Breaking news ! Oscar Lucien remporte le prix de l’originalité lors des Talents du Luxe…  

Chaque année, depuis quatorze ans, le Centre du Luxe et de la Création décerne les Talents du Luxe et de la Création qui récompensent la crème de la crème des créateurs. Et cette année, c’est Oscar Lucien, l’un de nos décorateurs préférés, qui remporte haut la main ce trophée !

Le 5 février dernier, le Prix du Talent et de l’originalité a été remporté par Oscar Lucien, architecte d’intérieur aussi talentueux que charmant. L’occasion pour lui de récompenser son équipe, qui œuvre, au sein de Maison Numéro 20, sa maison de décoration et d’architecture d’intérieur, installée à Saint-Germain-des-Prés. Le lauréat rejoint donc le cercle très fermé des Talents du Luxe, dont Karl Lagerfeld a reçu le Grand Prix d’Honneur.

Cet architecte d’intérieur, qui marie dans ses œuvres, une théâtralité subtile et un esprit à la française, privilégie toujours un style sophistiqué alliant jeux de couleurs et différents matériaux (laques, bois précieux et cuirs…). Entre antiquité et modernité, son style a conquis plusieurs hôtels, restaurants, appartements haut de gamme de la capitale, tels que L’Hôtel Maison Nabis, près de Pigalle.

Prix des Talents du Luxe et de la Création

http://www.centreduluxe.com/les-talents-du-luxe-et-de-la-creation/

Texte : Lucille Doudement – Images : DR

El Ateneo Grand Splendid, la plus belle librairie du monde ?

Le saviez-vous ? Selon National Geographic, la plus belle librairie au monde se trouve à Buenos Aires. Conçu par les architectes Pero et Torres Armengol, El Aeteno Grand Splendid a tout juste cent ans et une belle histoire à raconter. 

Ancien théâtre construit en 1919 dans le quartier Recolta, il est devenu le symbole de la culture Porteno. Un bâtiment qui a gardé tout son charme et sa splendeur. Quelques années plus tard, en 1923, le monument se transforme en station de radio : LR4 Radio Splendi, qui a accueilli beaucoup d’artistes Carlos Gardel, Anita Palmero, Carlos Ginés et tant d’autres.

C’est en 2000 que la librairie voit le jour sous le crayon de l’architecte FernandoManzone. La décoration originale reste la même, on peut y retrouver son style italien avec sa coupole et les fresques du peintre italien-argentin Nazzareno Orlandi.

Cette librairie, qui abrite 120 000 livres, est devenue un lieu insolite à la beauté et l’histoire attractives.

Le must ? S’installer au bar situé sur la scène théâtrale pour boire un café. N’hésitez pas à monter à l’étage où des expositions et projections sont proposées. Élégance et histoire ressortent de ce bâtiment qui a vu passer de nombreux ballets, opéras, musiciens, films…

 

Santa Fe Avenue 1860, Buenos Aires

Lundi – jeudi de 9h à 22h ; vendredi et samedi de 9h à minuit et dimanche de 12h à 22h.

 

Texte : Axelle Amiot – Photo : DR

Créez un mobilier qui vous ressemble grâce à la start-up Designer Particulier

Réalisez des meubles ou objets à l’aide d’artisans et de designers d’exception, avec à la clé la possibilité de gagner de l’argent, telle est la promesse de Designer Particulier !

 Laissez libre-cours à votre imagination et faites-vous accompagner par des professionnels du design qui vous conseilleront et orienteront dans la réalisation d’un meuble ou d’un objet unique.

Vous avez une idée originale ? Designer Particulier vous permet de mettre en œuvre vos projets en 3 étapes : la co-création, la co-réalisation et la co-édition.

Après vous avoir mis en relation avec des designers sélectionnés spécialement pour vous, la start-up réalise votre projet, entourée d’artisans et fabricants qui vont donner vie à votre création.Enfin, une fois le meuble ou l’objet créé, la start-up peut vous proposer de le vendre sur son e-shop, auquel cas chaque partie recevra un pourcentage sur les ventes !

