Deux granges vitrées reliées par un passage en verre à Bochnia

Deux granges modernes reliées par un passage en verre, construites sur la pente, surplombant les montagnes Beskid Wyspowy.

Les murs avant manquent presque de fenêtres. Le mur du salon à deux étages entièrement vitré ouvre l’intérieur sur l’espace extérieur, ce qui réduit la sensation d’isolement. Toit partiellement en bardage en mélèze. Le passage en verre est recouvert d’une plaque d’aluminium revêtue de poudre.Chaque bâtiment a une fonction différente. L’un est un espace de vie, l’autre est un garage plus une partie ouverte pour une cuisine d’été avec salon de jardin. Sous la terrasse principale, nous avons conçu une cave extérieure qui est devenue un grand placard de ravitaillement. Les pièces de la maison sont hautes, spacieuses, avec peu de divisions. Le grenier est une zone intime avec dressings, chambres et deux salles de bains. Au rez-de-chaussée se trouvent un atelier d’artiste, un cellier, une chambre d’amis, une cuisine, une salle à manger avec un salon et une salle de bains.

Les intérieurs de la grange contemporaine de Bochnia sont spacieux, avec plusieurs vitrages, s’ouvrant sur le paysage environnant.En partant de l’entrée située dans le passage vitré, nous sommes en contact avec l’extérieur. Un long couloir mène au salon avec cuisine partiellement ouverte, pour finir avec un mur vitré de deux étages avec vue sur les collines voisines.Le salon a été aménagé pour rester confortable et non contraignant avec la télévision et une partie bibliothèque. Une autre zone – plus représentative – a une table à manger et un foyer au gaz. L’ensemble horizontal de fleurs de monstre au-dessus du salon, brise la sensation de hauteur.

Gornik Architects 

www.gornikarchitects.com

Images : Gornik Architects.

 

Vue Sur la mer de Porto-Vecchio, entre ciel et terre, se tient la Villa Pavellone

L’agence d’architecture internationale AW², dirigée par Reda Amalou et Stéphanie Ledoux, signe un nouveau projet de villa en Corse, dans le fameux golfe de Porto-Vecchio.

La maison se trouve sur le lieu-dit de Pavellone, route de Palombaggia à Porto- Vecchio. Dans ce site rare, avec une vue sur la mer exceptionnelle, les protections patrimoniales du littoral nous ont orienté vers une réhabilitation subtile du bâti existant.

Cela a tout d’abord consisté à caractériser ses volumes : un soubassement minéral avec une enfilade de poteaux formant les coursives, sur lequel repose une maison aux lignes basses ouverte sur la mer via son deck en bois et sa piscine prise entre ciel et mer.

Un travail a été mené de front sur les façades afin de créer de nouvelles vues sur la célèbre baie et d’améliorer les perceptions existantes en agrandissant les ouvertures actuelles.

L’ensemble est lové dans des enrochements et une végétation locale qui achève de le fondre dans son paysage. L’expression brute des matériaux (la pierre, le bois) racontent l’histoire et amènent la vie là où elle doit être en Méditerrannée : dans une fluidité entre le dedans et le dehors, l’ombre et la lumière, le bâti et le végétal, l’air et l’eau.

A l’intérieur, on est encore dehors, avec la mer, le soleil et l’odeur du maquis. Ce sont les détails, c’est le design qui suggère les attitudes et les usages.

Ici, le salon, un peu plus loin, la salle à manger ou encore la cuisine. Tout procède en variations, en transitions, en nuances. Là, une courbe invite à s’asseoir. Ici, un écran filtre la lumière.

L’unité du sol en béton ciré, de la clarté des murs et des plafonds invite à ce voyage qui est celui de l’Architecture Moderne depuis ses débuts, dans la lumière éternelle de la Méditerranée. Le raffinement des ébénisteries, le travail sur le marbre en font aussi un voyage des sens, qui trouve son point d’orgue dans le cocon du spa au rez-de-jardin.

Le projet de rénovation a souhaité accentuer la relation entre intérieurs et extérieurs grâce à de grandes baies vitrées coulissantes donnant sur la terrasse.


