Ce couple de quadras parisiens a fait l’acquisition d’un appartement dans le 10 ème  arrondissement afin d’accueillir leur futur bébé et recevoir facilement les grands parents. Un bel haussmannien resté dans son jus, pas rénové depuis quarante ans : tout est à faire. Avec de la créativité ! Pour le personnaliser et casser son style classique, le jeune couple a confié à l’architecte d’intérieur Delphine Estour le soin de le rénover selon leurs envies. Envie de modernité et goût pour les matériaux naturels et traditionnels, tous ont été sur la même longueur d’onde pour organiser ce nouvel espace.

Une adaptabilité à toute épreuve

« Ce qui m’intéresse, explique Delphine Estour, c’est de comprendre ce que veulent les clients, comment ils vivent, leur rapport à l’habitat, et faire en sorte qu’ils se sentent parfaitement bien dans le lieu que je redessine pour eux. C’est-à-dire que j’adopte une démarche de compréhension et d’analyse. Je travaille aussi beaucoup sur les volumes et les espaces. J’aime organiser un lieu pour le moduler selon les besoins et le mode de vie des nouveaux habitants. Avec ce couple pourtant très occupé, la communication a tout de suite été facile, aussi nous avons très vite réussi à trouver un terrain d’entente ».

De l’ancien plan, les murs porteurs ont été conservés, puisque toute modification a été refusée par la copropriété malgré l’étude structure réalisée. Delphine a dû s’adapter et être d’autant plus inventive avec le mur porteur qui traverse l’appartement. Elle a joué avec les ouvertures existantes et a condamné un petit couloir pour en faire un vestiaire d’un côté, un recoin pour le réfrigérateur de l’autre.

Le couple avait une demande particulière : des matériaux naturels, un environnement reposant et zen, tout en étant fonctionnel pour l’arrivée de leur enfant et d’une éventuelle nounou. La décoration devait aussi s’articuler autour de leurs meubles, la plupart chinés en brocante.

La Chambre d’amis

Dans cette optique, Delphine a ré-agencé les pièces. L’ancienne cuisine a été transformée en chambre d’amis, pour faire passer la cuisine dans la pièce principale, qui devient le cœur de la maison.

Cuisine, salon, salle à manger

Cette pièce tout en longueur se prête bien à l’agencement de trois zones : cuisine, coin repas et salon. Le mur de la cuisine est habillé de Zelliges noires qui montent jusqu’au plafond. Bien éclairés le soir, ils donnent une profondeur à la pièce.

Pour délimiter la cuisine dans cet espace ouvert, le faux plafond de la cuisine a été plaqué de chêne (Malvaux Chêne Poutre) et accueille des appliques  Wever & Ducré qui réchauffent l’atmosphère, le soir, de leur lumière dorée. On retrouve ce chêne sur les façades des meubles suspendus de la cuisine ainsi que sur le coffrage sous les portes fenêtres qui intègrent le chauffage tout en le dissimulant. Cette petite marche qui sert aussi d’assise informelle permet d’accéder aux balcons.

Coin bureau

Une salle de bain a été intégrée à la chambre parentale, et le coin bureau a trouvé sa place dans un dégagement ensoleillé.

Chambre des parents

Plus loin, dans la chambre des parents, on retrouve la patte très particulière de Delphine : « J’ai dessiné sur mesure du mobilier plaqué d’essence d’eucalyptus avec un joli veinage, qui intègre dressing, tiroirs et tête de lit.  J’ai eu l’idée de les dessiner en biais, ce qui place le lit en biais également dans la chambre et rend l’agencement moins conformiste, moins carré, pour un rendu atypique ».

Salle de bain

La salle de bain est enduite de béton ciré qui, associé au bois, lui confère un aspect cosy et chic.

Bibliothèque

« Le second élément qui sert de fil rouge est l’acier, avec lequel on a habillé les encadrements des portes, les passages d’une pièce à l’autre.  On retrouve cet acier sur les bibliothèques du salon et de la chambre. L’ambiance créée est délibérément masculine ».

Enfin, pour dynamiser les pièces et donner de la vie à cet appartement qui attend son troisième habitant, Delphine a joué sur les papiers peints, pour apporter de la couleur et de la fantaisie par petites touches en respectant le désir d’authenticité du couple. Elle a choisi des papiers peints chaleureux de chez Elitis, qui imitent le tissu.

L’entrée

Dans l’entrée, couplé à la palissandre des portes du vestiaire, le papier peint de style ethnique (Talamone) donne un caractère immédiat dès que l’on rentre dans l’appartement.

Dans l’ancienne cuisine qui est devenue une petite chambre d’amis avec sa salle de bains, Delphine a choisi de poser le papier peint à carreaux rouge Equateur de chez Elitis : « il vient personnaliser cette chambre, à la base sans charme particulier ».

Concernant les éclairages, Delphine y porte une attention toute particulière, « ils ne doivent être ni trop prononcés pour garantir une ambiance chaleureuse, ni trop inexistants, car il y a des moments où on a besoin d’y voir clair ! ». Elle a choisi dans la cuisine, des spots Wever & Ducré et un plafonnier Mantis dans le coin repas, des éclairages indirects dans la bibliothèque, et des appliques Modular dans les circulations et dégagements.

« A toute heure de la journée, on a plaisir à évoluer dans notre appartement, on s’y sent définitivement bien, pour lire tranquillement comme pour recevoir des amis », se réjouissent les heureux propriétaires.

 

Delphine Estour Architecture Intérieure Décoration

contact@delphine-estour.com

www.delphine-estour.com

Plus d'articles