Laissez s’exprimer le créateur qui sommeille en vous grâce à Designer Particulier !

www.designerparticulier.com

Texte : Lou-Ann Heckel – Photos : DR

L’hôtel Sahrai… un moment de détente rempli de lumière.

Depuis 2014, l’hôtel Sahrai de Fès vous immerge dans l’histoire et la détente. Imaginé par l’architecte Christophe Pillet, il vous propose un voyage idyllique et exotique.

Christophe Pillet, architecte français, a conçu l’hôtel Sahrai en apportant une touche de design contemporain à un savoir-faire traditionnel oriental. Entre tons épurés et matériaux naturels comme le marbre, le verre, la pierre taza ou encore la terre cuite, il s’est inspiré des riads, pour créer une ambiance authentique.

Incarnant la sobriété et l’élégance d’un palais oriental, cet hôtel est composé de 50 chambres, éditées par Living Divani et par l’architecte Piero Lissoni, qui offrent une vue sur la médina ou sur les jardins.

Le Spa Givenchy, vous propose différents soins à partir d’huiles essentielles locales, dans lequel le soleil filtré par de grands moucharabiehs vous plonge dans un instant de douceur et de plénitude.

Admirez la vue depuis le rooftop de l’hôtel tout en dégustant de savoureux cocktails réalisés par Thierry Hernandez comme le Gold Sahrai à base de martini blanc, martini rouge, citron et de sirop de vanille.

Pour les plus gourmands, laissez-vous tenter par un diner mettant à l’honneur la gastronomie marocaine à l’Amaraz. Le restaurant oriental qui propose des pépites culinaires comme une soupe à l’orge concassée ou encore un tajine de dorade à la charmoula de Fez. De grands plats de brasseries parisiennes sont également proposés au sein du restaurant Le Relais de Paris, tels que la terrine de foie gras de canard et le tartare de bœuf au couteau.Une évasion qui promet relaxation et saveurs.

 

Hôtel Sahrai

Bab Lghoul, Dhar El Mehraz, 30 000, Fez, Morocco

www.hotelsahrai.com

 

Texte : Axelle Amiot – Photos : DR

Exercice de style pour Trabeco

En Seine-et-Marne, dans un village classé, cette demeure contemporaine de charme signée Trabeco, s’intègre à la perfection et offre espace et luminosité. 

C’est en Ile-de-France, dans le Gâtinais, que Jean-Michel Bournerias, le responsable du constructeur Terre & Demeure, concessionnaire Trabeco pour la région parisienne, mène ce projet. Il s’agit pour lui et son équipe de réaliser la construction d’une maison exceptionnelle à plus d’un titre. Sur un terrain de 2 800 m2, il implante en effet une demeure de plus de 330 m2 de plain-pied, avec un sous-sol. « Les clients de ce projet sont un couple d’une soixantaine d’années, qui, en vue de leur retraite, ont choisi de faire construire une grande maison d’architecte contemporaine. S’ils y vivront seuls, ils ont trois enfants et des petits-enfants, et veulent une demeure confortable et spacieuse pour les accueillir. Nous avons donc imaginé une maison agréable, proposant trois chambres pour la famille dont une suite parentale avec dressing et salle d’eau, et de vastes espaces de vie au quotidien. »

Un défi de taille

Pour cette réalisation d’exception, un enjeu de taille était au rendez-vous : s’intégrer dans ce village classé. Il fait partie de ces rares communes d’Ile-de-France comme Auvers- sur-Oise ou Barbizon, qui ont en leur temps attiré les artistes, peintres ou écrivains, et la bonne société. Proche d’un bois, en bord de Seine, le village compte des bâtiments classés, quelques manoirs aux alentours. La maison s’intègre pour sa part dans un lotissement. Dans ce contexte, Jean-Michel Bournerias et son architecte DPLG, Jean- Loup Martin-Fenouillet, doivent, pour que le

projet puisse voir le jour, entrer dans le cahier des charges du lotissement, respecter l’esprit des maisons locales réalisées en pierre, aux toitures à petites tuiles… Et l’enjeu qui se présente est de taille, puisque le constructeur a choisi de présenter une architecture très contemporaine. « Nous avons dû passer plusieurs validations : celle des Architectes des Bâtiments de France, de l’architecte coordinateur du lotissement, de l’architecte de la commune, et enfin de la commune elle- même, indique Jean-Michel Bournerias. Au total, une bonne année a été nécessaire pour obtenir l’aval de tous les protagonistes. »

