Présentées au sein de l’Abbazia di San Gregorio durant la dernière Biennale d’art contemporain de Venise, la quarantaine d’oeuvres de verre et d’os (crânes en verre associés à des squelettes d’animaux, canoë monumental en os, plage de perles…) de Jan Fabre font presque oublier les coups d’éclat et les débordements auxquels nous a habitué l’artiste belge.

La quarantaine d’oeuvres de l’exposition « Glass and Bones Sculptures» dépassent le cadre de la provocation et de la décadence artistique par un travail autour de la métaphore du verre. Référence aux techniques de travail des maîtres amands qui utilisaient la poudre d’os pour peindre, critique du colonialisme, évocation des guildes anversoises très anciennes reviennent sur quarante années de recherche tournées vers les thèmes récurrents de la spiritualité et de l’alchimie de la mémoire des matériaux.

www.janfabre.be

Texte : C.S – Photos : D.R