Échappée insulaire à Panarea

Partager sur pinterest
Partager sur facebook
Partager sur whatsapp

Posée sur l’île de Panarea, dans l’archipel italien des éoliennes, cette maison traditionnelle blanchie à la chaux, typique des Cyclades, opère un dialogue inspirant entre Grèce et Italie.

Par Céline Amico / Photos Laurent Brandajs

C’est sur l’île éolienne de Panarea, un petit bout de terre préservé au large de la Sicile, qu’Hubert Bonnet découvre le lieu de villégiature de ses rêves : une maison de pêcheur des années 50, dans son jus, lovée dans le maquis.

Dedans-dehors
Pourvue de nombreuses ouvertures et d’espaces outdoor aux surfaces minérales, la maison abolit avec élégance la frontière entre intérieur et extérieur.

Collectionneur d’art, propriétaire d’une demi-douzaine de villas d’exception en Europe et en République dominicaine, l’homme d’affaires belge saisit immédiatement le potentiel et l’extraordinaire énergie des lieux : façonnée dans la pure tradition cycladique, la construction en chaux blanche de 200 m2 offre une vue à couper le souffle sur la mer Tyrrhénienne et son chapelet d’îles volcaniques.

Comme un petit air hellène
Tournées vers la mer, la façade immaculée et les colonnes de soutènement en béton de la bâtisse, évoquent irrésistiblement l’architecture grecque.

À l’horizon, le volcan Stromboli et les reliefs découpés des îles éoliennes déroulent leurs silhouettes minérales. 

Un écrin de nature idéal pour des vacances en famille ou l’organisation de résidences d’artistes, et que le mécène pourra louer lorsqu’il n’y séjournera pas. Pour l’heure cependant, tout reste à faire et la bâtisse demande une rénovation complète. « Si la maison exigeait des travaux importants, nous tenions à ce qu’elle conserve son âme, mais surtout qu’elle conjugue de façon harmonieuse l’authenticité des Cyclades et le raffinement italien », explique-t-il. Un exercice de style mené d’une main de maître par l’architecte Antonino Picone.

Farniente en sentinelle
Comme un belvédère sur la mer, la terrasse accueille des chaises longues alanguies sous le soleil et une douche d’extérieur revivifiante pour célébrer les joies de la vie au grand air. Chaises longues, designWalter Lamb, BrownJordan.

S’il préserve son charme originel, le professionnel imagine des espaces fonctionnels et confortables, plus en phase avec les modes de vie d’une tribu d’aujourd’hui : quatre chambres avec salles de bains sont ainsi aménagées au rez-de-chaussée et à l’étage, complétées par une extension de 40 m2 accueillant deux chambres supplémentaires.

Parfum d’ailleurs
Sol en résine immaculé, murs blanchis à la chaux, sous la pergola en chêne et canisses de bambou, l’épure est au rendez-vous. Un décor minimal animé par les motifs ethniques chamarrés du tapis et les coussins en tissage. Chaises «Orchestra», design Sven Markelius. Table sur mesure dessinée par Hubert Bonnet.

Les volumes, eux, sont sublimés dans le respect de l’architecture vernaculaire grecque ; les anciens carrelages au sol font place à des surfaces dépouillées en béton ciré blanc, tandis que les aires techniques (plan de travail, éviers, lavabos) et les zones de réception sont signifiées par des éléments de maçonnerie typiques en chaux et plâtre.

Géométrie variable
Dans la salle à manger, des assises blanches aux piètements géométriques s’harmonisent à une table ancienne en bois couleur chocolat. Entre tradition et modernité, rondeur et formes rectilignes, l’équilibre est parfait. Chaises vintage «Orchestra», design Sven Markelius.

Direction le rooftop pour observer les couchers de soleil puis savourer les soirées à la belle étoile.

Enfin, des arches sont creusées dans les cloisons afin de libérer les perspectives et favoriser le passage de la lumière. Sur cette toile de fond minérale, d’une impeccable blancheur, l’Italie vient se poser avec chic et délicatesse… Du mobilier contemporain, des objets sculpturaux, un carrelage mural en céramique d’un bleu éclatant, confectionné à la main à Lipari, l’île voisine, ponctuent le décor d’un zeste de sophistication.

D’art et d’itinérance
Créateur de la fondation d’Art CAB (fondationcab.com), implantée à Bruxelles et Saint-Paul-de-Vence, l’homme d’affaires Hubert Bonnet est également propriétaire de six villas d’exception en Europe et dans les Antilles. Elles sont proposées à la location sur le site bibihome.net.

Dehors, les espaces à vivre, largement ouverts sur la mer, invitent à la détente et à la contemplation. La pergola coiffée de canisses, le toit-terrasse aménagé et sa vue à 180° sur la baie ou encore le jardin luxuriant… rappellent que la maison oscille en permanence entre Cyclades et Italie, comme l’aiguille d’une boussole vers un sud magnétique.

Reportage paru dans le numéro 158 de Résidences Décoration

Inscription à notre NewsletterInscrivez-vous pour être informé en avant première et recevoir les offres exclusives !
Partager sur facebook
Partager sur whatsapp
Partager sur pinterest

La rédaction vous recommande

Dites-nous ce que vous en pensez