Lumière et espace

Le projet est à la hauteur des demandes. Il propose une maison certes aux accents architecturaux, mais dont les lignes et le style respectent l’environnement. Les matériaux choisis pour les façades associent du bois en bardage, et des plaques de cuivre traité pour ne pas se corroder, ce qui apporte une noblesse et une touche d’originalité. Le tout dans des tonalités très naturelles. « L’intention était d’offrir un maximum d’ouverture et de lumière naturelle dans cette maison, indique le constructeur. C’est pourquoi j’ai proposé à mes clients un Lumicène, un espace fenêtre circulaire. » Ce volume original, entre véranda, terrasse et bow-window, offre un aménagement à mi-chemin entre l’intérieur et l’extérieur. Circulaire, ce concept de menuiserie bioclimatique est composé de vantaux cintrés, coulissant le long d’un rail circulaire. Cela permet de protéger la maison des frimas, dans une version jardin d’hiver, et d’ouvrir totalement l’espace en été en se transformant en terrasse. Il apporte également une belle plus-value à la maison. La construction joue avec les volumes et l’espace. Elle offre une hauteur sous plafond de 3,5 mètres en moyenne, qui atteint 4 mètres dans le vaste séjour de 93 m2, avec des ouvertures en hauteur pour apporter encore plus de lumière. Une cuisine ouverte de 20 m2 jouxte cette pièce. La maison est construite dans le respect de la réglementation thermique actuelle, et anticipe même celle à venir. Elle intègre les équipements de domotique : volets roulants couplés à une sonde de luminosité, gestion du chauffage à distance…

Trabeco

www.trabeco.fr

Texte : Olivier Waché – Images : DR

Trabeco, rêves de grandeur

Dans les environs de Nancy, Trabeco a transformé pour deux familles un même souhait en réalité : celui de pouvoir vivre dans une maison à leur dimension. 

Imaginer sa future maison est un véritable défi. Une fois l’endroit idéal trouvé, il faut parvenir à se projeter dans des volumes qui n’existent pas encore. Donner réalité et forme à ces envies est le travail des équipes de Trabeco. A l’exemple de ces réalisations d’exception, situées dans la banlieue de Nancy et de Metz.


Espace et ouverturePour le projet ci-dessus, Sandra Lamboley-Dias et Jérôme Baptiste de Trabeco Lorraine ont travaillé sur un grand terrain en pente, situé sur la commune de Dommartemont (54), proche de Nancy. C’est sur cet espace aux contraintes d’implantation qu’ils ont aménagé une vaste maison de plus de 270 m2 habitables, auxquels s’ajoutent des surfaces annexes : un grand garage et une piscine couverte, sur 170 m2. Le front bâti est situé côté rue afin de préserver toute l’intimité. Là aussi, la construction en béton s’intègre parfaitement dans le paysage grâce au choix du bardage bois, du parement de pierre agrafée qui habillent les façades, et d’une toiture végétalisée. Mais c’est surtout le bâtiment en lui-même, tout en longueur et d’une hauteur raisonnable malgré son étage, qui se fond dans l’environnement. Ses vastes baies vitrées permettent de jouer avec l’idée du dedans-dehors. Un effort de transparence visible partout, jusque dans le salon, dont une ouverture offre une vue sur l’immense garage (8 places), qui fait totalement partie du projet architectural. Il en va de même pour l’espace piscine/spa, relié à la maison par une passerelle, et surmonté d’une grande verrière avec des panneaux solaires pour assurer son autonomie. L’un des aspects agréables de cette maison est bien sûr l’espace habitable. Au rez-de-chaussée, un ensemble, constitué d’une cuisine de 35 m2 avec un vaste îlot offrant une avancée sur la terrasse, d’un séjour et d’un salon de 65 m2, forme un lieu convivial. La suite parentale de 30 m2 a été implantée également, tandis que quatre chambres avec leurs sanitaires se situent à l’étage. Chacune dispose de son espace privatif extérieur et d’une vue sur le jardin. Espace de jeu, bureau et bibliothèque complètent l’aménagement.