L’ensemble des toitures en tuiles traditionnelles a été remplacé par des couvertures en bois type
Red Cedar afin de minimiser leur présence. Les façades ont été retravaillées, alternant bardage bois et reprise d’enduits. La terrasse a été entièrement rénovée avec la mise en place d’un nouveau platelage bois naturel du type Kebony.

L’AGENCE D’ARCHITECTURE AW2
AW² est une agence internationale d’architecture et de design, basée à Paris. Reda Amalou, diplômé de l’Université de East London, fonde l’agence en 1997. Stéphanie Ledoux, diplômée de l’Ecole Spéciale d’Architecture à Paris, le rejoint en 2000 et devient associée en 2003. Les deux associés mènent l’agence depuis et sont personnellement impliqués dans la conception architecturale de chaque projet.
Avec des projets dans 40 pays différents, l’agence s’est construite une expérience reconnue internationalement pour la conception de projets à forte valeur ajoutée. L’hôtellerie de luxe et les intérieurs hauts de gamme constituent aujourd’hui une part importante de son activité. Le travail de l’agence a été maintes fois primé avec notamment un MIPIM Best Hotel Award pour le Six Senses Condao, trois nominations au Grand Prix AFEX de l’Architecture Française à L’Export avec le Six Senses Condao au Vietnam, le Lycée Français d’Amman en Jordanie et Àni Private Resort & Art aAcademy au Sri Lanka.
AW² s’est construite au contact de cultures proches et lointaines. Les voyages, les projets loin de nos bases, ont défini les contours de notre démarche architecturale et de ce que nous sommes aujourd’hui. La base de cette démarche s’affirme d’abord dans une approche « ouverte » du projet qui se base sur les notions d’idée et de contexte. L’idée étant l’origine – notre vision – du projet et le contexte les éléments identifiés qui la nourrissent. Ainsi, nous articulons notre travail au travers de quatre étapes clés :
1. l’intelligence du lieu, ou comprendre le site dans toutes ses caractéristiques les plus riches
2. le contexte qui nourrit l’idée, ou savoir lire les éléments du contexte culturel, climatique, programmatique et économique
3. les matières premières, ou utiliser les ressources les plus immédiates
4. l’architecture comme réponse, ou dessiner des projets répondant à la fois à la problématique et au contexte
Cette démarche permet à l’agence d’aborder tous les sujets avec un point de vu ouvert qui favorise l’invention, tout en conservant la précision, la rigueur et la pertinence. L’écriture du projet se fait au fur et à mesure et n’est plus à l’origine du projet. Le projet commence toujours par un questionnement. Il s’agit donc de définir le contexte du projet et de déterminer ses ambitions. L’approche architecturale est sans a priori et elle n’a pas de cadre théorique strict. Néanmoins il existe un style AW² qui perdure de projet en projet et véhicule une certaine vision du monde, une certaine élégance.

www.aw2.com

Images : Mikael Bénard.

Discrètement chic, brute et raffinée, Villa Corsica s’insère subtilement dans son environnement

Par ses choix radicaux et son implantation dans le paysage aride avec des effets de continuité entre dedans et dehors, la villa Corsica évoque l’architecture des Case Study Houses de Los Angeles dans les années 1960, les projets de Pierre Koenig, Charles et Ray Eames, ou Richard Neutra.

La modernité vient du travail de l’espace et des juxtapositions raffinées de matériaux bruts avec des matières plus précieuses. La subtilité des espaces est obtenue, comme souvent dans le vocabulaire AW2, par la juxtaposition des volumes simples de différentes hauteurs qui s’intersectent et s’assemblent pour créer des jardins, des patios, des cours qui ancrent la maison dans le paysage.

Le chic des matériaux, c’est d’opposer les murs en pierre rugueux et texturés au lisse du béton brut, d’utiliser un bac acier brillant pour le plafond ou un claustra en brique brut, de marier des tissus chamarrés à des palettes industrielles en bois.

Les espaces extérieurs sont la prolongation naturelle de l’esprit de la maison, rythmés qu’ils sont par les volumes simples des ombrières en acier galvanisé qui supportent des canisses.

La longue piscine est mise en scène par un mur de fond coloré et la confrontation des deux rives : d’un côté un alignement rythmé de pergolas qui créent des effets d’ombre, de l’autre un confortable salon extérieur.

