Resté célèbre pour avoir jouer l’ennemi de Daniel Craig dans Casino Royale, le talentueux comédien danois, Prix d’interprétation à Cannes en 2012, crève le petit écran avec la série Hannibal et devient ambassadeur de la marque compatriote BoConcept.

 Son rôle d’ambassadeur BoConcept

« À la base, BoConcept était en quête d’une célébrité internationale qui puisse incarner au mieux le style et l’esprit de la marque. Et ils ont pensé à moi : à leurs yeux, je correspondais idéalement à la « cible » de leur clientèle. Casino Royale et Hannibal ont très bien fonctionné partout dans le monde. Et ces fictions possédaient une griffe, une atmosphère qu’on peut rapprocher de l’élégance de BoConcept. »

Fier d’être danois

« BoConcept et moi avons ce point en commun : nous sommes tous les deux danois. Je suis très fier de cette collaboration et, c’est certain, cette origine partagée en a été un des piliers. Mais au-delà de cette identité, BoConcept est une marque qui a brillamment réussi à se faire un nom sur le marché international. Je ne pouvais imaginer meilleure coopération. »

Son style

« Au risque de décevoir, je suis plutôt à me balader en jogging, une paire d’Adidas aux pieds. Surtout quand il y a un ballon qui traîne pas loin. Je suis très sportif, quelque chose que je n’ai jamais perdu. Pour ce qui est du luxe, au lieu de collectionner les beaux costumes, je préfère avoir une jolie montre. »

 Ses débuts

« Ado, j’étais gymnaste d’assez bon niveau. Un jour, on m’a proposé de participer à une comédie musicale. Je me suis mis alors à la danse et à l’art dramatique. J’hésitais à poursuivre en tant que comédien lorsque j’ai vu Taxi Driver. Enfin, un anti-héros! Un type que vous haïssiez et qui vous captivait en même temps. Il y avait donc autre chose que le cinéma mercantile, quelque chose de plus profond… J’étais bouleversé. »

Son péché mignon

« La nourriture thaï en général. Je suis un fou de nourriture asiatique. Et la cuisine thaïlandaise est la plus épicée de toutes. Soupe piquante, porc croustillant… j’en raffole. Je ne pourrais me nourrir que de ça. Et, en plus, c’est très facile à réaliser chez soi ! »

Fan de Depardieu

« J’ai tourné Dina avec lui, il y a huit ans. C’était la première fois que je me retrouvais face à une vraie grande star. Et ça s’est admirablement bien passé. A l’époque, si je me souviens bien, il venait d’être opéré. Il ne fumait pas, ne buvait pas, mettait juste un peu sa main aux fesses des filles. Rien de bien méchant… »

Ses romans préférés

« Il y a un romancier américain que j’adore : Michael Connelly. Il a créé un personnage irrésistible nommé Hieronymus « Harry » Bosch. L’Oiseau des ténèbres, Wonderland Avenue, Les Neufs dragons… Non seulement ce sont des romans intelligents, mais ils sont incroyablement bien écrits. Idéal si vous avez envie de lire quelque chose, en été, sur la plage. »

Vive le Danemark !

« Ça m’amuse ces Italiens ou ces Espagnols qui disent avoir le sang chaud, alors que ce sont deux pays plutôt ennuyeux et conservateurs. Vous voulez voir des gens à sang chaud? Venez au Danemark! Nous avons un esprit vraiment rock’n roll et provocateur. Et si ça ne vous suffit pas, filez en Finlande : là-bas, ils sont complètement cinglés. »

BoConcept… la suite ?

« Oui, il y aura très probablement un future entre moi et la marque. Et pour très bientôt. Tout le monde a été pleinement satisfait de cette collaboration. Nous fondons beaucoup d’espoir sur The Call, le film de la campagne. Nous attendons la réaction du public pour savoir si nous comptons lui donner une suite. »

Par Jean-Pascal Grosso – Photos : D.R




Articles similaires