Lumière et  intégrationPour cette autre réalisation, le souhait de cette famille était de s’installer dans une grande maison aux lignes sobres et épurées. La réalisation devait aussi s’intégrer à l’environnement, puisque la parcelle sur laquelle elle prend place se situe à proximité du Golf de la Grange aux Ormes et de la forêt, sur la commune de Marly (57), dans la banlieue de Metz. Sandra Lamboley-Dias directrice commerciale de Trabeco Lorraine, et son architecte Jérôme Baptiste, le concepteur, ont donc imaginé une maison sur deux niveaux, offrant à la fois un bel espace à vivre et une architecture moderne. Le constructeur a opté pour un habillage minéral pour la façade, grâce à un parement en pierre qui se poursuit dans l’intérieur de l’habitation. Au rez-de-chaussée de cette belle maison de plus de 280 m2, l’espace est dédié à la vie de famille et aux amis, car les propriétaires aiment à recevoir. L’agencement retenu est un espace de 90 m2 qui accueille salon, salle à manger et cuisine. Un cellier/buanderie et une salle de jeu sont également implantés. Depuis l’entrée, un impressionnant escalier sans contremarches, encadré d’un garde-corps en verre, offre un aménagement très aérien, dans la droite ligne de la maison, ouverte et lumineuse. L’escalier mène ainsi à l’espace nuit, par un couloir suspendu au-dessus de l’entrée. Il distribue d’un côté quatre chambres, deux salles d’eau et un WC pour les enfants, et de l’autre une véritable suite parentale : dressing, salle de bains et chambre de près de 22 m2. Une salle de sport et un second dressing ont également été prévus. Pour accentuer l’ouverture sur l’extérieur, la maison bénéficie d’immenses ouvertures vitrées qui laissent une vue imprenable sur le jardin et la piscine.

www.trabeco.fr

Texte : Olivier Waché – Photos : D.R

 

Séjour chic & rétro à l’Almalusa

En plein coeur d’une des places les réputées de Lisbonne, la “praça do Municipio”, l’Almalusa est une demeure aristocratique aux charmes d’un autre temps. Entre touches contemporaines et plus anciennes, ce lieu ravira les amoureux de beaux endroits…

Dans un décor rétro-chic tout à fait accessible, l’Almalusa se fond à merveille dans le quartier typiquement Lisboète qui l’entoure. C’est grâce à son propriétaire, Miguel Simoes de Almeida, que cette bâtisse a su allier avec brio meubles design et mobilier d’époque. En collaboration avec l’architecte Giano Gonçalves, les espaces ont été ponctués de dalles anciennes, en parfaite harmonie avec les luminaires de la marque britannique Astro ou les lès de papier peint signé Andrew Martin. À l’Almalusa, pas de Spa ni de mini bar, mais un service de conciergerie haut de gamme. Avec son restaurant “Delfina”, ouvert de 7h à 23h, l’hôtel offre à ses hôtes une cuisine typiquement portugaise, un passage obligé lors d’une virée dans la capitale. Avec une carte alliant produits du terroir, biologiques et équitables, le “Delfina” apporte à l’hôtel une valeur ajoutée.En plus de ces services luxueux, l’Almalusa propose à ses clients deux offres exclusives ! L’offre “visites confidentielles” ouvre les portes aux hôtes de l’Almalusa du Palais de Correio-Mor du XVIIIe et du Palais de Xabregas du XVIIe. Une visite guidée en petit comité pour un instant privilégié au coeur des plus belles peintures et oeuvres d’art décoratif. Pour les amateurs de vins, l’offre “délice d’initiés” convie à la découverte des vins, fromages et spécialités de la région en compagnie de Maureen et Joao. Un moment de découverte dans une très belle demeure rénovée de style pombalin en plein Principe de Real.

