture de Mendrisio depuis 2001 et de l’Université Autonome de Lisbonne depuis 1998, Manuel et Francisco Aires Mateus animent de nombreux séminaires de design et ont été invités à enseigner à l’étranger, notamment à l’École d’architecture d’Oslo en 2009 et à la Graduate School of Design de l’Université Harvard en 2002 et 2005.

A vendre sur Architecture de Collection

Manuel Aires Mateus Architecte

www.cccod.fr/artiste/agence-aires-mateus/

Comporta (Portugal)

207 m²
Parc : 7 hectares – piscine

4 chambres
5 salles de bain

2 300 000 €
Honoraires TTC inclus à la charge du vendeur

Images : Architecture de Collection.

La maison Bordeaux-Le Pecq de Claude Parent est en vente

Réalisée par l’architecte Claude Parent entre 1963 et 1965, cette maison est un témoignage marquant de l’architecture moderniste. Ses toitures obliques en font un édifice remarquable du 20e siècle doté d’une forte valeur architecturale et patrimoniale.

Située à Bois-le-Roy, en lisière de la forêt de Croth, elle profite d’un environnement naturel préservé aux abords de la vallée de l’Eure. La maison se trouve à 90 km de Paris (1h en voiture de Porte Maillot).

Au coeur d’un parc vallonné de 3,5 hectares, elle profite d’un panorama dégagé sur la campagne environnante. Le jardin arboré abrite un court de tennis. Cette maison de plain-pied s’étend sur une surface de 400 m².

Elle offre un majestueux espace de réception de 150 m² ouvert sur une terrasse, avec un premier volume correspondant à l’ancien atelier, une salle à manger et un salon avec cheminée.

Le tout est surmonté par une mezzanine accueillant un bureau-bibliothèque. Le reste de la maison abrite une suite parentale avec salle de bain et dressing, trois chambres, deux salles de bain, une cuisine, un office et une réserve. Une dépendance de 35 m², un garage double et un sous-sol aménagé complètent l’ensemble.

Commande photographique de l’agence Architecture de Collection à l’artiste photographe Laurent Kronental, 2019 © Laurent Kronental – Courtesy Architecture de Collection.

CLAUDE PARENT

L’architecte Claude Parent (1923-2016) est une des grandes figures de l’architecture contemporaine. Professeur à l’Ecole spéciale d’architecture de Paris aux côtés de Paul Virilo, il a été Grand prix national de l’architecture en 1979, président de l’Académie d’architecture, puis membre de l’Académie des beaux-arts en 2005. Après avoir travaillé comme dessinateur de mode, affichiste, publicitaire, Claude Parent ouvre son agence d’architecte en 1952. Sous l’impulsion d’André Bloc, il rejoint le groupe Espace, qui réunit l’élite artistique de l’époque, et intègre le comité de rédaction de la revue L’Architecture d’Aujourd’hui. C’est à cette époque qu’il construit la villa André Bloc au Cap d’Antibes (1961) et la Maison de l’Iran (1961-1970) à la Cité Universitaire. En 1963, il fonde avec Paul Virilo le groupe et la revue Architecture principe. Ensemble, ils réalisent l’église Sainte-Bernadette (1963-1966) à Nevers et énoncent la théorie de la Fonction Oblique. Ils travaillent à un véritable renouveau du vocabulaire architectural et développent des projets utopiques de villes régies par ce principe. Architecte théoricien, Claude Parent affirme à travers ses constructions et ses écrits une grande liberté formelle. Nombre de ses oeuvres sont de véritables performances architecturales, mêlant esthétique nouvelle et innovations techniques. De nombreux architectes se forment dans son atelier, notamment Jean Nouvel, et de grandes figures de l’architecture contemporaine internationale s’inspireront de son oeuvre, à l’image de Rem Koolhaas, Daniel Libeskind ou Bernard Tschumi. Reconnu pour son travail avant-gardiste, la section française de la Biennale de Venise lui a rendu hommage en 1996, le FRAC d’Orléans lui a consacré une première rétrospective en 1999 et une grande exposition sur son oeuvre construite et son oeuvre graphique (dont la scénographie était signée Jean Nouvel) était organisée par la Cité de l’Architecture et du Patrimoine en 2009.

Maison Bordeauc-Lepecq
Claude Parent-Architecture
Bois-le-Roy (27)

435 m²
Parc : 3,5 hectares

5 chambres
3 salles de bain

1 250 000 €

La maison Bordeaux-Le Pecq de Claude Parent est mise à la vente par l’agence Architecture de Collection.

 

[button color= »white » size= »normal » alignment= »center » rel= »follow » openin= »newwindow » url= »https://www.architecturedecollection.fr/product/maison-bordeaux-le-pecq-claude-parent/ »]Plus d’information[/button]

 

La Villa Dollander de Jean Prouvé en bord de mer dans le Lavandou est en vente

Également connue sous le nom de « Villa Saint-Clair », cette maison de vacances a été conçue entre 1949 à 1951 dans le Lavandou pour la famille Dollander (également propriétaire d’une « Maison Dollander » à Nancy signée par Jean Prouvé). Elle a été dessinée par Henri Prouvé, l’architecte, et édifiée par son frère Jean, le constructeur .


Face à la plage de Saint-Clair, la villa donne sur la mer du Lavandou et ses paysages exceptionnels.

