Architecture Studio entre terre et mer

« Un bâtiment n’a de sens que si sa personnalité et sa pertinence se conjuguent dans un site donné », expliquent Roueïda Ayache et René-Henri Arnaud, architectes associés d’AS. Architecture Studio qui a déjà, dans la région du Golfe, de nombreuses réalisations à son actif.

La salle aux  formes organiques  est entièrement  revêtue d’orme, bois sélectionné pour ses qualités acoustiques.
La salle aux formes organiques est entièrement revêtue d’orme, bois sélectionné pour ses qualités acoustiques.

De part et d’autre du lagon, les masses blanches du musée dialoguent désormais avec le Théâtre national du Bahreïn. Inspirée des toits traditionnels du pays conçus en vannerie, sa canopée, un tissage d’aluminium ajouré qui filtre la lumière tout en maîtrisant les fortes chaleurs, offre de surcroît une ventilation naturelle au vaste déambulatoire extérieur qui prolonge l’agrément du théâtre. Emergeant de cette grande ombrelle, le volume de la salle principale est revêtu d’Inox aux reflets dorés, une texture qui accroche la lumière sous différents angles, scintillant dans la lumière du matin, flamboyant au soleil couchant.

Les matériaux utilisés soulignent les concepts architecturaux du Théâtre national, sa complémentarité avec le paysage et son ambition de s’affirmer comme un point focal entre terre et mer.
Les matériaux utilisés soulignent les concepts architecturaux du Théâtre national, sa complémentarité avec le paysage et son ambition de s’affirmer comme un point focal entre terre et mer.

De quoi faire mille et un rêves.
www.architecture-studio.fr
www.ca-asi.com
V.S.

Le Théâtre national du Bahreïn à Manama abrite une salle de spectacle de mille  et une places, comme  il se doit.
Le Théâtre national du Bahreïn à Manama abrite une salle de spectacle de mille et une places, comme il se doit.

Richard Meier & Partners. Complete Works 1963-2013

[dropcap size=small]H[/dropcap]appy birthday! Le musée d’Art contemporain de Barcelone, le siège de Canal+ à Paris, l’église du Jubilé à Ro­me (photo)…, retrouvez 50 ans de création du cabinet Richard Meier grâce à l’ouvrage « Richard Meier & Partners. Complete Works 1963-2013 », en édition multilingue.

Avec le Getty Center et d’autres réalisations plus récentes, Richard Meier s’est bâti une solide réputation en élargissant l’horizon de l’architecture américaine, tout en conservant son approche rigoureuse. Connu pour ses plans quadrillés soigneusement élaborés et son recours fréquent à la couleur blanche, Richard Meier est un maître incontesté de la lumière, de l’espace et du volume, capable d’adapter son style à des contextes et des sites très différents.
39,99 € Taschen.
V.S.

Richard Meier complete works Taschen 02_Jubilee-Church-Scott-Frances

Palette de stars par Bernardaud

[dropcap size=big]N[/dropcap]ée en 1863 à Limoges, Bernardaud fête ses 150 ans avec une douzaine de noms prestigieux issus du monde de la création, du Français Jean-Michel Alberola au Grec Fassianos en passant par Julian Schnabel. L’Américain David Lynch raconte sur douze assiettes l’histoire abstraite de « Boundless sea » (la mer sans limites). Fidèle à sa démarche kitsch, Jeff Koons imagine des décors avec des nounours embrassant un policier anglais, des anges escortant un cochon et Mickael Jackson tenant dans ses bras un singe en costume. Sophie Calle fait du Sophie Calle en racontant l’histoire d’une rencontre avec un homme dont les bribes de phra­ses se lisent sur six assiettes comme un puzzle. Puzzle également pour Sarkis avec le service « Kintsugi », douze élégantes assiettes d’un blanc pur comme craquelées par un fil d’or qui les réunit recto et verso. Qaunt à Marlène Mocquet, elle présente une farandole de plats peuplés d’étranges créatures. Une collection éclectique à découvrir jusqu’au 31 décembre avenue Albert-Thomas à Limoges et dans la nouvelle boutique parisienne du 60 rue de Mazarine.
[column size=one_half position=first ]assiette _diner_recto_10[/column][column size=one_half position=last ]assiette -dessert-1[/column][column size=one_half position=first ]assiette diner-2-recto[/column][column size=one_half position=last ]assiette  diner 4[/column]

A partir de 330 € les 6, www.bernardaud150.com

V.S.