Almalusa

Praça Do Municipio, 21, Lisbonne / Portugal

+ 351 212 697 440

www.almalusahotels.com

Offres :

“Visites confidentielles” – À partir de 165 euros par personne
“Délices d’initiés” – À partir de 65 euros par personne

 

Texte : Marie Cornalba – Photos : D.R

Le Lutetia se lance dans le bien-être masculin

Les hommes aussi ont droit de s’accorder un moment de détente, et ceci, l’hôtel Lutetia l’a bien compris. C’est pourquoi il vous invite à découvrir son Spa Akasha, réel temple du bien être au style urbain, dans lequel la masculinité est mise à l’honneur …À mi-chemin entre le lâcher prise et la remise en forme, le Spa Akasha, véritable innovation pour le nouveau Lutetia, possède une philosophie gravitant autour des quatre éléments. On y retrouve une magnifique piscine s’étalant sur 17 mètres, baignée de lumière naturelle et recouverte de mosaïques. Encadrée de marbre illuminé par des hublots, c’est dans un esprit paquebot qu’elle vous propose de plonger … S’accompagnant également d’une salle de fitness de 100m2, dans laquelle des machines dernière génération vous attendent, le spa n’a pas omis de s’entourer d’une équipe d’experts. Entre yoga, boxe, Trx, Boot Camp ou encore Hiit, ce sont des cours innovants qu’il propose pour immerger sa clientèle dans le meilleur de chaque discipline.Pour une détente 100% masculine, les soins sont réalisés avec des produits experts pour la beauté des hommes, notamment CellMen et CellCosmet qui mettent la technologie en avant. Spécialistes dans le domaine de la science cellulaire ils sélectionnent des ingrédients et huiles essentielles aux vertus curatives tandis qu’Aromatherapy Associates vous orientera vers une expérience sensorielle sur-mesure à travers de nombreux soins du corps et massages régénérants … Laissez-vous séduire par un Swiss cell facial revitalisant, un remodelant intensif, un coup d’éclat exceptionnel ou encore un soin du visage anti-âgé d ‘1 heure signé Carita !Vous pourrez tout aussi bien profiter du spa Akasha pour un moment entre père et fils avec l’offre Papa et moi,proposant une séance de coaching de 30 minutes suivie d’une expérience coiffeur/barbier. En termes de style, c’est le coiffeur-coloriste de renom Christophe Nicolas Biot qui se charge de tout en vous ouvrant les portes de sa cabine « sur-mesure » pour mettre ses services à votre image avec un bilan capillaire et plus encore…

Les hommes ont enfin un spa, la rive gauche aussi !

Hotel Lutetia

45 Boulevard Raspail,

75006 Paris0149544600

hotellutetia.com

 

Texte : Kim Partouche – Images : DR

NABIL ISSA : la pureté des lignes

Pour sa première collection « Objects of desire », ce designer  américain d’origine libanaise propose une gamme complète de mobilier où le sens des proportions croise subtilement la pureté des lignes. Chacune des pièces de ce nouvel « insider »  à l’âme de voyageur, présentées au sein de la galerie Boon à Paris célèbre avec brio des finitions en laiton doré, en aluminium et en bois massif. Une approche globale où la sophistication ne perd jamais de vue l’amour des belles matières ! 

