Azzedine Alaïa et Cristobal Balenciaga : deux légendes

Azzedine Alaïa et Cristobal Balenciaga. Deux noms, deux grands Maîtres de la couture.

Un simple communiqué annoncera la fermeture brutale de la maison de Balenciaga en 1968. Telle est la décision du célèbre couturier espagnol  à la naissance du prêt-à-porter.  L’esprit collectionneur et passionné d’ Alaïa, sollicité par Mademoiselle Renée, directrice adjointe de Balenciaga, le poussera à constituer une archive des robes et des stocks de tissus de la maison espagnole. Cette archive aura signé leur vis à vis d’aujourd’hui.

D’un côté l’élégance épurée de Balenciaga, de l’autre celle d’une mode près du corps d’ Alaia. Un face à face inédit qui se renouvèle, après un premier chapitre où le noir absolu s’infiltrait dans un décors épuré, minimaliste, créé par des panels et murs transparents, de vastes panneaux de voile, qui insufflaient toute l’authenticité et la magie du temps qui ne semble pas s’être écoulé.

Ce nouveau chapitre nous introduit à partir du 27 septembre et jusqu’au 3 Janvier 2021, dans la couleur.
Le rose aveuglant de Balenciaga dialoguera avec le rouge intense cher à Alaïa, dans une nouvelle scénographie où la poésie sera encore une fois à la une.

Les thèmes essentiels aux deux couturiers, à savoir les folklores gitans et espagnols, s’expriment avec des modèles de dentelles blanches chez l’un, de cuir perforé chez l’autre. La robe « gitane », célèbre parmi toutes les créations d’Azzedine Alaïa, est pour la première fois exposée dans la galerie de la Fondation .

L’esprit visionnaire d’ Azzedine Alaïa, passionné et avide de collectionner les pièces aux techniques certaines, est un héritage inestimable aujourd’hui.

Et ce dialogue silencieux entre les deux grands Maîtres, qui ne se sont  jamais réellement rencontrés, entre les pièces intemporelles qui ont marqué leur histoire qui semble ne s’être jamais interrompue en est le témoignage.

Fondation Azzedine Alaïa
18, rue de la Verrerie, 75004 Paris, France
https://fondationazzedinealaia.org

Texte : Karine Patricola
Images : Stéphane Aït Ouarab.

Pour honorer sa réouverture, Palais Galliera présente l’exposition Gabrielle Chanel

À la faveur de sa réouverture après des travaux d’extension, le Palais Galliera, musée de la Mode de la Ville de Paris, présente la première rétrospective à Paris d’une couturière hors normes : Gabrielle Chanel (1883-1971). 

Dans ces années où Paul Poiret domine la mode féminine, Gabrielle Chanel, va dès 1912, à Deauville, puis à Biarritz et Paris, révolutionner le monde de la couture, imprimer sur le corps de ses contemporaines un véritable manifeste de mode.

© Julien T. Hamon

Chronologique, la première partie évoque ses débuts avec quelques pièces emblématiques dont la fameuse marinière en jersey de 1916 ; elle invite à suivre l’évolution du style de Chanel à l’allure chic : des petites robes noires et modèles sport des Années folles jusqu’aux robes sophistiquées des années 30. Une salle est consacrée au N°5 créé en 1921, quintessence de l’esprit de « Coco » Chanel.

En regard du parcours articulé en dix chapitres, dix portraits photographiques de Gabrielle Chanel ponctuent la scénographie et affirment combien la couturière a incarné sa marque. Puis vient la guerre, la fermeture de la maison de couture ; seule subsiste à Paris au 31, rue Cambon la vente des parfums et des accessoires. Viennent ensuite Christian Dior et le New Look, ce style corseté qu’elle conteste ; Gabrielle Chanel réagit avec son retour à la couture en 1954 et, à contre-courant, réaffirme son manifeste de mode.

