Une maison rurale restaurée autour de la pierre, des vues, et du soleil grâce à des puits de lumière

La maison est située à Miraflores, Muros en Espagne, un petit noyau rural traditionnel, formé par un ensemble de maisons en pierre et un grand nombre de greniers qui autrefois abritaient, séchaient et traitaient les plantations de maïs.

Située sur un terrain escarpé, elle était à l’origine composée de deux volumes attenants, qui répondent au schéma traditionnel du logement galicien;  les espaces principaux étaient les écuries et la cuisine : avec le four et la fresque en pierre.

Au fil du temps, un 3ème volume s’est rajouté. Les trois volumes s’adaptent à la pente, sont protégés des vents et presque fermés aux vues imposantes de l’estuaire de Muros, donnant naissance à un intérieur compartimenté, composé de petits espaces sombres.

La lumière du soleil et les vues sont au centre du projet

La proposition est basée sur la compréhension du lieu : le logement préexistant, la matérialité de la pierre, les vues à 180 ° de l’estuaire ou la lumière du soleil sont les paramètres qui ont été pris en compte lors de la restauration.

L’idée du projet vise à mettre en avant son identité : valoriser l’ architecture préexistante et créer un espace intérieur baigné de lumière et orienté vers les vues.

Les façades en pierre conservent leurs espaces d’origine, tandis que dans le nouveau volume il y a de grandes fenêtres qui s’ouvrent sur les vues de l’estuaire, en prenant en compte leur position d’origine. En limitant l’entretien de la pierre, les matériaux ont gardés leur âme. Quant au béton et au zinc, ils ont été rajouté pour unifier les toitures.

Puits de lumière

Trois puits de lumière de dimensions différentes ont été créés. Ils illuminent l’espace salle à manger, l’espace douche et l’ancien espace des écuries, permettant à la lumière de baigner les murs intérieurs en pierre.

Un système spacial fluide et continu

L’intérieur est considéré comme un espace fluide dans lequel, comme un voyage, il parcourt les différents étages et pièces de la maison, jouissant du caractère unique de chacun de ses espaces.

En jouant avec l’échelle, les connexions visuelles et la lumière, il est possible de créer un système spatial continu. Le bois, le pin galicien, comme seul matériau qui unifie tout l’intérieur, apporte de la chaleur et renforce l’idée de la nouvelle maison.

Fuertespenedo, architectes
Óscar Fuertes Dopico, Iago Fernández Penedo, Jorge Fernández Alonso
www.fuertespenedo.com

Crédit photos :  Héctor Santos Díez





Plus d'articles