A l’intérieur, l’originalité et le cachet de la maison viennent du contraste entre l’effet presque industriel d’un loft (béton brut, bac acier) au grand espace fluide, avec le raffinement des tissus, des meubles vintage ou des vasques sur mesure.

Discrètement chic, brute et raffinée, joyeuse, méridionale et californienne, moderne, la villa ne s’en insère pas moins parfaitement dans son environnement grâce à l’implantation de ses volumes dans la topographie existante, à la texture de la pierre et à son recours à la végétation aride.

AW2 

AW² est une agence internationale d’architecture et d’intérieurs, installée à Paris depuis 1997. Elle est menée par Reda Amalou et Stéphanie Ledoux, architectes associés. Les deux associés ont un rôle actif dans la société et sont personnellement impliqués dans la conception architecturale de tous les projets.

www.aw2.com

Images : Mikaël Benard.

Une maison familiale rénovée à Highgate jouant avec la circulation de la lumière et des espaces

XUL Architecture, basée au nord de Londres, a rénové cette maison familiale à Highgate et a totalement repensé les espaces pour permettre une meilleure circulation entre eux et faire entrer la lumière.

La clé a été d’ouvrir des vues depuis la porte d’entrée jusqu’au jardin, attirant la lumière sous les deux angles. Une signature à tous les projets XUL est de considérer les trois directions de lumière qui peuvent être utilisées dans le bâtiment : venant d’en haut, de l’arrière et de l’avant d’une propriété. XUL a ouvert le puits de lumière en plastique au-dessus de la cage d’escalier et l’a remplacé par une alternative en verre contemporaine qui inonde désormais l’espace de lumière.

XUL a passé de nombreuses heures à parler au propriétaire et a découvert son amour pour le cactus. Cette couleur et cette forme ont été apportées au design, ajoutant du caractère et une convivialité qui ont transformé la maison.

Le hall d’entrée comprend maintenant un banc à la place de la porte de la salle à manger pour permettre le rangement dans ce vestibule et une zone murale plus large dans la salle à manger. En ouvrant les murs de la cuisine et du salon dans la salle à manger, cette zone a été agrandie pour un autre usage.

Sebastian Sandler, directeur de XUL explique que «la maison était répartie sur trois étages et après de nombreuses discussions avec les propriétaires, nous avons décidé de déplacer la chambre principale au dernier étage et de créer une suite pour eux.

Cela a permis à l’étage du milieu de devenir des chambres pour les enfants et les invités. La suite principale comprend une chambre, une salle de bains et un dressing. L’accès à la salle de bain se fait par l’armoire, donc lorsque les portes sont fermées, cela ressemble à des portes d’armoire classiques.

Maia Lemlij, associée fondatrice de XUL décrit «la salle de bain principale est définitivement un point culminant dans cette maison, c’est à peu près un autre lieu de rencontre. Le bain prend un espace central sous la lucarne et le plafond incurvé. Il dispose d’une douche à vapeur en plus d’une douche standard.

Le revêtement de sol de la cuisine a été créé avec du béton poli qui a été poursuivi jusqu’au comptoir de la cuisine. Avec les armoires grises, cela a pris un aspect industriel qui a été réchauffé par l’utilisation intelligente de contreplaqué, de lampes et de pots en terre cuite et décoré de verdure partout. La pièce est éclairée de deux côtés et offre une vue sur la porte d’entrée.

XUL a été invité à créer un concept pour ce projet car les réalisateurs Sebastian Sandler et Maia Lemlij sont des amis proches des propriétaires. C’est un fil conducteur avec leurs projets car ils travaillent en étroite collaboration avec les propriétaires et construisent des amitiés encore plus profondes. «Tant que vous êtes honnête et que la communication est toujours ouverte, à qui pouvez-vous faire plus confiance que vos amis pour avoir votre intérêt à cœur? C’est agréable de pouvoir ensuite profiter de leurs maisons ensemble pour y passer du temps », explique Maia Lemlij.

La restauration des caractéristiques originales de la propriété faisait partie du mémoire des architectes. Du bois récupéré a été utilisé pour le revêtement de sol du salon rénové.