Thématique, la seconde partie de l’exposition invite à décrypter ses codes vestimentaires : tailleur en tweed gansé, escarpin bicolore, sac matelassé 2.55, couleurs noir et beige bien sûr, mais aussi rouge, blanc et or… sans oublier les bijoux fantaisie et de haute joaillerie indispensables à la silhouette de Chanel. Gabrielle Chanel. Manifeste de mode occupe une surface de près de 1 500 m2 – dont les nouvelles galeries ouvertes en rez-de-jardin. Sur un parcours jalonné de plus de 350 pièces issues des collections de Galliera, du Patrimoine de CHANEL, de musées internationaux – le Victoria & Albert Museum de Londres, le De Young Museum de San Francisco, le Museo de la Moda de Santiago du Chili, le MoMu d’Anvers… – et de collections particulières, cette exposition est une invitation à découvrir un univers et un style intemporels.

Exposition organisée avec le soutien de Chanel.

Palais Galliera

Musée de la Mode de la Ville de Paris

10 av. Pierre Ier de Serbie, Paris 16e

Du 1er octobre 2020 au 14 mars 2021

Du mardi au dimanche de 10h à 18h Nocturne le jeudi et vendredi jusqu’à 21h Fermé les lundis, le 25 décembre et le 1er janvier

Tarifs : Plein : 14 € / Réduit : 12 € Gratuit moins de 18 ans

www.palaisgalliera.paris.fr

01 56 52 86 00

#expoChanel

Celio se réinvente à travers un nouveau concept

L’incontournable marque de prêt-à-porter masculin Celio fait peau neuve grâce à la rénovation « light » conçue et réalisée par l’Agence de Design Retail 3D.

L’agence spécialisée dans l’architecture retail, l’identité visuelle et le merchandising, et habituée des grands projets d’aménagement pour les entreprises les plus connues telles que Nike, s’est cette fois vue confier la mission de re-dynamiser l’enseigne française.

C’est donc un travail autour d’environ 70 magasins Celio qui a été engagé afin d’apporter un nouveau concept s’inscrivant totalement dans l’esprit du temps et révélant un univers « unexpected » s’accordant au look décontracté et coloré de la marque.

La réouverture de la boutique Celio avenue des Ternes à Paris est l’occasion de découvrir ce nouveau concept en adéquation avec la forte identité exprimée par la marque et revendiquant mieux le territoire de l’homme, pour une expérience shopping renouvelée.

Magasin Celio

5 Avenue des Ternes, 75 017 Paris

 

Texte: Sophie Delcher – Photos: D.R

La braderie Leclaireur est de retour !

La braderie de Leclaireur revient après 3 années d’absence. Ce rendez-vous incontournable de la mode se tiendra du 20 au 22 Avril sous la verrière du loft Sévigné. Trois jours dédiés aux férus de mode et aux amoureux de créateurs tendances. Leclaireur propose une sélection pointue, piochant dans les dernières collections de prêt-à-porter et accessoires hommes et femmes. Sortez vos agendas : trois jours de prix plus que bradés, de réductions sans précédents et de réassorts quotidiens pour éclairer nos journées.

Le Loft Sévigné
46 rue de Sévigné – 75003 Paris

Braderie Leclaireur
20, 21, 22 avril 2017 11h – 19h

Texte : Victoria Norait – Photos : © Le Loft Sévigné 2014

 

JACK TAZER : BRIQUET ECOLO

Un design épuré alliant design et performance pour un briquet 100 % écolo sans flamme, avec allumage par un double arc électrique. Le Jack Tazer Lighter et sa batterie rechargeable par câble USB vous suivront toute la journée quel que soit le climat environnant.

Côté coloris vous aurez le choix entre le rainbow, black, blue, gold et silver pour parfaire votre look. Evidemment le Jack Lighter ne pollue pas car il est entièrement électrique contrairement aux autres briquets jetables ou rechargeables au gaz.

A partir de 25 €

www.jacktazerlighter.com

Texte : Laura Bourgeois – Photos : D.R