Le Penthouse-témoin ouvre au 38ème étage du complexe Humaniti Montréal

Humaniti Montréal a le grand plaisir de procéder à l’ouverture officielle des portes d’un remarquable penthouse témoin de 200 m2 au 38e étage de la tour principale du complexe Humaniti Montréal.Disponible pour visites sur rendez-vous exclusif, ce splendide espace donne accès à un univers fastueux qui surplombe un Montréal inédit. Ces visites exclusives sont offertes en toute sécurité aux nombreux intéressés qui peuvent ainsi découvrir ce spectaculaire penthouse-témoin Humaniti.Tout juste aménagé, cet espace de rêve permet de se projeter dans une atmosphère feutrée et chaleureuse. Magnifiant les vues de la ville grâce à son emplacement idéal, ce penthouse au décor exclusif produit un effet admirable. Finement agencées, des pièces extraites de plusieurs collections de meubles Roche Bobois parent les lieux d’une ambiance enveloppante. Œuvres d’art et accessoires triés sur le volet complètent cette mise en scène de circonstance.La collection de penthouses Humaniti, dont les derniers encore disponibles vont de 140 à 250 m2 (prix à partir de 2,1 M$), seront prêts pour occupation dès le début de l’année 2021. Il est toujours possible de personnaliser les espaces au goût de l’acquéreur.

Un mode de vie incomparable et un statut à part!

Vivre à Humaniti Montréal, c’est aussi opter pour la vie à l’hôtel à longueur d’année. Parmi les innombrables avantages que cet accès exclusif procure, se trouvent une panoplie de services alléchants :

  • Voiture Tesla modèle S à disposition en tout temps
  • Vélo de ville hybride et espace personnalisé
  • Deux stationnements intérieurs et un grand rangement sécurisé
  • Services d’un voiturier 24 heures
  • Accès prioritaire aux services d’un concierge
  • Tarifs préférentiels pour les membres de votre famille élargie qui logeront à l’Hôtel Humaniti
  • Trousse de bienvenue
  • Aménagement de placard « walk-in » signé California Closets
  • Tarifs préférentiels sur l’ameublement Roche-Bobois

L’incontournable HumanitiLe complexe Humaniti, conçu par Lemay + Escobar et réalisé par Cogir Immobilier, est situé au cœur du Quartier international. La tour de 39 étages se trouve en face de la place Riopelle, entre le Vieux Port et le Quartier des spectacles. Il compte cinq usages – 150 condos, 314 unités locatives, 193 chambres d’hôtel, deux restaurants, 57 000 pc d’espaces de bureaux et 17 000 pc d’espace commercial. Humaniti, toute première communauté verticale évoluée à voir le jour à Montréal, aspire à recevoir, en plus de la certification LEED, la certification WELL, une norme internationale qui promeut le bien-être de ses occupants. Cogir Immobilier, une des plus grandes entreprises en immobilier au Québec, regroupe plus que 3000 employés et assure la gestion de plus de 150 propriétés.

Humaniti Montréal 

https://www.humanitimontreal.com/fr/penthouse/

Images : ExploraTerra.

Apfelhotel, un hôtel historique revisité dans les paysages ruraux italiens

Au Tyrol du Sud, Saltaus, en Italie, la jeune nouvelle génération de propriétaires de l’Apfelhotel innove tout en restant fidèle à ses racines traditionnelles. Le design et l’architecture novateurs de noa* évoquent le charme vintage de cet hôtel historique tout en créant une oasis de sensations.La pomme, fruit originaire du Kazakhstan et importé au Tyrol du Sud par les Romains, est au cœur du paysage culturel de la région. Le Torgglerhof se trouve à l’embouchure de la vallée de Passeier, ses racines sont profondément ancrées dans la culture classique de la pomme. Au fil du temps, il est devenu un endroit pour les personnes souhaitant se connecter et s’imprégner des vues panoramiques. C’est ici que l’Apfelhotel (en anglais « Applehotel ») a été construit, et il est depuis devenu à la fois une destination de sortie et une escapade spéciale.

Une idée prend racine

En 2014, noa * a remporté un concours de design pour l’agrandissement de la structure existante de l’hôtel, qui a été mis en œuvre en plusieurs étapes. En 2016, le bâtiment principal avec le restaurant ainsi que l’ancienne grange ont été démantelés pour être reconvertis. Derrière la façade d’origine de la grange, sous les chambres, se trouve la production de l’Apfelhotel de diverses spécialités à partir de leurs pommes cultivées sur place ainsi que d’autres spécialités locales. L’Apfelsauna (en anglais « Applesauna ») est un espace de bien-être et de relaxation, qui a maintenant été agrandi. En 2020, 18 nouvelles suites ont été construites pour les clients et soigneusement conçues pour s’intégrer dans la structure paysagère de la ferme et de l’environnement rural. L’espace bien-être est conçu avec une architecture et une verdure qui ressemblent à un jardin luxuriant moderne. Une sorte de «cœur vert» qui, comme le sauna en forme de pomme, s’intègre harmonieusement et pleinement dans le paysage.

