Quatrième opus du groupe Evok à Paris, cet hôtel de poche, 12 chambres et suites, ouvre sur la place des Vosges, inchangée depuis 1612 avec, en son centre, le square Louis XIII. Défi et prouesse pour aménager cet hôtel particulier classé depuis 1954 au répertoire des Monuments historiques.

Signée Lecoadic-Scotto, la décoration mixe mobilier classique et contemporain en dégradés de couleurs sourdes s’accordant aux boiseries d’époque. Les poutres d’origine, XVIIe siècle, ont retrouvé leur superbe.

Sise au 19, Place des Vosges, dite aussi Place Royale, cette magnifique bâtisse du XVIIe siècle, acquise en 1654 par le marquis de Montbrun, qui lui donna son nom, devenue ensuite Maison du Grand Henry puis hôtel de Feydeau de Marville, connut, il y a quelques années, un sort peu enviable. Son dernier propriétaire, américain, séjournait peu dans son pied-à-terre parisien, posant du linoléum sur les tomettes en terre cuite et les parquets en chêne, accrochant des néons sur les faux plafonds en plâtre.

Presque ruiné, l’hôtel avait perdu sa grâce. « En visitant les lieux la première fois, son état nous a bouleversés, se souvient Yann Le Coadic, de l’agence Lecoadic Scotto, en charge du projet. Quand nous avons ôté le plâtre, le plafond peint à la française et quasi intact, nous a réconfortés et guidé notre réflexion. » Autant dire que, sous l’oeil expert de l’architecte des monuments de Paris, sa rénovation fut plus que complexe pour respecter les codes de l’époque et redonner son aura au grand blessé. « Impossible de modifier les plans, l’enfilade des pièces, les escaliers, obligation de traiter avec déférence les poutres ornées de frises. Mais le jeu en valait la chandelle, assure Emmanuel Sauvage, directeur général du Groupe Evok. Cour des Vosges est le seul hôtel dont toutes les chambres, sans exception, dévoilent entièrement la place. Vous imaginez l’émerveillement et le plaisir de nos hôtes, étrangers en particulier. »

Les douzes chambres, coiffées de poutres, par leur situation, leur disposition, essaimées le long des couloirs plus ou moins sinueux, offrent un air de ressemblance mais avec des « accidents » les personnalisant. « Lorsqu’on restaure un lieu si symbolique, chaque détail compte. Ainsi l’architecte des bâtiments de France nous a autorisés à rafraîchir les dessins des poutres mais non à refaire à l’identique, ceux effacés, pour conserver les marques du temps. Trois siècles d’Histoire se lisent entre ses murs. C’était important de ne pas les gommer », raconte Emmanuel Sauvage.

12 chambres et suites, à partir de 500 € et jusqu’à 3000 €. Nos préférées : la 303 avec baignoire donnant sur la place et la 401, mansardée, style studio.

Hôtel Cour des Vosges
19 Place des Vosges, 75004 Paris
+33 01 42 50 30 30
Réserver

Publié dans Résidences Décoration numéro 150
Par Anne-Marie Cattelain-Le Dû – Photos Guillaume de Laubier

 





Plus d'articles