La salle de musique ou «chambre verte» comme l’appellent les propriétaires dispose de rangements intégrés qui étaient déjà présents dans la maison lors d’une précédente rénovation. Le propriétaire a fait appel aux services d’un consultant en tissu qui a choisi les tissus pour les chambres afin d’ajouter de la couleur et de la chaleur à cette maison vibrante. Le design intérieur a été conçu à l’origine par Philip Lihou de Inner Space London (innerspacelondon.com).

XUL Architecture

Situé dans le nord de Londres, XUL Architecture est un cabinet d’architecture. Ils mettent un accent particulier sur l’expérience du client ainsi que sur la recherche de moyens ingénieux pour apporter de la lumière dans l’architecture.
xularchitecture.co.uk

Une maison de vacances minimaliste à Portixol, Palma de Majorque

PMA Studio a le plaisir de révéler des photos de la maison de vacances minimaliste, située dans le charmant quartier de Portixol, à Palma de Majorque.

Le projet consiste en la rénovation complète d’une maison traditionnelle, située sur un terrain très étroit. Malgré la forme élancée de la propriété, les plans de la maison ont été réalisés de sorte que les intérieurs reçoivent beaucoup de lumière.

Ainsi ils profitent au maximum de la lumière naturelle, en plaçant le salon au bout de la parcelle, à côté du patio principal. Une grande porte vitrée coulissante permet aux occupants d’agrandir leur espace de vie à l’extérieur.

A l’avant de la propriété il y a une entrée généreuse, avec un coin salon et un espace de rangement. La porte d’entrée et une fenêtre donnant sur le patio inondent cette zone de lumière naturelle.

La chambre principale est située à côté de l’entrée, tandis que la chambre des enfants occupe la zone où le plan d’étage se rétrécit, avec une porte vitrée ouvrant sur le salon et une lucarne pour un meilleur éclairage.

Un double lavabo entièrement en pierre naturelle est situé dans le vestibule immédiatement à côté du salon, où la parcelle se développe.

Les deux salles de bains sont accessibles par cette zone, qui donne également accès à un escalier métallique conçu sur mesure, menant au toit.

Sur le toit, il y a une buanderie et une cuisine extérieure. Un banc en forme de L recouvert de calcaire local est construit sur un côté de la terrasse.

«Se déplaçant dans toute la maison, l’expansion et la contraction de l’espace définissent la distribution et les différents degrés d’intimité», déclare le directeur général du studio, Pablo Madrid.

« Comme les clients souhaitaient que la maison ait une esthétique intemporelle, des matériaux naturels et des couleurs claires ont été utilisés dans tout l’espace » explique-t-il.

La céramique, le sol en pierre calcaire et les poutres apparentes résonnent avec la tradition de Majorque, tandis que les cadres de fenêtres et les luminaires noirs ont été choisis pour relier la maison aux racines scandinaves des clients.

Les meubles nordiques minimalistes sont mélangés à une décoration locale en paille et en tissu naturel.

Le quartier de Portixol se développe autour d’un port de pêche historique de la ville de Palma. Au cours des dernières années, il est devenu l’un des quartiers les plus branchés et recherchés de Majorque.

PMA Studio

PMA Studio est une société d’architecture de premier plan basée à Palma de Majorque. Le bureau travaille actuellement sur une variété de projets résidentiels et commerciaux entre Majorque et Madrid.
PMA Studio a été fondé à Majorque par Pablo Madrid. Avant de créer son propre cabinet, il a acquis une expérience internationale au Royaume-Uni et au Vietnam et a obtenu la 1ère place au «BCN Thiniking Challenge II» et la 3ème place au concours «Plug In» de Pladur.

Architecte : Pablo Madrid.

www.pmastudio.com

Images : Pernilla Danielsson.

Un ancien garage à l’ouest de Londres reconverti en maison familiale sur mesure

De Rosee Sa a récemment achevé une maison sur le site d’une ancienne cour en bois entre des jardins en terrasse arrière et une rangée de 16 garages de l’ouest de Londres. Le client habitait en face du hangar de stockage existant et avait initialement acheté le site pour éviter qu’il ne soit surdéveloppé.