Le spa

Le centre de bien-être récemment ouvert – la nouvelle pièce maîtresse de l’hôtel – se fond dans une pente verte naturelle de sorte que le bâtiment est à peine visible. L’entrée du nouveau spa est une coque en béton semi-exposée incurvée qui s’insère dans le paysage et est conçue avec un magnifique portail en vieux bois. Ici, à l’interface entre la surface et le sous-sol, le mot immersion prend un sens qui lui est propre. Le côté sud de l’espace bien-être, quant à lui, s’ouvre sur une façade en verre et en acier qui disparaît sous une couverture de verdure sur le toit. La verrière en acier, sur laquelle grimperont les fleurs de jasmin parfumées, fait saillie vers le haut dans le ciel ouvert, rappelant les structures de maintien utilisées dans la culture moderne de la pomme. Une grande partie du Brunnenhaus, (en anglais « Water Well House »), comme le nouvel espace de bien-être est également appelé, est en grande partie cachée à la vue: toute la structure est recouverte d’une couche de terre et de plantes, pour se fondre naturellement dans le paysage.

Le spa dispose d’une fontaine centrale en pierre naturelle et d’une cheminée à foyer ouvert dans un salon spacieux, qui mène aux douches, aux vestiaires et aux salles de beauté et de massage.

La piscine intérieure-extérieure s’étend vers l’extérieur à travers la façade verte et est partiellement encadrée de roche de gneiss métamorphique de Lucerne.

L’espace bien-être

L’étage supérieur est un espace réservé aux adultes – il comprend un sauna, une salle de relaxation, un sauna finlandais et un bain à vapeur ainsi qu’une terrasse adjacente. Le bain à vapeur fait penser à une grotte. La salle de détente offre une vue spectaculaire sur la vallée à travers la verdure de son revêtement de façade.

Les suitesLes nouvelles suites de jardin ont été construites du côté est de l’hôtel : trois bâtiments indépendants avec un total de 18 chambres réparties sur trois étages. L’enveloppe extérieure des bâtiments est volontairement sombre dans une ode au caractère traditionnel d’une grange.Les suites du rez-de-chaussée se fondent dans la topographie. L’entrée et la salle de bain adjacente sont suivies d’un espace salon et chambre qui se connecte sur la terrasse avant. De luxueux hamacs confèrent une atmosphère détendue et champêtre. La nature et les caractéristiques de la région jouent un rôle important dans la décoration intérieure. Le bardage en bois, le fraisage et les fibres naturelles sont utilisés dans tout le décor intérieur. Les terrasses spacieuses sont séparées par un rideau en lin extérieur.

Au rez-de-chaussée et au premier étage, il y a quatre chambres d’hôtes spacieuses et deux suites extérieures, qui disposent d’un coin couchage séparé pour que les enfants puissent jouer et dormir. Dans les suites, les grandes fenêtres offrent une vue panoramique sur le paysage. Le grenier est utilisé pour accueillir une galerie de couchage. Un escalier intérieur mène des suites aux galeries, où les meubles en forme de marche offrent également un espace de rangement.

Le Restaurant

En contournant l’ancienne grange et l’impressionnant saule pleureur de 40 ans, on arrive au bâtiment principal de l’hôtel, le lieu où tout a commencé. Le restaurant de l’hôtel, qui a gagné en popularité ces dernières années auprès des clients venant de près ou de loin, s’est agrandi pour inclure des pavillons qui se déploient sur le jardin. Deux zones ont été créées : des auvents fermés et chauffés, suivis par des auvents ouverts autour d’une sorte de place. L’aluminium gris-brun des auvents est conçu pour s’harmoniser avec les carreaux de sol gris chaud tout en contrastant avec le plâtre et le bois du bâtiment principal.

L’agrandissement du restaurant s’articule autour de trois salles ou «cubes» de différentes hauteurs.

La décoration intérieure est basée sur le thème et l’ambiance d’un jardin d’hiver moderne: un plafond avec des plantes et des éclairages suspendus. L’espace ouvert est divisé par des placards de style ancien et des étagères au sol. Ces étagères sont un espace de présentation des produits artisanaux de l’hôtel et une bibliothèque remplie de littérature sur les arts culinaires. On y trouve aussi une fontaine d’eau de source naturelle. Dans une pièce séparée, un meuble spécialement conçu est utilisé pour des dégustations de vins ou de plats. Même les tables et les chaises dans les chambres lumineuses défient les stéréotypes habituels, avec un mélange vivant d’affichages ronds et anguleux.

L’ensemble du projet Apfelhotel reflète la nature et la passion de ses propriétaires familiaux, dont le but est que les gens se sentent vraiment chez eux, plutôt que comme un client de l’hôtel. Avec noa *, l’architecture a été créée avec un grand sens de l’intégrité envers ce lieu spécial, qui devient une unité avec la nature, se rattache à son histoire et conserve sa propre identité grâce à un design appliqué – où parfois, des aperçus de la pomme peuvent être vu dans la nature et le design environnants.

