Signé par l’Atelier Raymond Brun, ce chalet d’exception qui vient d’être livré à un couple de particuliers – après plus d’un an d’études et deux années de chantier – mise sur un luxe discret. Une résidence secondaire aux airs de parenthèse enchantée !

Il s’agit bien là d’une commande exceptionnelle… D’une part, en raison de la taille du projet lui-même. D’autre part, à travers l’implication de notre client dans le résultat final. Car ce dernier s’est investi avec énormément de passion dans le suivi du chantier. Si bien, qu’une relation privilégiée est née durant toute l’avancée des travaux ! », souligne l’architecte DPLG Raymond Brun qui a réalisé ce sublime chalet à Crest-Voland en Savoie. C’est dans cette magnifique station de ski du massif du Beaufortain, qu’une famille travaillant dans le monde des affaires a commandé à l’Atelier Raymond Brun ce chalet familial de plus de 600 m2 répartis sur cinq niveaux. Dotée d’une terrasse orientée plein sud, donnant sur la vallée et la montagne, cette construction de prestige affiche des volumes ouverts particulièrement intéressants avec des hauteurs sous toitures de cinq à six mètres.

Globalement ce qui était recherché, c’était une vraie cohérence d’ensemble afin que ce chalet – chaleureux et pas trop chargé – présente une réelle homogénéité et d’échapper à une sorte de catalogue !

Mélange de parquet en planchers chauffants en bois de chêne et de carrelage en carreaux de Kerlite, le sol répond à un souci d’épure souhaité par les maîtres d’ouvrage et fait écho aux très grandes baies vitrées disposées au milieu de murs en pierres locales d’Italie, de France et de Suisse.

Une atmosphère 100 % cocooning

L’architecte d’intérieur Laure Bauer – qui a également participé au projet, a veillé à entretenir cette ambiance chaude et épurée émanant des parois en vieux bois de pin, incitant les propriétaires à jouer sur plusieurs références pour se tenir en dehors des modes et des tendances.

Structurant à la fois le séjour, la douzaine de chambres et les espaces de vie, l’escalier – sur trois niveaux en planches de vieux bois sur limon central en acier – s’habille d’un garde-corps entièrement vitré. Côté design, décoration et choix du mobilier, parti a été pris de cultiver une « identité toute personnelle, un style propre, en dehors de certains clichés ». Ainsi, le visiteur reconnaîtra au niveau de la terrasse l’iconique fauteuil « Proust » de Mario Bellini chez Magis surmonté de la tête d’élan lumineuse « Moo » de Northern Lighting. L’espace salon, conçu autour d’une cheminée en pierre et bois, réalisée sur mesure, accueille les arachnéennes suspensions « Raimond » du Studio Design OX-id et « Random » créée par Bertjan Pot et les lampadaires « Dandelion » de chez Moooi autour de confortables canapés « Nebula » de Diesel TM by Moroso et du tabouret « Backenzahn » en noyer massif de chez E15.

Enfin, on retrouve dans l’antichambre conçue comme un pré-salon, les deux fauteuils « Utrecht » de Gerrit Rietveld aux côtés de la table basse « Coffee Table » d’Isamu Noguchi pour Vitra. Au nombre de quatre dans le chalet, les poêles à bois haut de gamme de la marque Stüv entretiennent le sentiment d’évoluer dans une atmosphère de pur cocooning aux airs de parenthèse enchantée. Quand architecture, design et art jouent à l’unisson et renforcent notre communion avec la montagne !

Articles similaires