LINA BO BARDI

Née à Rome, en 1914, Lina Bo Bardi est une figure singulièrement attachante du paysage de l’architecture et du design, au Brésil, son pays d’adoption. Partie en 1946, à São Paulo, pour se confronter aux pratiques du Mouvement moderne, elle découvre, peu après, la richesse de la culture populaire brésilienne, extrêmement métissée.

Sur ce terreau fertile, elle hybride les modèles et invente alors à travers ses formes, un art de vivre poétique et généreux dans lequel s’effacent les divisions. Le Pavillon de l’Arsenal consacre à cette femme, trop méconnue en Europe, une rétrospective où s’entrecroisent son œuvre et ses idées.

B.P.

[divider]INFOS PRATIQUES[/divider]

Paris : jusqu’au 19 janvier au Pavillon de l’Arsenal

www.pavillon-arsenal.com

Formes opulentes pour intérieurs cosy

Par Eva Praquin

 

 

[imagemap id= »353″]

[divider]LISTE SHOPPING COSY[/divider]

1. Coussin en lin « Venise », une création Rouge du Rhin (73 €, Le Bon Marché).
2. Table « Racines », plateau en verre trempé, piètement en frêne massif, design Pagnon & Pelhaître (3097 €, Ligne Roset).
3. Canapé « Yuva », structure en acier, assise en polyuréthane, piètement en aluminium, design Aksu et Suardi pour De Padova (à partir de 3436 €, Silvera).
4. Tapis en cuir tressé « Metropolitan », uniquement sur mesure (865 € le m2, Limited Edition).
5. Applique « Bellevue » réédition de 1929, design Arne Jacobsen (297 €, And Tradition chez Made in Design).
6. Boîtes de rangement empilables en laque (230 €, CFOC).

Le vert fait une rentrée remarquée

Par Eva Praquin

 

 

[imagemap id= »296″]

[divider]LISTE SHOPPING ACCENTS VERTS[/divider]

  1. Suspensions « Hercules » en cuivre et lycra, design François Mangeol (de 498 à 1155 €, ESE).
  2. Plaid vert jade « Houndstooth » (119 €, BoConcept).
  3. Bougie parfumée en collaboration avec John Derian (120 €, Astier de Villatte).
  4. Bureau « Homework », en bois et acier, de Niels Bendtsen pour Bensen (1184 €, Silvera Kléber).
  5. Coussin impression marbre en coton (67,50 €, Ferm Living chez Goodobject).
  6. Canapé « Layer », superposition de coussins d’assise recouverts de tissus Kvadrat, design Marco Sousa Santos (4840 €, Branca Lisboa).

Cuivre, Laiton et Marbre le grand retour

Par Eva Praquin

 

 

[imagemap id= »276″]

[divider]LISTE SHOPPING ACCENT CUIVRE, MARBRE, LAITON[/divider]

  1. Suspensions en métal laqué cuivre et laiton, design Sebastian Herkner (à partir de 1360 €, FR 66).
  2. Pots à crayons en laiton (de 36 à 42 €, Ferm Living chez Goodobject).
  3. Table composée d’un plateau en marbre de Carrare et d’un piètement en métal laqué, création Philipp Mainzer (4910 €, FR 66).
  4. Canapés modulaires « M.a.s.s.a.s », assise simple ou d’angle, design Patricia Urquiola (à partir de 6696 € Moroso chez Silvera).
  5. Plateau en marbre « Courtesy », design Pierre Gonalons (790 €, Ascète).
  6. Tabouret « Nerd » en frêne laqué, de David Geckeler pour Muuto (399 €, Goodobject).

Économie d’énergie: Concepts Durables en Architecture

ALORS QUE L’ESPACE FONDATION EDF PRÉSENTAIT DERNIÈREMENT UNE SÉRIE DE PROJETS FUTURISTES À FORT CONTENU ÉTHIQUE ET ÉCOLOGIQUE, NOUS AVONS SÉLECTIONNÉ QUATRE STUDIOS D’ARCHITECTURE FRANÇAIS QUI ONT EN COMMUN DE FAIRE RIMER LEUR PRATIQUE DE BÂTISSEURS AVEC DÉVELOPPEMENT DURABLE. SANS LANGUE DE BOIS, ILS SE PRÊTENT POUR NOUS À L’EXERCICE DES TROIS QUESTIONS ET NOUS DONNENT LEUR VISION PERSONNELLE DE L’ÉCONOMIE D’ÉNERGIE. Par Clément Sauvoy

[divider]EDOUARD FRANÇOIS Le chantre du green[/divider]
rde114_na079f_07_Edouard-Francois

L’ÉCONOMIE D’ÉNERGIE SELON VOUS ?

