Vin rosé : la vie de château en Provence

Partager sur pinterest
Partager sur facebook
Partager sur whatsapp

Plus que la simple découverte d’un vin rosé, le Château la Mascaronne propose une véritable immersion au cœur d’un domaine viticole niché sur un site exceptionnel évoquant la Toscane.

Par Sylvain Ouchikh / Photos Grégoire Gardette sauf mention  

La Toscane est en Italie, bien sûr ! Mais on peut volontiers s’y croire lorsqu’on se rend au Château La Mascaronne, en Provence. Les cyprès en vigie le long des vignes et les oliviers qui moutonnent sur les collines alentour donnent à cette propriété viticole des airs de dolce vita.

Une bastide ensoleillée
La jolie bâtisse aux volets verts semble veiller paisiblement sur le magnifique vignoble de 60 hectares environnant. Idéalement exposée sur un terrain particulièrement fertile, la vigne réunit tous les ingrédients pour faire de Château La Mascaronne Rosé l’un des meilleurs vins de Provence.

Sur 60 hectares d’un vignoble d’un seul tenant, entièrement cultivé selon les principes de l’agriculture biologique, sont produits des vins blancs, rouges et bien entendu rosés. L’objectif du propriétaire, Michel Reybier, homme d’affaires français à la tête du groupe Michel Reybier Hospitality, est de réaliser un très grand vin rosé : « Nous avons la chance d’avoir un terroir magnifique. Nous allons réaliser le même travail parcellaire que celui que nous avons entrepris au château de Cos d’Estournel à Saint-Estèphe, en Gironde. Notre rosé ne sera produit qu’avec les raisins issus de nos vignes. Je crois que cette couleur possède aujourd’hui la même stature que le blanc et le rouge » confie-t-il.

Farniente cultivé
Les couleurs pastel et les teintes naturelles participent à l’atmosphère reposante de ce havre de paix au sein duquel livres rares et musique accompagnent la dégustation de bons vins. Un univers à la fois chic et décontracté.

Et si l’on souhaite mieux appréhender le lieu et s’initier aux secrets de l’élaboration du vin, la halte de quelques heures peut aussi se prolonger quelques jours. Car la bastide a été entièrement réaménagée avec 7 chambres spacieuses dédiées aux hôtes et peut également se louer dans sa totalité.

Un rosé de belle envergure
Au Château La Mascaronne, on élabore un vin rosé issu exclusivement du vignoble cultivé en agriculture biologique. On y retrouve les cépages emblématiques de la Provence, à savoir le grenache, le cinsault, la syrah, le vermentino et une pointe de mourvèdre.

On y déjeune et dîne en savourant l’expérience de la douceur de vivre à la provençale, face à une vue imprenable sur les ceps et les restanques. L’aménagement intérieur a été confié aux décorateurs Christophe et Guillaume de Mirandet.

Un duo inspiré
Les Bordelais Christophe et Guillaume de Mirandet ont chiné objets et meubles pour récréer une ambiance années 60-70, et procurer la sensation de vivre dans une maison d’artistes.

En toute discrétion et de manière confidentielle, Christophe de Mirandet officie dans ce secteur depuis le début des années 80. Pour cet homme aux multiples talents, l’évidence est apparue dès les premiers pas dans cette maison. Il a immédiatement proposé une partition colorée qui a d’abord surpris Michel Reybier, également propriétaire des hôtels de luxe « La Réserve » (Ramatuelle, Paris, Genève, Zurich). « Nous avons conçu l’ambiance comme celle d’une maison dont Michel Reybier aurait pu hériter dans les années 60 et où les artistes auraient été les bienvenus. Contrairement aux intérieurs d’aujourd’hui où le blanc règne en maître, nous avons voulu installer une atmosphère joyeuse, animée de teintes chaleureuses. Toutes les chambres déclinent une chromie différente. Les beiges et bleus sont présents mais c’est surtout le vert qui domine, constituant le fil conducteur. »

Un cocon intemporel
Un soin particulier est apporté aux chambres afin que chacune d’elle soit unique. Elles arborent toutes des couleurs différentes et possèdent un mobilier confortable et élégant.

Présente jusque sur les volets, cette couleur lumineuse rappelle instantanément l’Italie. Sur le sol, de nombreux tapis d’édition et originaux, dessinés par les décorateurs, stimulent la déco avec chic. Ils accueillent des fauteuils en rotin, en bambou mais également des canapés confortables où il est possible de déguster les vins de la propriété.

A l’heure du pique-nique
Les invités peuvent partir déjeuner dans le vignoble. La maison leur prépare un panier repas avec, bien sûr, un vin rosé pour accompagner ce moment bucolique au milieu des ceps et des oliviers.

De nombreux livres – dont des éditions rares – sont disséminés dans les pièces aux côtés de gravures, de céramiques de Vallauris signées Massier, d’œuvres de Picart Le Doux, Lurçat, Goetz, Aïzpiri… Art, littérature, esprit maison de famille et délices de la Provence : tout un art de vivre à partager !

Plonger dans le vert
La piscine aux reflets émeraude donne directement sur un cirque où s’étalent les restanques, les vignes, les oliviers et les chênes centenaires. La Provence prend des airs toscans.

www.chateau-lamascaronne.com

Article publié dans le numéro 158 de Résidences Décoration

Partager sur facebook
Partager sur whatsapp
Partager sur pinterest

La rédaction vous recommande

Dites-nous ce que vous en pensez