Noa* network of architecture

www.noa.network

Images : Alex Filz

Les 7 gîtes du domaine de Maffliers rénovés par Stella Cadente Studio

À 30 kilomètres de Paris, à Maffliers, les gîtes designés par Stella Cadente Studio ont ouvert leurs portes mi-mai. Une vraie bouffée d’air frais dans une forêt classée monument historique !

Nichés dans les anciennes écuries du Château de Maffliers sur un vaste parc aboré, au milieu d’une magnifique fôret, les 7 gîtes à la décoration champêtre et chaleureuse ont entièrement été rénovés par Stella Cadente Studio.

« Promenade à cheval », « retour de la pêche », « la chasse aux papillons », « la cueillette », « les champignons », « retour de chasse » et « sieste au verger »… chaque cottage porte le nom d’une activité en relation avec la vie au vert et à la campagne. L’escapade prend forme en entrant dans les cottages : meubles de style, papier peints graphiques, objets chinés qui racontent une histoire… Stella Cadente et son associé Florian Claudel guident les hôtes sur les chemins escarpés des sous bois le long d’une rivière et instaurent une ambiance conviviale et de détente qui vient rompre avec la vie urbaine. Les coloris imitent la nature environnante : mousse d’arbre, feuille de chêne, lichen et camaïeux de brun.

Promenade à cheval

Retour de la pêche

La cueillette

Retour de chasse

Les champignons

La chasse aux papillons 

Sieste au verger

Véritables « maisons de campagne à louer », ces gîtes disposent de grands espaces communs et de salles pour les séminaires. Ils sont une destination idéale pour un week-end en amoureux, un séjour en famille ou une escapade entre amis. De la réception des produits à la confection des plats, l’équipe s’engage à mettre en place toutes les mesures nécessaires pour garantir la sécurité des hôtes et de son personnel.

Après la période de confinement, Stella Cadente Studio signe une belle opportunité pour s’évader le temps d’un séjour au vert.

Réservation : www.gitesdomainedemaffliers.fr

 

Stella Cadente Studio

Avec la complicité de Florian Claudel, Stella Cadente s’investit dans des projets d’architecture intérieure et de décoration qui dépassent le prisme de la mode.

Ensemble ils développent un art de vivre global, une approche créative qui ambitionne de transmettre une esthétique raffinée dans laquelle on se sente bien, destinée à ré-enchanter le quotidien – un quotidien en version onirique et mystérieuse.

www.stella-cadente.com

Can Bordoy – Grand House & Garden, une vielle maison restaurée en hôtel au cœur du centre historique de Palma de Majorque

Can Bordoy – Grand House & Garden– est un petit hôtel de 24 chambres avec un magnifique jardin, piscine, spa et terrasse panoramique, situé dans le quartier de La Lonja, au cœur du centre historique de Palma de Majorque.Il s’agit d’une rénovation complète d’un bâtiment abandonné de 2500 m2 qui avait été fortement modifié au cours de ses plus de 500 ans d’histoire. Can Bordoy a été imaginé et développé par l’homme d’affaires Mikael Hall et sa famille. L’architecture et la décoration intérieure ont été réalisées par OHLAB, un bureau dirigé par les architectes Paloma Hernaiz et Jaime Oliver.
L’un des éléments les plus distinctifs de la propriété est son jardin, non seulement en raison de sa taille dans une zone aussi dense de la ville, connu pour être le plus grand jardin privé de La Lonja, mais aussi en raison de la richesse et de l’antiquité de la végétation existante. Elle comprend entre autres des micocouliers spectaculaires, des jacarandas et des agrumes, ajouté à cela le bruit des oiseaux l’habitent.

Le jardin, ainsi que la cour intérieure de la maison et la terrasse sur le toit avec vue panoramique sur la ville, totalisent près de 1 000 m2 d’espace extérieur. L’une des interventions les plus importantes du projet a été d’ouvrir les portes du jardin, jusqu’alors inconnu de la grande majorité, à la ville et de lui donner une visibilité depuis la cour d’entrée et la rue.

Grâce à la nouvelle utilisation du bâtiment, vous pouvez maintenant visiter la majeure partie du jardin à travers la terrasse ouverte du restaurant.


Le programme proposé vise à évoquer l’expérience de visiter une maison plus qu’un hôtel. Par conséquent, plutôt que d’être à la réception d’un hôtel, les clients se rencontrent dans le hall d’entrée de la maison, au lieu d’un restaurant, et dînent dans une salle à manger résidentielle plutôt qu’un restaurant. Les chambres et les salons sont comme ceux que vous trouveriez dans une vieille maison.


Pendant plus de trois ans, il y a eu un travail intense et minutieux sur un projet très respectueux de l’architecture préexistante, honnête avec son histoire mais aussi honnête avec les éléments contemporains qui ont dû être incorporés pour sa nouvelle utilisation.

Le projet préserve soigneusement l’atmosphère romantique et décadente du bâtiment et est délibérément contrasté avec des interventions et des éléments de différentes époques. Can Bordoy est une maison qui a subi de nombreuses rénovations tout au long de son histoire.

