Baobab Collection, un parfum d’altruisme

Baobab collection a dédié une de ses collections luxueuses au profit d’une cause humanitaire : Le peuple Mikea, la dernière tribu première de Madagascar.

© Peter Lippmann

Depuis 2002, la marque s’inspire de souvenirs de voyages, des richesses de la nature et des tendances de la mode pour enrichir ses collections de bougies parfumées : les rives du Nil, les mers lointaines du Japon, les steppes de Russie La marque poursuit ses actions humanitaires à Madagascar pour créer une collection dédiée au peuple Mikéa en 2017. Coulées à la main dans des verres soufflés bouche, les luxueuses créations deviennent un objet de décoration qui habille nos intérieurs avec élégance et sensibilisent les amoureux de la marque à des causes humanitaires.

Les Mikeas

Le peuple Mikea a dû renoncer au nomadisme en 2001. Ils vivaient jusqu’alors en parfaite symbiose dans une forêt « sèche » dans laquelle la seule source d’hydratation était une racine gorgée d’eau. La déforestation et les feux les ont obligés à se sédentariser et subissent les pillages de tribus voisines. Seuls une dizaine de Mikea vivent encore dans la forêt ou leurs précieuses racines se raréfient.

Engagée dans l’humanitaire à travers la deuxième édition du M Project, la marque Baobab Collection répond présente à l’appel de Jean-Claude Vinson, créateur de Mikea Forest une association de droit malgache destinée à porter secours à ce petit peuple oublié. Ensemble, ils œuvrent pour l’aider à recueillir l’eau plus rapidement et à améliorer l’hygiène des enfants.

La marque dessine les motifs d’une collection qui sera dédiée au peuple Mikea et fait appel au savoir-faire du crochetage détenu par les femmes malgaches. Comme pour la fabrication des bougies totalement artisanales, c’est la noblesse de l’artisanat et l’agilité de la main des femmes qui est mise en lumière à travers ces collections. Les décors de cette collection en raphia représentent un arbre symbolique, l’arbre d’une forêt qui brûle, destiné à faire comprendre la problématique de ce peuple obligé de se sédentariser.

Crochetées à la main, chaque pièce en raphia représente de longues heures de travail, une patience infinie et un amour de la matière. Ce projet, Le M Project, initié par la marque en 2016 permet de fournir du travail à une coopérative de femmes malgaches et de sensibiliser le public sur deux axes, la condition des femmes dans le monde et la nécéssité de préserver des peuples qui détiennent les principes fondamentaux de notre humanité.

Cette action a permis de financer l’approvisionnement en eau pour les enfants de la tribu Mikea et de soutenir l’école et son extraordinaire maîtresse, Manou, nom qui a été choisi pour une des bougies de cette collection.

Serge Anton

Pour immortaliser cette rencontre avec la tribu, le photographe Serge Anton a réalisé une série de portraits des Mikeas.

© Serge Anton

Les bougies

Ces trois bougies portent les noms d’illustres protagonistes de la littérature américaine et française et représentent dans leur allure comme dans leur parfum des personnalités issues de la haute société. Ainsi, Gatsby, Louise et Swann s’incarneront dans des verres colorés, gravés à la main d’un motif graphique par les artisans verriers de Baobab. Les diffuseurs Totem de la collection High Society seront également déclinés en trois tailles : Le 5 litres, le 2 litres et le Mini Totem dans son élégant coffret.

© Peter Lippmann

La collection Les Exclusives s’étoffe d’une troisième bougie, la bougie Cyprium, aux côtés des bougies Aurum et Platinum. Son verre métallique et cuivré pourra enchanter les intérieurs tout particulièrement à l’approche de Noël. Serons ajouter à cette collection le diffuseur Cyprium en 500ml et la série des 3 Totem Cyprium en 5 litres, 2 litres et Mini Totem.
Deux sérigraphies d’or 9 carats sont également à l’honneur cet hiver avec la Bougie Grand
Palais faisant l’éloge du célèbre monument et la Bougie Cashmere. Celle-ci est décorée de dessins de cashmere, dans la trame art déco de la collection High Society, fruit de la collaboration établie avec Thierry Larcher.

Vidéo : https://www.baobabcollection.com/en/blog/18_virtual-tour-by-baobab-collection.html

Serge Anton

https://sergeanton.be/

Baobab Collection 

www.baobabcollection.com/fr/