Voyant une opportunité possible, le client a décidé de développer lui-même le terrain, conformément aux règles d’urbanisme. Les restrictions d’urbanisme fixent une limite verticale à la hauteur de la propriété, stipulant que toute forme doit correspondre au contour de la remise à un étage existante. 

De Rosee Sa a proposé un nouveau sous-sol pour répondre au cahier des charges du client pour une maison de deux chambres.

Le rez-de-chaussée est divisé entre le salon, la cuisine et la chambre avec une salle de bains privative, la deuxième chambre est située au sous-sol avec sa propre cour extérieure et sa salle de bains.

Comme le site mesure 37 mètres de long, la conception comprend trois cours extérieures pour attirer la lumière dans la maison. Une série de portes en acier et en verre de style Crittall relient ces cours aux espaces intérieurs de la maison, offrant des vues sur toute la longueur de la maison. Par beau temps, la maison peut être ouverte, laissant entrer l’air et brouillant davantage la distinction entre l’extérieur et l’intérieur.

En général, les murs intérieurs des cours sont revêtus de lattes de cèdre rouge de l’Ouest en référence à son histoire en tant que parc de stockage de bois. Les lattes de cèdre continuent jusqu’aux surfaces intérieures pour former deux «volumes» revêtus de cèdre qui contiennent des espaces fonctionnels plus petits (WC, niche d’étude et buanderie). Le revêtement en cèdre a été choisi pour sa qualité de texture qui adoucit les intérieurs minimalistes et blancs.

Les clients ont vendu leur maison existante et vivent maintenant dans la Courtyard House.

Max de Rosee, directeur de De Rosee Sa Architects, a déclaré:

« Nous avons travaillé très dur dans les premières étapes pour convaincre les clients que le développement de cette maison était un risque à prendre. Nous devions transmettre son potentiel. Nous voulions mettre en contraste les murs et le plafond d’un blanc éclatant avec des matériaux solides, nous avons donc passé un temps considérable à examiner les détails des lattes de cèdre rouge de l’Ouest et des pavés de granit dans les surfaces de la cour. Les aspects les plus satisfaisants du projet sont la lumière supérieure qui se déverse dans les intérieurs et les longues vues à travers les cours. Une fois à l’intérieur, vous oubliez que cette maison est à Londres. Ces types d’opportunités sont rares; nous avons eu de la chance car les clients ont été très encourageants surtout lorsque les espaces ont commencé à émerger. Cela semble cliché mais je crois vraiment que le résultat est dû à une collaboration réussie entre les architectes et les clients. »

Budget : valeur du contrat 500 000 € + articles d’approvisionnement client

Superficie : 110 m2

De Rosee Sa

De Rosee Sa est un cabinet d’architecture et de design à North Kensington, Londres. Fondée par les directeurs Max de Rosee et Claire Sa en 2007, De Rosee Sa s’est bâtie une réputation de conception de projets élégants et bien détaillés dans les secteurs résidentiel, éducatif, commercial et communautaire. Avec un fort intérêt pour la matérialité et l’artisanat, la pratique est attirée par la création de projets de caractère qui interagissent avec les sens. Plutôt que d’avoir un style de scénographie, la pratique aborde chaque projet sur une base individuelle. Avec une équipe composée d’architectes, de designers et de personnel de soutien talentueux, leur processus de création est collaboratif et fortement influencé par les clients, les consultants et les entrepreneurs. Le cabinet croit en la valeur ajoutée pour ses clients en créant des espaces avec atmosphère et qualité.

deroseesa.com

Images : Alex James.

Un chalet familial avec vues panoramiques, construit avec la nature comme « un rocher avec vue »

Le chalet conçue par Bjørnådal Arkitektstudio est située près d’un petit village de pêcheurs appelé Hamn en Norvège. Le client voulait un chalet familial avec vue panoramique sur les superbes montagnes et la nature de Senja. Dans un paysage aussi beau et délicat, il est important de construire avec la nature et de créer un projet qui ressemble à une partie du paysage.