Ce n’est pas un édifice noble qui a fidèlement suivi les traditions historiques de son époque mais bien au contraire. Il s’agit d’une maison qui a traversé de nombreuses mains et a subi de nombreuses interventions, parfois agressives et brisant souvent les conventions culturelles et historiques de son temps d’une manière (sans doute) heureuse. Le projet réalisé par OHLAB est une intervention respectueuse de ce métissage architectural, qui a su conserver les traces du passé en évitant une fausse récupération d’un passé glorieux que la maison n’a jamais connu.


L’équipe OHLAB s’est inspirée des principes de la technique traditionnelle japonaise du Kintsugi – l’art de réparer la porcelaine antique cassée avec un matériau précieux, comme la poussière d’or, et d’obtenir ainsi une pièce réparée qui ne cache pas la fracture, mais la montre et le célèbre et dont le résultat est une pièce qui peut avoir encore plus de valeur que la céramique avant de se casser.

Les architectes ont recherché un projet qui ne prétend pas cacher l’éclectisme hétérodoxe du bâtiment existant, mais concilie et célèbre les différentes couches de l’histoire et met clairement en évidence les nouvelles interventions qui ont été nécessaires pour donner à la maison son nouvel usage.

La première étape a été d’analyser les différentes phases de construction du bâtiment, de sélectionner et de protéger les éléments les plus distincts pour leur protection. L’étape suivante consistait à restaurer, remplacer et compléter les pièces manquantes à partir de pièces originales des différentes époques. Une palette simple de matériaux respectueux de la construction existante a été utilisée, comme les mortiers de chaux, les enduits traditionnels en stuc, les pierres nobles, etc. Là où cela a été possible, des éléments anciens ont également été récupérés pour intégrer les installations et la structure de manière subtile. Pour cette phase, un délicat travail de restauration a été effectué, toujours dans le souci de respecter la patine du passage du temps.

Par la suite, les éléments nécessaires à la nouvelle utilisation de l’hôtel et à l’ouverture de la maison et du jardin à la ville ont été identifiés. À cette fin, une série de stratégies architecturales ont été conçues et développées dans tout le bâtiment comme un ensemble d’interventions contemporaines distinctives en dialogue avec le bâtiment existant. Au rez-de-chaussée un couloir verdoyant de végétation envahit les salles à manger reliant le jardin avec la cour et la rue …


A l’entrée, un mince miroir, déformé en ellipse par la structure d’un escalier impossible à reproduire aujourd’hui, renforce la structure de l’escalier et encadre le reflet du visiteur entrant dans le bâtiment comme le nouveau protagoniste éphémère de la maison …

Dans le hall d’entrée, un plafond miroir cache les nouvelles installations et double la hauteur du bar et du rideau de velours qui l’entoure …

Dans l’escalier principal, le puits de lumière est inondé d’eau devenant une petite piscine avec un fond transparent qui crée un jeu de lumière à travers l’eau, inondant l’escalier de reflets caustiques … La nouvelle section d’escalier qui était des reflets à travers la cage d’escalier tandis que l’intérieur de l’escalier se termine par un noyer chaud et robuste … A l’étage du escalier, un verre circulaire encastré dans la dalle se connecte au spa situé au sous-sol et permet à l’utilisateur du spa au sous-sol de voir le ciel à travers le plan d’eau sur le toit … Les nouvelles salles de bains dans les chambres sont masquées, créant une scénographie où la salle de bain se trouve être le nouvel ensemble; au lieu de cacher ce nouvel élément, son utilisation est célébrée …

De plus, les murs en miroir cachent parfois des éléments sanitaires tels que des toilettes et des douches, reflétant l’espace volé par ces éléments et, en même temps, soulignant la contemporanéité de ces nouveaux usages. .. Ce sont quelques-unes des stratégies qui rendent possible la nouvelle utilisation de la maison et le dialogue avec l’histoire du bâtiment, mais il est nécessaire de visiter le bâtiment pour les découvrir et les liens établis entre eux.
Le mobilier est une partie très importante du projet. L’éclectisme de l’architecture se reflète dans la sélection de meubles avec des pièces d’époques et d’origines très différentes. À Can Bordoy, nous pouvons trouver des pièces anciennes que OHLAB et le propriétaire Mikael Hall ont compilé pour ce projet pendant plus de deux ans.


Les antiquités européennes de Paris, Copenhague, Stockholm, Istanbul, sont combinées avec des pièces de différents magasins d’antiquités à Majorque, des pièces artisanales de l’île telles que les lampes Gordiola, des éléments trouvés dans la maison existante, ainsi que certaines pièces de la maison privée du nouveau propriétaire collection. Ces antiquités coexistent avec des meubles contemporains tels que GTV Thonet, Baxter, Moroso, Artemide, Norr, Santa & Cole et Flos, soigneusement sélectionnés et avec des meubles sur mesure conçus par OHLAB spécifiquement pour Can Bordoy.