Galerie Boon au 9 rue de Lesdiguières 75004 Paris 

www.nabilissa.com 

 

Texte : Clément Sauvoy – Photos : D.R

Doublé gagnant pour Trabeco

Ce terrain au coeur de Bordeaux a été divisé en deux pour accueillir deux maisons mitoyennes. Réalisées par Trabeco, elles sont la démonstration qu’il est possible de concilier tradition et modernité…

Il est parfois plus facile de repartir d’une feuille blanche que de vouloir absolument conserver l’existant. C’est en tout cas l’esprit de ce projet, mené par Albert de Rambures, concessionnaire Trabeco à Bordeaux. Il se situe dans le quartier de Caudéran, une zone bordelaise prisée dans laquelle le prix de l’immobilier connaît un bel élan. Un couple était propriétaire d’une parcelle, sur laquelle se trouvait déjà une maison. Celle-ci a été rasée, la parcelle divisée en deux lots, dont l’un revendu à un autre couple. Sur la parcelle en sa possession, le couple initialement propriétaire a fait appel à Trabeco Bordeaux pour imaginer sa future maison. Le concessionnaire étant également en charge de la réalisation de l’autre résidence.

Menuiseries et brise soleil gris anthracite apportent une note de modernité à la maison

Une intégration parfaite

De multiples rendez-vous auront été nécessaires pour affiner le projet, et trouver le juste équilibre. Pour Trabeco, il convenait de respecter le souhait des architectes de la ville de Bordeaux de voir une réalisation originale quant à son esthétique. Le projet devait également proposer une cohérence d’ensemble entre les deux maisons, qui sont mitoyennes. Il s’agissait aussi de ne pas dénoter par rapport aux constructions du quartier. L’architecte de Trabeco Bordeaux s’est donc attaché à offrir un projet qui joue à la fois sur les codes traditionnels des maisons bordelaises, avec l’usage de la pierre de Frontenac en parement extérieur, et sur des éléments plus contemporains. En plus de leur modernité, ils apportent une signature à la construction et affirment un style. C’est le cas par exemple des menuiseries (portes d’entrée, fenêtres, portes-fenêtres, volets…), grilles et portails pour les deux maisons, dont la tonalité gris anthracite tranche avec l’enduit clair. Pour les accompagner, de grands brise-soleil dans le même esprit ont été installés, en rez-de-chaussée et à l’étage. Mais le détail architectural le plus étonnant est le mur métallique incliné, implanté en façade côté rond-point. Très visible de la rue car situé au premier étage, il signe véritablement l’architecture du lieu. Sa réalisation a demandé de sérieuses études de la part de Trabeco pour l’accrocher à la façade maçonnée. Mais aussi pour qu’il reste esthétique et apparaisse comme un élément à part entière de la maison, et non comme une structure rapportée.

Majestueux, l’escalier métallique qui dessert l’étage ajoute une note industrielle à l’intérieur de la maison

Un intérieur spacieux

Au total, 16 mois auront été nécessaires, depuis la conclusion du permis de construire jusqu’à la réception du chantier. Celui-ci a fait l’objet de toutes les attentions pour ne pas déranger le voisinage. D’une superficie de 203 m2, la maison bénéficie également pour l’aménagement intérieur d’un même soin dans les choix de matières et l’agencement. Celui-ci fait la part belle aux éléments constructifs de caractère. Ainsi l’escalier intérieur en métal, a été fabriqué en Bretagne et thermolaqué près de Bordeaux. Autre exemple, la cloison atelier, qui sépare le séjour de la cuisine, a été imaginée et réalisée par un ferronnier d’art. L’impression qui se dégage du lieu est celle d’un bel espace, clair et moderne, dans un esprit loft, que rend encore plus présent l’usage du même carrelage au sol.

La cuisine se laisse découvrir grâce à cette large verrière réalisée par un ferronnier d’art