En étudiant les anciennes traditions de construction sami, les architectes ont trouvé l’ancienne tradition de «Heller» où les Sami trouvaient un abri et construisaient un chalet sous de gros rochers. En façonnant l’enveloppe du bâtiment comme une pierre aux lignes naturelles semblables à celles des montagnes, les architectes ont pu faire une grande fenêtre panoramique de cette forme. Le projet devient alors un « rocher avec vue » qui s’installe naturellement dans le terrain – caché par la forêt aux voisins et à la route principale. Pourtant, à l’intérieur du chalet, vous avez l’impression de faire partie de la nature.

Le chalet a une façade en bois peinte en gris foncé pour se fondre naturellement dans la nature environnante. Les fenêtres sont en bois / aluminium avec des détails en acier pour se protéger des violentes tempêtes hivernales. L’entrée principale est creusée dans la masse du bâtiment et crée un espace abrité pour se détendre.

À l’intérieur du chalet, les murs sont recouverts de planches de pin, de parquet en chêne et d’un plafond en bois d’ardoise. Cela crée une atmosphère chaleureuse et confortable pour se détendre près de la cheminée.

A table, on rassemble la famille avec une vue panoramique sur les montagnes. Les lignes entre l’intérieur et l’extérieur se sont estompées et l’espace change en harmonie avec la lumière et le paysage.

« L’architecture consiste à faciliter la vie qui se déroulera à l’intérieur du bâti, et que cette vie s’épanouisse et grandisse en symbiose avec notre monde. L’architecture n’est pas seulement la coquille qui vous garde au sec et vous protège des forces de la nature. Cela aidera également à recréer le lien entre l’homme et la nature, l’homme et le cosmos. » déclare Hans-Petter Bjørnådal.

www.bjornadalarkitektstudio.com

Bjørnådal Arkitektstudio est un studio d’architecture norvégien fondé par Hans-Petter Bjørnådal (1977), diplômé de la Bergen School of Architecture (BAS) en 2003. Hans-Petter a longtemps travaillé pour le secteur public et privé et, grâce à son expérience et à sa démarche artistique, il a reçu de nombreux prix nationaux et internationaux.

Crédits Photos : Hans-Petter Bjørnådal

Canada : un chalet face au lac Archambault Saint-Donat-de-Montcalm, tel un dialogue avec la nature

Cette résidence secondaire est située à Saint-Donat dans les Laurentides. Elle s’implante sur un terrain boisé et escarpé en bordure du lac Archambault. Le terrain, de plus de 1 600 m2, possède une végétation dense qui apporte ombrage et fraîcheur en été.

Construit il y a plus de 40 ans par le père du présent entrepreneur, ce chalet familial nécessitait d’importantes transformations pour répondre adéquatement aux besoins des propriétaires actuels tout en le rendant plus confortable en été comme en hiver. Les clients avaient la volonté de conserver le cachet existant tout en créant des environnements au goût du jour. L’ajout de zones extérieures pour profiter de la nature et la création d’espaces pour faciliter le départ et l’arrivée des activités sportives étaient au coeur des priorités.

Le chalet est agrandi au nord et à l’ouest. Au nord, un garage, des espaces de rangement pour les équipements sportifs et un mud room logent dans le nouveau volume. À l’ouest, un nouvel espace trois saisons prolonge les journées à l’extérieur et offre un somptueux panorama sur la forêt environnante. Les deux nouveaux volumes, au revêtement de bois foncé, reprennent la volumétrie existante et enrichissent la composition initiale.

Face au lac, la terrasse existante se prolonge jusqu’au nouvel espace trois saisons créant ainsi une importante surface extérieure pour profiter du soleil. Le garde-corps en bois massif est remplacé par une paroi de verre laissant place à une vue dégagée sur le lac et la végétation luxuriante.

La façade ouest a été ouverte et la fenestration de la cuisine a été agrandie en largeur et en hauteur. L’espace de vie principal devient maintenant lumineux du lever au coucher du soleil. La cuisine d’origine est décloisonnée  et réorganisée. Elle devient ainsi fonctionnelle et favorise les échanges autour d’un grand îlot devenant le cœur des échanges familiaux.

La matérialité des pièces rénovées vient s’harmoniser avec l’existant tout en marquant sa modernité. La cheminée en pierre d’origine, les poutres, le plafond et les murs en lattes de bois côtoient ainsi joliment la cuisine, la véranda et l’entrée au design sobre et épuré. Seuls quelques éléments décoratifs, tels que les tabourets faits avec des sièges de tracteur, le luminaire conçu avec une roue de bois et quelques pièces industrielles sont intégrés au décor afin de rappeler l’histoire de cette résidence.