Parmi les meubles sur mesure conçus par OHLAB, une collection de lits et de bars pour toutes les chambres se démarquent. Le lit, avec ses tables de chevet et têtes de lit finies en noyer et en velours et équipé de lampes en laiton vieilli et de boutons-poussoirs en laiton, forme un espace délicat et intime qui contraste avec la texture rugueuse et inachevée des murs et plafonds existants. Le bar, présent dans toutes les pièces dans différents modèles, est un autre élément délicat de confort qui intègre un minibar, un réfrigérateur, un espace de stockage pour les collations, un bureau extensible, un éclairage et un système audio Audio Pro intégré avec une conception personnalisée très facile à utiliser station de bouton en laiton vieilli.

Des tableaux antiques classiques du XVII au XIX siècle de la collection privée du propriétaire sont accrochés dans toute la maison combinés à une collection créée par l’artiste Pedro Oliver ad-hoc pour Can Bordoy. D’une part, il y a une série de grandes toiles, 250x125cm, préparées pour être suspendues sans cadre ni base, flottant à quelques centimètres des murs avec un aspect spontané d’une pièce temporaire ou inachevée.

Les toiles sont estampées de motifs classiques, rappelant l’histoire de la maison, couvertes par les traits simples et déterminés du peintre. Les transparences qui se chevauchent créent une riche complexité de nuances et de volumes. D’autre part, on retrouve une série colorée sur papier avec des gravures naturalistes anciennes de plantes évoquant le magnifique jardin. Enfin, un dossier d’œuvres graphiques avec des études sur l’œuvre de Can Bordoy complète la collection.

Sur les fondations du bâtiment, nous trouvons l’expérience Spa. Entouré de murs en pierre d’origine du XIIe siècle, de renforcements structuraux brutalistes en béton apparent et de finitions délicates en pierre naturelle, un voyage de sensations aquatiques commence à différentes températures après la culture balnéaire millénaire méditerranéenne.

Le Spa se compose d’une salle de bain comprenant différentes expériences aquatiques, de cabines de massage et, dans le jardin, d’une cabine extérieure.

 

OHLAB 

Architectes : Paloma Hernaiz et Jaime Oliver

ohlab.net

 

Can Bordoy Grand House & Garden

Carrer del Forn de la Glòria, 14, 07012 Palma, Illes Balears, Espagne

www.canbordoy.com

Images : José Hevia.

 

 

 

Seehof, un hôtel italien au bord d’un lac naturel rénové et agrandi

L’Hôtel Seehof est situé en Italie sur un haut plateau près du village de Naz-Sciaves près de Bressanone près du petit lac naturel « Flötscher Weiher ». En 2017, cet hôtel familial a subi d’importants travaux de rénovation et d’agrandissement, et a été totalement relooké. Le lieu a été agrandi de seize nouvelles suites, en plus de la nouvelle piscine et de l’espace bien-être directement sur le lac, ses travaux ont mis en valeur la nature et les activités proposées.

L’emplacement au milieu des montagnes donne à l’hôtel un caractère alpin avec une touche méditerranéenne. Le bâtiment principal rappelle une résidence seigneuriale à la campagne. Les loggias profondes, comme des espaces ouverts, agrandissent visuellement les suites et intensifient ainsi le lien spécial avec la nature.

Le nouvel enduit de couleur terre combiné avec la structure en bois claire et horizontale donne à l’hôtel un aspect noble.  » La façade en bois et sa surface rugueuse sont liées à l’environnement, l’accent étant mis sur l’intégration de matériaux régionaux. La communication avec le lac – caractéristique importante et nom de l’hôtel – est délibérément mise en scène ici.  » – Stefan Rier.

CÉLÉBRER LA NATURE

Le nouvel espace spa avec piscine et sauna se connecte avec le paysage environnant et s’ouvre avec ses pergolas irrégulières à travers de grandes fenêtres panoramiques vers le lac. Des vues dirigées de l’intérieur vers les terrains environnants et les espaces ouverts, appelés patios, donne la sensation d’être dans un grand parc.

La mise en scène des espaces extérieurs joue également un rôle important. Une unité naturelle a été créée ici, dans laquelle l’espace peut être parcouru par différents chemins.

L’architecture associée l’environnement est plus impressionnante ici : les toits verts obliques du spa peuvent être utilisés pour bronzer, tandis que cet espace vert se fond avec les forêts et les vergers fruitiers environnants. L’architecture devient paysage.

Le niveau d’eau du lac est au même niveau, que la piscine extérieure, de sorte que le bassin à débordement se connecte visuellement avec le lac telle une surface d’eau infinie.

LE FIL ROUGE

Le nouveau design intérieur traite de l’histoire du lieu et l’intègre dans le design.

En 1958, Jakob Auer, grand-père du propriétaire, a fondé les sols sur le plateau de pommiers Naz-Sciaves, afin d’intensifier la culture traditionnelle des pommiers. Les conduits d’eau largement utilisés à l’époque deviennent une inspiration pour la décoration intérieure. Les tuyaux en cuivre, visibles dans toute la maison, sont consciemment accentués comme élément de design : dans les chambres, les lampes, les petites tables, les accessoires de salle de bain et les crochets de garde-robe.