« Nous entrons dans un grand courant de l’histoire, qui parle de développement durable, de saisonnalité, de temporalité, de consommation locale, de matière… C’est une autre manière de penser, de dessiner, de vivre, de rêver, de regarder… Il est fondamental d’en faire moins à tous les niveaux, du point de vue de l’esthétique, de l’usage mais aussi de la consommation.»

UN CONSEIL PRATIQUE ?

« En faire le moins possible, procéder différemment. Avoir le réflexe recyclage, pièces uniques, jeunes créateurs, jeunes stylistes. Passer de l’appétence au désir raisonné. Amen! »

UN OBJET ?

« Ma chaise en bois 98 % prédécoupée de telle manière que la perte de matériau est minimale (2 %).On la monte soi-même. Le bois est certifié Forest Stewarship Council : un label qui a pour but de valoriser les produits issus d’une gestion responsable des forêts ; il garantit le respect des principes de développement durable et de bonnes pratiques appliqués à la gestion forestière et la traçabilité des bois issus de ces forêts. »

Luxueux programme résidentiel à Gurgaon en Inde. Edouard Francois
Luxueux programme résidentiel à Gurgaon en Inde. Edouard Francois
La tour de la Biodiversité d’Edouard François culminera à 50 mètres. Livraison prévue en 2015 dans le 13e arrondissement de Paris.
La tour de la Biodiversité d’Edouard François culminera à 50 mètres. Livraison prévue en 2015 dans le 13e arrondissement de Paris.

[column size=one_half position=first ]rde114_na079f_07A_Edouard-Francois-chaise-predecoupee[/column][column size=one_half position=last ]rde114_na079f_07B_Edouard-Francois-chaise-predecoupee[/column]

[divider]BECKMANN & N’THÉPÉ Ethiques par nature[/divider]

L’œuvre cachée de deux célébrités

People in time

Sous le titre « Olivier Mégaton et Olivier Ribardière : l’œuvre cachée de deux célébrités », Marie-Claude Le Floc’h ouvre les portes de son grand atelier XIXe métamorphosé en galerie les vendredi et samedi. Olivier Ribardière, photographe de mode renommé, montre un travail personnel sur le thème de l’enfance (photo), tandis qu’Olivier Megaton, réalisateur de films, notamment de Taken 2, présente ses mix Street Art entre peinture, encres et collages. Parmi ses images récurrentes, citons Rimbaud, le Christ, des idôles du rock et d’autres plus politiques à l’instar de Mao ou Lénine.

Neuilly-sur-Seine :
38 boulevard d’Inkermann
www.aroa.fr
V.S.

1925. Quand l’Art Déco séduit le monde

Illustration esthétique de la vie moderne née de la vitesse, de la technique et de la lumière électrique, le style Art Déco irrigue l’entre-deux-guerres. Il naît en France de l’inspiration d’architectes – Henri Sauvage, Robert Mallet-Stevens, Pierre Patout -, de décorateurs – Louis Süe, Jacques-Emile Ruhlmann, André Véra, André Mare -, et de couturiers comme Paul Poiret, avant de conquérir la sphère internationale… de New York à Miami, en passant par les colonies. Première rétrospective d’envergure depuis 1975, l’exposition proposée par la Cité de l’architecture et du patrimoine revient sur les caractéristiques spécifiques de cette expression stylistique, l’exposition des Arts décoratifs de 1925, et ses réalisations-phares. Un prélude à une déambulation riche à travers les différents édifices d’époque que compte la capitale.

B.P.

[divider]INFOS PRATIQUES[/divider]

Paris : jusqu’au 17 février 2014

Cité de l’architecture et du patrimoine

Palais de Chaillot
1 place du Trocadéro
75116 Paris

Horaires

Ouvert tous les jours sauf le Mardi, le 1er Janvier, 1er Mai et le 25 Decembre.
Du Mercredi au Lundi de 11h a 19h.
Ouverture le Jeudi de 11h a 21h

www.citechaillot.fr

2-Villa-Cavrois

1