Le chalet ainsi transformé répond maintenant à l’ensemble des besoins de la famille, et ce au fil des saisons. Cette résidence de Saint-Donat dialogue aujourd’hui avec son histoire et la nature qui l’entoure, devenant un véritable havre de paix confortable et chaleureux.

Cardin Julien

Fondée en 1992 à Montréal, Cardin Julien conçoit et réalise des projets clés se traduisant en espaces et bâtiments significatifs et durables. La firme crée des espaces adaptés à ses usagers grâce à ses compétences et son savoir-faire dans la planification et la réalisation d’installations complexes. La signature unique de ses projets est obtenue par la transformation de contraintes en solutions créatives. Cardin Julien compte sur la grande expérience de son équipe qui, au fil des années, a développé une expertise unique en réalisant avec succès des projets novateurs.

www.cardinjulien.com/projets/residence-saint-donat

Jean-François Julien, associé

Équipe de design : Jean-François Julien, Gabrielle Roberge et Lakmé Gremillet

Images : Olivier Blouin.

Une maison rénovée avec un filet de mezzanine, adapté aux enfants

Dans cette maison, l’espace est occupé mais pas encore habité. La famille qui l’occupe depuis peu, prend ses marques, capte les sensations et les séquences qui deviendront les piliers du futur projet.

Les propriétaires souhaitaient rénover cette maison afin de la rendre plus adaptée à leur mode de vie, plus confortable et surtout en accord avec leurs goûts. Ce projet était le moment de penser les espaces en proposant de nouveaux usages, notamment pour les enfants.

Mise en scène des espaces

La principale potentialité de cette maison était sa luminosité et ce volume en double hauteur présent dans le séjour, inexploité jusqu’alors. Ainsi, un filet de mezzanine est venu prendre place dans cet espace, laissant à la fois passer la lumière, mais aussi offrant une nouvelle appropriation de ce lieu.

Le sol blanc en rez-de-chaussée, au-delà de son fort potentiel réfléchissant, vient détacher tous les éléments qui y sont posés. La teinte du sol marque également une inversion des sensations avec le plafond en béton banché. Ce changement vient bousculer les habitudes et renforcer la notion de vide au sein du filet.

Le mobilier intégré, majoritairement en chêne avec quelques touches noires, apporte ainsi au lieu des fragments chaleureux, telles des pépites auxquelles on se rattache et qui viennent structurer cet espace clair et infini. L’enjeu a été de réorganiser ces espaces de vie développés sur deux niveaux, afin de créer une cohérence globale du projet, tout en créant des espaces distincts et dédiés à des usages spécifiques.

L’espace central vient relier les deux niveaux telle une colonne vertébrale. Il s’agit d’un grand volume en bois sculpté dans lequel s’articulent diverses fonctions et usages : à la fois les escaliers qui desservent les étages, mais également l’accès à la cave, les toilettes, le bar, la bibliothèque, les rangements pour vinyles et le meuble TV. Le tout est matérialisé par des jeux de pleins et de vides, ponctué par de nombreux espaces dissimulés par les portes sous-tenture ou les petites trappes.

En parallèle, dans l’entrée de la maison, un meuble traversant vient nous accueillir, nous invitant à s’asseoir pour enlever ses chaussures avant de rentrer. Celui-ci se prolonge sur le mur du séjour, faisant face au bloc central. Ce passage paré de bois de part et d’autre, dissimule de nombreux rangements pour la HI-FI.

En face, une bande se développe le long du mur, de chaque côté du poêle, proposant d’un côté une banquette avec rangements intégrés pour les parents, invitant à la détente, et de l’autre les coffres à jouet des enfants. L’ensemble est surmonté d’une grande étagère, tel un ruban qui se déroule sur le mur, venant accueillir livres et lumières d’ambiances.

Hiérarchisation des espaces par la matière 

Le filet de mezzanine devient selon le moment, l’espace de jeu des enfants, le lieu de la sieste en famille, ou encore la salle du cinéma.