L’incorporation des matériaux naturels du milieu environnant ont été au centre de la décoration intérieure. Le bois, le lin, la pierre, les meubles et les tuyaux, associés aux couleurs vives et discrètes font le nouveau Seehof.

Le Spa

Jardins – extérieur

Les espaces publics

La chambre

noa* network of architecture, agence d’architecture et de design

www.noa.network

Crédits photos : Alex Filz.

Solaz Los Cabos Hotel, icône d’intégration paysagée au Mexique

L’environnement naturel extraordinaire de la péninsule de Basse-Californie avec son paysage semi-désertique dans des tons ocre, contrastant avec le bleu profond de la mer de Cortes, fournit un contexte sélectionné idéal pour la construction d’un nouvel hôtel emblématique pour le pays.

Célébrant l’intégration entre le paysage, l’architecture et l’art, Solaz Los Cabos couvre une superficie totale de 9,8 hectares le long d’une partie de la côte qui comprend des formations topographiques uniques. Le concept architectural a été guidé par ce besoin d’intégrer correctement la construction dans son environnement, grâce à l’utilisation de formes organiques qui se réfèrent au mouvement des vagues, produisant une série attrayante de volumes adaptés à l’emplacement. La sélection des matériaux, les méthodes de plantation et de construction renforcent ce concept d’intégration et ont été méticuleusement étudiées pour s’assurer qu’elles conviendraient à ce beau site.

Les services fournis par le développement sont conçus pour offrir une gamme d’options d’hébergement et d’accueil aux visiteurs du Mexique et de l’étranger. Il comprend un hôtel, des appartements, des restaurants, un spa, des équipements, un musée du site, des places ouvertes et plus encore.

En raison de la topographie raide naturelle du site, qui monte du niveau de la mer vers le nord, il a été décidé de former trois grandes terrasses courbes orientées est-ouest et de placer les chambres d’hôtel à l’extrémité ouest.

La circulation entre ces terrasses se fait par des boutures étroites qui fonctionnent également comme des passerelles de séparation avec une plantation dense pour séparer les différentes fonctions, générant une plus grande intimité.

Compte tenu de la pente, chaque terrasse s’élève au-dessus de l’autre de manière échelonnée, avec des façades orientées au sud, ce qui signifie que tous les espaces bénéficient d’une vue spectaculaire sur la mer. Les commodités, y compris les piscines, le club de plage et les chaises longues, sont situées au niveau le plus bas, près de la plage.

Le niveau d’accès est situé dans le bâtiment principal. Cette construction, qui affiche une grande plasticité de la forme et du mouvement organique, ressemble à trois blocs empilés les uns sur les autres. Chaque bloc contient deux étages pour un total de six et contient des chambres d’hôtel à l’intérieur. La volumétrie de ce bâtiment combine le même concept d’intégration dans l’environnement tandis que son mouvement permet la génération de meilleures vues, offrant au développement un caractère tectonique unique.

Les appartements exploités par l’hôtel sont trois volumes de proportions carrées répartis sur la longueur du côté sud du site.

Les différentes typologies des suites et des chambres de cet hôtel émergent de la topographie qui se fond harmonieusement avec la plage de sable. Pour y accéder, une cour-hall sert à la fois d’entrée et de pont entre les ondulations topographiques de l’extérieur et la géométrie accueillante de l’intérieur.

Une atmosphère chaleureuse créée avec du bois tropical, des textiles aux couleurs fraîches et mexicaines et des lignes marquées dans la pierre génèrent une esthétique contemporaine distinctive dans chaque pièce.

L’un des piliers conceptuels de Solaz Los Cabos est l’intervention artistique dans de nombreux espaces. Ici, l’artiste mexicain Cesar López Negrete crée et expose plus de 400 œuvres d’art qui commémorent la vie et la culture de la Basse-Californie dans les temps anciens. Sa vision artistique complète chaque détail de la construction, tant au niveau micro (chambres d’hôtel) qu’au niveau macro (places ouvertes et espaces communs), dans l’appropriation de l’espace et l’intégration au site.

La présence de Solaz à Los Cabos est notable grâce à la manière dont l’architecture est tissée dans un projet paysagé intégré, créé en partenariat avec Gabayet 101 Paisaje. La palette de plantes a été complétée par d’autres espèces indigènes en fonction de la conception du paysage et de l’intention de chaque espace. De cette façon, l’architecture et l’aménagement paysager s’harmonisent avec les passerelles extérieures, les passages, les aménagements extérieurs, les halls, les restaurants, les toits verts sur les volumes qui descendent vers la mer, etc. Ces espaces paysagers cherchent à imiter la végétation locale et son cadre naturel unique.

Avec son design mexicain contemporain, sa bonne intégration dans le paysage et la somme d’un projet artistique intégral, cet hôtel devrait être la prochaine icône de l’industrie hôtelière internationale.

