Piscines : la forme olympique !

À la campagne, en bord de mer ou même en ville, c’est l’un des équipements favoris des Français. Une success story sans cesse renouvelée grâce à l’apparition de nouvelles formes, toujours plus épurées. Dans cette catégorie, mention spéciale pour les couloirs de nage et les bassins à débordement, champions incontestés du style.

Dossier réalisé par Céline de Almeida / Photographies : © Nina Slavcheva / Aquilus Uzès – FJI / Fred Pieau / François Deladerrière / Fred Delouvée – CL Visual Maker / Marie-Hélène Carcanague / NStudio Yen / Claudia Zalla / Vincent Thibert

Oubliées les piscines rondes, ovales ou de forme libre : la tendance est désormais aux formats réduits, largement inspirés de l’univers de l’hôtellerie.

BASIQUE. Un format réduit de 8 x 4 mètresde large, parfaitement proportionné à l’architecture compacte de la maison attenante, pour cette piscine familiale. Mention spéciale pour le total look blanc, du liner aux margelles en passant par les dallages. Réalisation Piscines Desjoyaux. © NStudio Yen

Des mensurations de rêve

Les modèles XXL, ni très élégants ni très écologiques, laissent place aux réalisations ciselées, taillées pour faire des longueurs. Imaginé pour les sportifs, adopté par les amateurs de design et démocratisé par les piscinistes, le couloir de nage est aujourd’hui incontournable, surtout dans les résidences contemporaines.

SPORTIF. Placé en regard d’un bâtiment d’inspiration industrielle, ce couloir de nage contemporain, habillé d’un revêtement en membrane armée gris foncé et de margelles en grès cérame, apporte une touche de fraîcheur au cœur de ce jardin luxuriant. Réalisation Carré Bleu Côté Jardin à Montagny (69), architecte M. Rochet. © François Deladerrière

En effet, ses lignes élancées ont séduit de nombreux architectes en quête de solutions élégantes pour leurs projets d’exception, mais également de réponses aux problématiques d’aménagement des citadins.

DESIGN. Les lignes épurées de ce couloir de nage sont subtilement soulignées par une plage de piscine et une terrasse en pierre bleue du Hainaut, un matériau antidérapant et résistant aux intempéries.
« EnoLuce », à partir de 96 € le m2, Carrières du Hainaut. © Nina Slavcheva

Car s’il peut se révéler capable de sublimer les réalisations les plus modernes, le couloir de nage sait également se glisser dans les espaces les plus étroits.

MIROIR, MIROIR… Stratégiquement positionné le long de la pièce à vivre, ce bassin tout en longueur, composé d’une structure en aluminium double peau brevetée et d’un liner gris ardoise, fait écho à l’architecture de cette résidence contemporaine pour une intégration optimale. Réalisation Piscinelle. © Fred Pieau

Comptez une largeur de 2 à 4,50 mètres en moyenne, et une longueur de 9 à 20 mètres selon les terrains. Par ailleurs, son format réduit par rapport aux bassins traditionnels, généralement conjugué à une faible profondeur, permet de diminuer sa consommation d’eau et de faire des économies non négligeables sur sa facture énergétique, notamment en matière de chauffage.

CITADINE. Intégré dans une terrasse en bois exotique évoquant irrésistiblement les nuances chaudes de l’Ipé, ce mini-bassin ovale de seulement de 9 m2 bénéficie d’un plongeoir et d’une clôture coordonnés ! À partir
de 6 800 € hors frais de pose, de livraison et options facultatives, Waterair. © Claudia Zalla

Rien d’étonnant à ce que les fabricants de piscines en kit ou monocoques proposent désormais dans leurs collections des couloirs de nage de série, pour un tarif plus abordable que les réalisations sur mesure des architectes et des piscinistes.

AUTHENTIQUE. Une intégration parfaite dans un cadre typiquement provençal pour ce couloir de nage de 10 x 3,5 m, réalisé sur mesure et entouré de pierres naturelles. Le sentiment d’authenticité est souligné par le liner gris, qui offre une vision de l’eau cristalline. Réalisation Aquilus. © Aquilus Uzès – FJI

En harmonie avec leur environnement

Longtemps réservée aux hôtels de luxe, la piscine à débordement, généralement longiligne, comme le couloir de nage, ou perchée sur un terrain avec vue, est désormais accessible aux particuliers grâce au savoir-faire de professionnels expérimentés. Composée d’un bassin principal, rempli à ras bord, et d’un bassin de récupération ou bac tampon, qui filtre et régule le volume de l’eau en continu, elle est idéale pour les contemplatifs, plus sensibles à l’aspect décoratif qu’à la dimension sportive de leur piscine. En effet, elle se distingue des autres modèles par ses finitions étudiées et sa mise en scène de l’eau, pure et esthétique. En outre, elle a l’avantage de rester propre plus longtemps que les autres types de bassins grâce à son fonctionnement en circuit fermé. Enfin, elle s’adapte à toutes les configurations… Sur un terrain plat, elle se décline sous forme de réalisations enterrées ou hors sol en miroir, autrement dit équipées de goulottes positionnées tout autour du bassin afin que l’eau s’écoule en continu pour une ligne d’eau à ras du sol.

PRIMÉ. Récompensé cette année par le Trophée d’or du couloir de nage de la Fédération des professionnels de la piscine et du spa (FPP), ce bassin à débordement se compose d’une structure en béton armé et est agrémenté d’un escalier d’angle avec banquette sur la largeur. Réalisation L’Esprit Piscine. © Fred Delouvée – CL Visual Maker

En revanche, sur un sol en pente, un terrain escarpé ou une terrasse en hauteur, les modèles en cascade, qui semblent s’écouler dans le vide, s’imposent, pour un effet spectaculaire et une vue à couper le souffle !

EN APESANTEUR. Parfaitement intégrée à son environnement avec sa terrasse en bois de 95 m2 littéralement posée sur les rochers, cette spectaculaire piscine à débordement sait également se faire discrète grâce à son volet roulant télécommandé avec caillebotis immergés. Réalisation Piscines de France. © Marie-Hélène Carcanague

Article paru dans le numéro 162 de Résidences Décoration.

Inscription à notre NewsletterInscrivez-vous pour être informé en avant première et recevoir les offres exclusives !

La rédaction vous recommande

Dites-nous ce que vous en pensez