Depuis quelques mois, son nom, sa signature, ses oeuvres s’étalent à la une des réalisations de nombre d’architectes d’intérieur. C’est que Florence Girette possède l’art avec ses pinceaux de donner à une pièce quelconque, un escalier bien sombre et de guingois, une allure, un rayonnement, une personnalité inattendus. Les paliers aux merveilleux nuages lourds du Nolinski, cinq étoiles parisien d’Evok Hôtels Collection, non loin de l’Opéra Garnier à Paris, c’est elle, tout comme les murs enchantés et lumineux de la brasserie Réjane du même hôtel et ceux du boudoir secret logé juste derrière la salle du restaurant.

L’artiste possède une palette, une technicité bien à elle qui en font la chouchoute des décorateurs en vogue et talentueux comme Jean-Louis Deniot. Travaillant aussi bien sur un support de toile que sur le verre, elle signe aussi du mobilier en pièce unique : appliques murales, tables de toutes formes et de toutes tailles, étendant ses champs des possibles. On aime ses effets optiques, ses textures très travaillées, rêvant de l’inviter à donner un rien de poésie aux murs blancs.

www.florencegirette.com

Texte : AMCLD – Photos : D.R