Sordo Madaleno Arquitectos
www.sordomadaleno.com

Crédit Photos : © Sordo Madaleno Arquitectos, photos par Rafael Gamo

Solaz Los Cabos Hotel
San José del Cabo
Mexique

Hôtel Cour des Vosges, un hôtel particulier réaménagé

Quatrième opus du groupe Evok à Paris, cet hôtel de poche, 12 chambres et suites, ouvre sur la place des Vosges, inchangée depuis 1612 avec, en son centre, le square Louis XIII. Défi et prouesse pour aménager cet hôtel particulier classé depuis 1954 au répertoire des Monuments historiques.

Signée Lecoadic-Scotto, la décoration mixe mobilier classique et contemporain en dégradés de couleurs sourdes s’accordant aux boiseries d’époque. Les poutres d’origine, XVIIe siècle, ont retrouvé leur superbe.

Sise au 19, Place des Vosges, dite aussi Place Royale, cette magnifique bâtisse du XVIIe siècle, acquise en 1654 par le marquis de Montbrun, qui lui donna son nom, devenue ensuite Maison du Grand Henry puis hôtel de Feydeau de Marville, connut, il y a quelques années, un sort peu enviable. Son dernier propriétaire, américain, séjournait peu dans son pied-à-terre parisien, posant du linoléum sur les tomettes en terre cuite et les parquets en chêne, accrochant des néons sur les faux plafonds en plâtre.

Presque ruiné, l’hôtel avait perdu sa grâce. « En visitant les lieux la première fois, son état nous a bouleversés, se souvient Yann Le Coadic, de l’agence Lecoadic Scotto, en charge du projet. Quand nous avons ôté le plâtre, le plafond peint à la française et quasi intact, nous a réconfortés et guidé notre réflexion. » Autant dire que, sous l’oeil expert de l’architecte des monuments de Paris, sa rénovation fut plus que complexe pour respecter les codes de l’époque et redonner son aura au grand blessé. « Impossible de modifier les plans, l’enfilade des pièces, les escaliers, obligation de traiter avec déférence les poutres ornées de frises. Mais le jeu en valait la chandelle, assure Emmanuel Sauvage, directeur général du Groupe Evok. Cour des Vosges est le seul hôtel dont toutes les chambres, sans exception, dévoilent entièrement la place. Vous imaginez l’émerveillement et le plaisir de nos hôtes, étrangers en particulier. »

Les douzes chambres, coiffées de poutres, par leur situation, leur disposition, essaimées le long des couloirs plus ou moins sinueux, offrent un air de ressemblance mais avec des « accidents » les personnalisant. « Lorsqu’on restaure un lieu si symbolique, chaque détail compte. Ainsi l’architecte des bâtiments de France nous a autorisés à rafraîchir les dessins des poutres mais non à refaire à l’identique, ceux effacés, pour conserver les marques du temps. Trois siècles d’Histoire se lisent entre ses murs. C’était important de ne pas les gommer », raconte Emmanuel Sauvage.

12 chambres et suites, à partir de 500 € et jusqu’à 3000 €. Nos préférées : la 303 avec baignoire donnant sur la place et la 401, mansardée, style studio.

Hôtel Cour des Vosges
19 Place des Vosges, 75004 Paris
+33 01 42 50 30 30
Réserver

Publié dans Résidences Décoration numéro 150
Par Anne-Marie Cattelain-Le Dû – Photos Guillaume de Laubier

 

Lord Byron, la nouvelle adresse romantique à Paris 

Au cœur du Triangle d’Or et à 150 mètres de l’Arc de Triomphe, le Lord Byron déploie tous ses charmes pour faire vivre un séjour poétique, empreint de romantisme.

Cette nouvelle adresse, située rue Chateaubriand, porte le nom du célèbre poète anglais. On l’imagine d’ailleurs nous ouvrir les portes, tel le maître des lieux… Reprenant les codes de l’hôtellerie indépendante, le Lord Byron cultive le sens de l’accueil et un esprit comme à la maison.


Le boutique-hôtel 4 étoiles est composé de 54 chambres et suites toutes uniques ! Aucunes ne se ressemblent, mais toutes conservent le charme de l’ancien avec une décoration contemporaine mêlant bois, velours et silestone marbré. De la terrasse privée, on peut voir le patio. On profite de la douceur du jardin et de la terrasse végétalisée avec son if centenaire, un air de campagne en plein centre de Paris.

Se sentir chez soi, c’est aussi se servir librement… de 14h à 18h, des boissons chaudes sont offertes, on s’assoie confortablement dans les fauteuils club en cuir fauve près de la bibliothèque pour y déguster un chocolat chaud tout en s’enivrant des plus grands poèmes de Lord Byron. Il est 18h, c’est l’heure du scotch, mis à disposition à l’honesty bar. On s’installe avec son verre aux tables de jeux pour une partie de backgammon !

Un boutique hôtel qui a su préserver l’âme des lieux tout en y apportant une touche moderne et chaleureuse.

 

HÔTEL LORD BYRON****

5, rue Châteaubriand, 75008 Paris | 01 43 59 89 98

www.hotel-lordbyron.com

 

Texte : Margaux Dalbavie – Images : DR

Noël féerique au Peninsula Paris

Durant tout le mois de décembre, les 10 hôtels The Peninsula célèbrent l’esprit de Noël. Entre traditions, délices gastronomiques, surprises et jolies idées de cadeaux, le Peninsula se pliera en quatre pour vous créer des souvenirs inoubliables. Tout un programme !

