Rotterdam serait-elle en passe de détrôner Amsterdam ? Cette ville « nouvelle » recèle des pépites qui séduisent de plus en plus les passionnés d’architecture, de design, d’art, de créativité alternative mais aussi de bien-vivre.

 

Lorsque l’on pense aux Pays-Bas, viennent spontanément à l’esprit Amsterdam, ses musées, ses maisons pittoresques, son histoire, ses canaux. Pourtant à 40 minutes à peine de la capitale, se trouve Rotterdam, la seconde ville du pays, destination rendue tout aussi exceptionnelle par sa contemporanéité, son énergie et ses immenses projets architecturaux et urbanistiques. La reconstruction – le centre de Rotterdam a été entièrement dévasté par les flammes le 14 mai 1940 – est inscrite dans ses gènes et Rotterdam est aujourd’hui une cité radieuse et remarquable.

Architecture manifeste

Cela commence dès la sortie du Thalys avec la toute nouvelle gare centrale inaugurée le 13 mars 2014. Trois cabinets d’architectes réunis en un seul – Team Central Station (Team CS) pour ce projet d’envergure qui fait partie intégrante de la promesse architecturale de la ville, avec une entrée surplombée d’une flèche monumentale en béton à la portance impressionnante. Plus loin, le Markthal de Rotterdam, ouvert en octobre 2014, est une étrangeté architecturale. Un bâtiment en forme de fer à cheval situé à l’emplacement historique du Binnenrotte, premier marché couvert de produits frais jamais construit aux Pays-Bas. En attendant d’y déguster la spécialité locale – le hareng à agrémenter avec des con diments -, nos yeux se portent sur l’immense voûte du bâtiment dont les fresques représentant des légumes géants ont été mises au point techniquement avec l’aide de Pixar US. Ses étages supérieurs sont en revanche constitués d’appartements. A quatre minutes à pied du Markthal, se trouve un symbole voire un emblème de la ville : les maisons cubes inclinées selon un angle de 45 degrés, et créées en 1984 par l’architecte Piet Blom. La plupart sont encore habitées mais l’une d’elles est réservée au public. Rotterdam a donné la possibilité à un architecte de s’exprimer en toute liberté. C’est encore cette liberté d’action qui a permis de créer un lien puissant entre des quartiers. Le 20 juin dernier, le Luchtsingel était inauguré en grande pompe. Imaginé  par le cabinet d’architecture ZUS (Zones Urbaines Sensibles), le Luchtsingel est en fait un lien, un pont piéton de 390 mètres, qui con necte deux anciennes zones abandonnées créant ainsi une synergie.

Talents locaux

Joep van Lieshout, artiste définitivement inclassable, s’est fait connaître par ses objets au design provocant qui déclinent ses thèmes de prédilection : l’autarcie, le pouvoir, la politique et mê me plus classiquement la vie et la mort. Son atelier (AVL), véritable coopérative artistique située sur une friche industrielle, va étendre en 2016, ses espaces d’exposition au sein du quartier émergent de Merwe Vierhavengebied. Halls d’exposition, workshops, dépôt ouvert… cette expansion créera également des lieux de travail pour de nouveaux artistes talentueux et des studios pour invités. Une sorte de pouponnière à création où tous mettront l’art au service d’une éthique. Sans oublier l’humour. Autre artiste d’envergure, Dan Roosegaarde, designer social et inventeur internationalement reconnu, s’est installé en 2014 dans une ancienne manufacture de verre. Un espace gigantesque entièrement dédié à la création. Le 4 septembre dernier, il y a expérimenté le modèle réduit d’une borne : Smoke free. L’idée est de créer autour de ces bornes un « halo » de pureté. Beijing en veut pour être l’une des premières Smoke free city ! Un enjeu crucial à deux mois de la Cop21.

Un géant omniprésent

Architecte de la démesure et insaisissable star, Rem Koolhaas, grand par la taille (plus de 1,90 mètre) et le talent (Pritzker 2000), a déjà conçu dans sa ville natale, le Kunsthal (musée inauguré en 1992) et l’hôtel nhow (2014). Il achève la Timmerhuis dans le quartier de la Bourse (livraison prévue en décembre). Ce nouveau bâtiment qui s’adosse à un autre plus ancien en forme de L, com binera services municipaux, bureaux et uni tés résidentielles. Il est annoncé comme le plus hautement éco-conçu de tous les Pays-Bas avec deux énormes atriums qui fonctionneront comme de véritables poumons.

Projets fous

Le Museum Boijmans Van Beuningen est l’un des plus anciens musées des Pays-Bas. Il possède une impressionnante collection de chefs-d’oeuvre allant du début de Moyen Age à nos jours (Jérôme Bosch, Dali, Magritte, Bruegel, Rembrandt, Monet, Van Gogh, Mondrian). Aujourd’hui, le musée a le projet hyper novateur de créer un « Dépôt Public » où toutes les oeuvres seront visibles en même temps par le public. Le musée a ainsi retenu (2014) l’agence d’architectes MVRDV, basée à Rotterdam. Un bâtiment spectaculaire en forme de bol entièrement recouvert de miroirs qui serait construit au coeur du parc du musée. Projet totalement démentiel cette fois : la Dutch Windwheel. Deux anneaux tridimensionnels mêlés qui paraissent flotter, les fondations sont prévues sous l’eau. Ce projet fou – on doute qu’il puisse voir le jour tant la réglementation des canaux est drastique -, est porté par le cabinet Duzan Doepel.

Depuis Paris, Rotterdam est accessible en Thalys, jusqu’à 9 A/R par jour (www.thalys.com). Pour tout renseignement, n’hésitez à consulter le site www.holland.com.

Texte : Yves Mirande – Photos : D.R

http://www.boijmans.nl/nl/#R6e4rjbb888cmSie.97