Trabeco

www.trabeco.fr

Texte : Olivier Waché – Photos : D.R

L’Hôtel Alfred Sommier vous invite au coeur de l’histoire

C’est quand Alfred Sommier prend les rênes de l’entreprise familiale au XIXe siècle qu’il décide de mener à bien la construction d’un hôtel particulier, avec son père, rue de l’Arcade en adoptant les codes de l’aristocratie. Ayant été conçu par Joseph Lesoufaché, architecte de grande renommée du Second Empire, ce lieu est emplit des souvenirs de l’évolution social de cette famille parisienne. Aujourd’hui, il ouvre ses portes pour vous donner le goût de la haute bourgeoisie. Niché entre la Madeleine et le boulevard Malesherbes, ce lieu gorgé d’histoire réinterprète l’hospitalité à travers la modernité pour donner un cachet de grande demeure parisienne au nouvel hôtel de luxe. 
Poussez la majestueuse porte cochère pour pénétrer dans une jolie cour étreinte par un immeuble haussmanien aux influences du XVIIIe qui fait de cette écrin une valse entre histoire et service personnalisé. La décoration au thème magistral vous invite, du vestibule aux 80 chambres et suites incorporées aux volumes des trois étages, à plonger dans l’univers de la famille Sommier. Le cinquième étage, lui, vous offre une vue imprenable sur la dame de fer et la Butte Montmartre. Une vision époustouflante que procurent les six chambres dotées de terrasses ouvertes sur la capitale.
Mêlant modernité et beauté d’antan, les suites sont équipées de doubles portes intérieures d’origine et de hautes fenêtres à crémone. Entre hauteur sous plafond de plus de quatre mètres, dorures, moulures et cheminées en marbre elles vous racontent leurs deux siècle d’histoire à travers leur singularité. Plusieurs d’entre elles disposent même d’une salle de bain accolée à la tête de lit et d’un merveilleux dressing. Les chambres classiques, aussi lumineuses les unes que les autres, vous font part de leur élégance de par leurs teintes de bleu canard ou bleu roi, leurs détails pointus, et leur mobilier signé Banon et Spécimen Editions.
Le salon de réception sera l’endroit idéal pour vous installer auprès du feu crépitant dans la cheminée d’époque, tandis que le jardin arborant une verrière des années 50 transformée en vaste salle à manger vous invitera à déguster les délicieux mets imaginés par le Chef Franco Miotto. Élaborée à partir de produits frais de saison, la carte vous confortera dans le sentiment d’un repas partagé au coeur d’une grande famille française. Adjacent, le bar, vous convie à la détente dans ses fauteuils bridge en velours grenat, et s’accompagne du calme du jardin ombragé sur lequel il donne. L’escalier en pierre situé au fond de cet écrin  vous permettra de vous élever vers une terrasse étagée aux murs drapés de représentations florales d’où émerge la tête d’Alfred Sommier enfant.
Trois superbes salons dont deux pouvant accueillir des évènements donnent aussi sur ce paradis de verdure… Pour les affaires ou pour une occasion à fêter regroupant jusqu’à 250 personnes, le génie commercial et l’enthousiasme d’Alfred Sommier, dont le bureau personnel se trouvait là, pourrait bel et bien devoir votre source d’inspiration ! C’est un moment hors du temps au sein de la ville lumière qui vous attend …
Hôtel Alfred Sommier 
20, Rue de l’Arcade,
75008 Paris
01 88 22 33 44
www.alfredsommier.com
Chambre à partir de 350 €
Texte: Kim Partouche – Images: D.R

François Bauchet investit la Galerie kreo

Au cœur de Saint-Germain-des-Prés et situé sur la rue Dauphine, la Galerie Kreo expose se définit comme l’un des hauts-lieux de l’art contemporain français. Dévouée à la production de pièces contemporaines limitées, créées exclusivement pour la galerie, elle présente également une sélection de luminaires vintage. Designer, artiste, architecte d’intérieur, scénographe…

François Bauchet cultive la création interdisciplinaire à travers des matériaux tels que le plastique thermoformé, porcelaine, bois, résine, tissu, fibre de verre…

Jusqu’au 12 mai, découvrez sa nouvelle série « Azo », une exposition monographique jouant sur les formes, les lignes et la sobriété, et créant un paradoxe entre les lignes droites et les courbes. La collection se compose de table, banc et console, en rouge brique ou gris pâle, faits de sable, de résine ou de béton.

 

Galerie kreo

31 Rue Dauphine

75006 Paris

Tél : 33 1 53 10 23 00

www.galeriekreo.com/

Texte : Laura Jamal – Photos : D.R