Autour du thème Stories from the Tree, six personnages colorés, parmi lesquels le bonhomme de Pain d’Épice et Casse-Noisette, orneront les décorations de chaque hôtel pour une ambiance féerique. Dès notre arrivée, on file sur l’immense toit-terrasse privé de la Suite Katara pour profiter de la patinoire ! Entouré du jardin d’hiver, tout en admirant une vue spectaculaire sur les monuments et toits de la capitale, on glisse sur la glace dans un moment de grâce.

Pour se réchauffer, on court s’installer dans le somptueux décor du lobby pour une pause gourmande et raffinée pour le tea time de Noël. Un cocktail Peninsula spécialement créé à base de vodka infusée à la truffe et de caviar sera également proposé pendant la période festive. On déguste la bûche de Noël du chef pâtissier Dominique Costa qui puise son inspiration au cœur des vignes, rendant ainsi hommage au savoir-faire français.

Petite balade digestif dans la boutique éphémère pour des idées cadeaux inspirées du thème Stories from the Tree. Puis nous poursuivons notre chemin dans le ravissant village enchanté de la terrasse Kléber. Dans une maison en pain d’épices, nous attendent de savoureux chocolats chauds et autres gourmandises sucrées. Foie gras, saumon ou du caviar, et spécialités au homard, tous les mets de Noël sont là pour ravir les plus gourmands qui finiront leur voyage culinaire dépaysant dans une véritable yourte confectionnée en Mongolie.

Etoile sur le sapin, une partie des bénéfices sera reversée à l’association Les Apprentis d’Auteuil. En soutien à l’alphabétisation des plus jeunes, The Peninsula Hotels onta créé un conte pour enfants digital intitulé L’aventure du Bonhomme de Pain d’Épice, téléchargeable sur peninsula.com/festive

THE PENINSULA PARIS

19 avenue Kléber, 75116 Paris (01 58 12 28 88)

www.peninsula.com

 

Texte : Margaux Dalbavie – Image : DR

Retraite luxueuse au cœur de l’Himalaya

On nous vous la présente plus, Tempting Places, la collection de boutique-hôtels unique, dévoile l’une de ses plus belles adresses : l’Ananda in the Himalayas

Niché au cœur d’une forêt, ce sublime hôtel est considéré comme l’une des meilleures retraites de bien-être de luxe. Au programme : détente, repos, remèdes anciens et cuisine savoureuse.

Le concept est simple : se reconnecter avec soi-même dans un lieu inédit, bâti dans l’ancien palais de Maharaja. 

Ananda in the Himalaya
The Palace Estate, Narendra Nagar Tehri – Garhwal, Uttarakhand – 249175, INDIA

https://www.anandaspa.com


Tempting Places

https://www.temptingplaces.com

 

Texte : Juliette Guillaume _ Images : DR

Les Mama Shelter s’occupent de la braise cet été !

Plutôt à point ou saignant ? Fini les galères entre amis pour savoir qui a laissé la viande cuire trop longtemps, le Mama Shelter lance son BBQ de l’été !

Barbecue, brunch et burger party, Les Mama Shelter nous mettent l’eau à la bouche avec leurs grillades et cocktails d’été.

Perché sur son rooftop, le Mama Paris East propose des formules et des Big Apéro cocktail et finger food à partager jusqu’à la tombée de la nuit.

Quant au Mama Bordeaux, il vous attend tous les dimanches pour la burger party : burger de poulet, de bœuf ou veggie, un rendez-vous au septième ciel !

MAMA SHELTER

https://www.mamashelter.com/fr

 

Texte : Louise Fiata – Images : DR

Un rêve éveillé au Musée océanographique de Monaco

Lorsque les portes du musée se ferment pour certains, une poignée de privilégiés s’y retrouve pour vivre une nuit féérique dans le grand bleu.

Plongez au cœur du Musée océanographique de Monaco en pleine nuit et assistez en exclusivité à une expérience magique entourée de plus de 6 000 créatures sous-marines.

Du Salon d’honneur à la majestueuse Salle de la Baleine, découvrez les aquariums de renommée mondiale, observer les comportements de nuits des poissons et grimpez jusqu’au toit-terrasse pour admirer la vue sur la magnifique Méditerranée.

La touche unique qui vous donnera des étincelles dans les yeux ? Le spectacle fluorescent des coraux, une explosion de couleurs à n’en plus finir !

Cette expérience « Just for you » est disponible pour les clients de l’Hôtel Métropole Monte-Carlo, élu meilleur hôtel de France 2018 par Condé Nast Traveler.

 

Musée océanographie de Monaco

Avenue Saint-Martin, 98000 Monaco

http://www.oceano.org

 

Hôtel Métropole Monte-Carlo

4 Avenue de la Madonne, 98000 Monaco

https://www.metropole.com/fr/home

 

Texte : Louise Fiata – Images : DR