Bordant le filet, tout le long du mur, une bande de bois vient habiter l’espace résiduel sous la pente, offrant de nombreux rangements et intégrant le vidéoprojecteur et home cinéma, qui se dissimulent derrière des portes coulissantes quand la séance est terminée. Cette bande est prolongée sur le mur suivant prenant une autre forme, où la structure du filet est habillée de bois et laisse place à une succession de petites trappes, abritant des espaces de rangements.

Telle une mise en scène, la lumière vient lécher les murs et le mobilier, créant ainsi des ambiances chaleureuses et subtiles tout au long de la journée, rendant ces espaces apaisants et agréables. Il en résulte un véritable lieu appelant à la détente, où chaque chose trouve sa place sans venir encombrer l’espace libre.

A propos de Martins | Afonso atelier de design

L’atelier créé par Mickaël Martins Afonso en 2016 est le reflet d’un parcours pluridisciplinaire, bercé à la fois par des études d’arts plastiques, d’arts appliqués, de design d’espace, puis d’architecture, clôturant ainsi un parcours riche en expériences humaines et intellectuelles.

L’atelier travaille sur différentes formes et échelles du design, telles que l’architecture d’intérieur, la création de mobilier, pour aller jusqu’à la réalisation de l’objet. Il s’agit lors d’un nouveau projet de mener une réflexion sur les usages et d’en dégager une pensée globale de l’espace habité, afin de répondre le plus précisément aux demandes de chaque client et ainsi pouvoir créer des lieux singuliers sur mesure, adaptés à chaque envie et à chaque façon de vivre et d’habiter l’architecture.

En 2016 Mickaël Martins Afonso est lauréat du prix du jury au festival des architectures vives de Montpelier, puis invité au Taipei Landscape Public Art Festival « Seeing the Unseen » organisé par le « Blue Dragon Art Company » à Taiwan, pour présenter le projet « head in the clouds ».

En 2017 l’atelier est invité avec le collectif SHALUMO à réaliser une installation architecturale lors du festival Concentrico 3 à Logroño en Espagne.

En 2018 l’atelier est invité deux fois pour présenter le projet «head in the clouds», respectivement à l’exposition « Robotanica » (Tolhuistuin / EYE) organisé par « Transnatural Art & Design » à Amsterdam, et à l’exposition « Who do you think you are? » organisé par « TENT Rotterdam. »

Martins | Afonso atelier de design
www.martinsafonso.com

Crédit Photos: Mickaël Martins Afonso

« Cassina croque la Pomme » par Philippe Starck.

Au showroom Cassina Paris Rive Gauche, Philippe Starck se lance dans l’expérimentation des matériaux alternatifs avec « Cassina croque la pomme » afin de proposer une alternative au cuir. L’Apple Ten Lork est le matériau original à base de pommes, qui remplacera le cuir selon le designer.

La Pomme, symbole de connaissance, l’origine de toute chose ou encore le fruit défendu, donna l’inspiration au célèbre designer qui à travers « Cassina croque la Pomme », propose une installation réalisée à partir de matériaux alternatifs. Starck repense ses créations pour Cassina. Le canapé Voltage EX-S, la collection Privé et les chaises Caprice et Passion se voient revêtus d’Apple Ten Lork.D’après le créateur : « C’est beau, c’est confortable, un canapé en cuir, mais pourquoi s’arrêter là ? Nous faisons semblant de ne pas entendre la question, mais il faut trouver d’autres solutions. Aujourd’hui, peut-être des pommes nous offrent un début de réponse.
Comme Eve, comme Newton, comme Guillaume Tell, croyons-en la pomme, la Pomme Power. Mangeons des pommes et souhaitons que le canapé de Cassina fait avec des pommes nous ouvre une voie végétale au respect de l’autre 
».

Philippe Starck nous propose une approche différente du design répondant aux questions posées par la société grâce à « Cassina croque la Pomme ». Cette installation est à découvrir au showroom Cassina Paris Rive Gauche.

 

Showroom Cassina Paris Rive Gauche

236 Boulevard Saint-Germain – 75007 Paris

www.cassina.com

 

Texte : Axelle Amiot et Anne-Sophie Coussens – Photos : © Muyard