Photo : Architecture de Collection


Séparé entre une partie jour et une partie nuit, reliée par une galerie ouverte, elle s’étend sur 100 m2

Photo : Architecture de Collection


La partie jour se compose d’un salon, une salle à manger et une cuisine.

Photo : Architecture de Collection


La villa est élaborée par Jean Prouvé selon une architecture industrialisée de l’habitat.

Photo : Architecture de Collection


Les parois vitrées font rentrer la lumière naturelle et illuminent les espaces du lever du jour au coucher du soleil.

Photo : Architecture de Collection


Les poteaux extérieurs sont en tubes d’acier et les panneaux intérieurs en volige de bois.

Photo : Architecture de Collection


La Villa Dollander reprend le système constructif de la maison à portique axial que Jean Prouvé élabore à partir de 1946 dans les usines de Maxéville. En 1949, la maison Standard est commandée par le Ministère de la Reconstruction et de l’Urbanisme avec un prototype exposé au Salon des arts ménagers en 1950.

Photo : Architecture de Collection


Les portes sont en tôle pliée selon le procédé inventé dans les usines de Maxéville.

Photo : Architecture de Collection


A l’intérieur, le sol en tommettes de terre cuite, les cloisons et plafonds couverts de lambris naturel ou peint de couleurs douces et l’auvent habillé de bambou créent une ambiance chaleureuse et lumineuse.

Photo : Architecture de Collection


Véritable bijou d’architecture des années 40, la Villa Dollander est inscrite au titre des Monuments Historiques depuis 1991.

Photo : Architecture de Collection

Excepté le mur du fond réalisé en pierres, tous les éléments porteurs sont préfabriqués en usine, à l’image des bacs acier de la toiture, des cloisons intérieures en bois et des portes percées de hublots. Une contrainte nécessaire en temps d’après-guerre, où les conditions de construction n’étaient pas les mêmes.

Photo : Architecture de Collection


Tous les espaces sont tournés vers la mer ou le jardin.

Photo : Architecture de Collection


Ce chef-d’œuvre est aujourd’hui sur le marché de l’immobilier !

Photo : Architecture de Collection

La Villa Dollander de Jean Prouvé en bord de mer dans le Lavandou (83) est en vente par Architecture de Collection

 

[button color= »black » size= »normal » alignment= »center » rel= »nofollow » openin= »newwindow » url= »https://www.architecturedecollection.fr/product/villa-dollander-lavandou-henri-jean-prouve/ »]En savoir plus[/button]

La maison Unal Bulle en Ardèche est en vente

Chef-d’œuvre de « l’Architecture-Sculpture », cette résidence d’été a été édifiée à Labeaume en Ardèche par le peintre et sculpteur Joël Unal, en collaboration avec Claude Häusermann-Costy en 1972.

Située au cœur d »une forêt, elle se compose de plusieurs formes arrondies, presque sphériques, imbriquées, posées sans fondations, directement sur le rocher.

Photo : Architecture de Collection

Édifiée en voile de béton appliqué à la main sur une armature d’acier, ses formes semblent épouser les courbes originaires du sol pour s’intégrer au paysage.

Photo : Architecture de Collection

Ses formes organiques, comme des bulles semblables à des champignons, lui valent le surnom de « Maison barbe à bapa », Michel Ragon inscrit cette tendance dans un nouveau courant : l’architecture sculpture.

Photo : Architecture de Collection


La maison se compose d’une entrée, un séjour avec passe-plat vers la cuisine, trois chambres dont une avec terrasse et sortie indépendante, deux salles de bain, un séjour-atelier de 60 m², un hamac de repos, une bibliothèque et un cellier. Les espaces sont desservis par deux tunnels de circulation, et disposent de quatre cheminées. La maison profite également d’une piscine avec île et plage, d’un spa, et plus de 150 m² de terrasses dont un solarium et une tour avec vue à 360° sur le panorama, du Mont Blanc au Mont Lozère.

Photo : Architecture de Collection


L’intérieur fait penser au chapeau d’un champignon. On aperçoit au fond un escalier en colimaçon menant à un espace intimiste et des ouvertures aux murs font rentrer juste ce qu’il faut de lumière naturelle.

Photo : Architecture de Collection

Un espace a été aménagé pour des enfants : petites chaises et tables, bibliothèque…

Photo : Architecture de Collection


La surface s’étend sur 156 m2.

Photo : Architecture de Collection

Des mosaïques et peintures ornent et colorent la structure blanche.

Photo : Architecture de Collection


Dehors, la piscine extérieure surplombe les paysage ardéchois.

Photo : Architecture de Collection


La construc­tion a dé­bu­te en 1973 et s’achève en 1990. Sur les plans de Claude Haüsermann-Costy, Joël Unal construit et sculpte l’intégralité de la  maison-bulle.

Photo : Architecture de Collection


En 2004, l’édifice ob­tient le label « Patrimoine du XXe siècle » puis, le 22 avril 2010, est inscrit au titre des monuments historiques

Photo : Architecture de Collection


Son architecture unique fait partie des premières à initier le courant « architecture sculpture ».

Photo : Architecture de Collection


Il fait bon vivre dans la maison Unal !

Photo : Architecture de Collection

La maison Bulle à Labeaume en Ardèche, France est présentée à la vente par Architecture de Collection

 

[button color= »black » size= »normal » alignment= »center » rel= »nofollow » openin= »newwindow » url= »https://www.architecturedecollection.fr/product/maison-bulle-unal-hausermann/ »]En savoir plus[/button]