Arnaud Ronez architecte décorateur et designer, réinvente un appartement situé à Vincennes dans un immeuble des années 30. Il y adopte une vision globale du sur-mesure, un magnifique dialogue entre l’architecture et l’objet.

Architecte d’intérieur, Arnaud Ronez a travaillé deux ans pour l’agence Philippe Starck et notamment dans des projets tels que l’hôtel Royal Monceau, les hôtels Mama Shelter ou encore la Cidade Matarazzo au Brésil. Il a également collaboré avec l’agence Tristan Auer comme chez de projet pour la rénovation de l’Hôtel de Crillon, des résidences privées et le restaurant Astair. En 2014, il crée son agence Ronez pour développer des projets de résidences privées sur Paris et dans le Sud de la France.

Son tout dernier projet, cet appartement en duplex de 65m2, repensé entièrement.

On entre dans l’appartement par une petite entrée aux tons bleu-vert qui dissimule le dressing et la porte menant aux toilettes. Un miroir rond de Thomas Eurlings et une bouche en plâtre sont positionnés au-dessus de la console, spécialement dessinée pour le projet.

Le rez-de-chaussée de l’appartement est composé des mobiliers vintages, œuvres d’art et créations contemporaines. Une double hauteur sous plafond et de grandes fenêtres illuminent l’appartement et accueillent un salon et une cuisine ouverte. Une cuisine réalisée sur mesure pour pouvoir épouser à merveille la forme de la pente du toit. Le plan de travail, en pierre naturelle Naica Quartz est posée par le marbrier ILDEI.

 

Dans la pièce à vivre, la salle à manger en marbre calacatta oro et métal noir a été conçue par Arnaud Ronez lui-même. Une suspension en laiton perforé a été dessinée par le décorateur pour jouer avec la double hauteur du lieu. Un style intemporel avec des éléments de décorations colorés tels que la grande toile de Christine Gurtner, prennent leur place naturelle dans cet ensemble.

Pour accéder à la chambre d’enfant, une porte coulissante toute hauteur a été dessinée et placée près du salon. Cette petite chambre reprend les couleurs douces vert céladon avec un mobilier esprit année 50.

La chambre parentale décorée selon différentes nuances de bleus, renvoie au calme. Une collection de céramique de Vallauris bleu est posée sur une enfilade Mcintosh et permet de mettre en valeur un tableau de George Mathieu.

La salle de bain joue avec une composition de carreaux de ciment graphique vert, de marbre de carrare et une suspension vintage en cuivre. Le meuble vasque est fait sur mesure en bois de teinte brun foncé pour réchauffer l’ensemble de la pièce. La baignoire est déclinable en douche grâce à une paroi de verre coulissante et des rangements sont dissimulés derrière les miroirs, l’ensemble dans un style épuré.

Petit coin secret niché sous les toits, le deuxième niveau abrite une mezzanine. Chambre d’amis avec un grand dressing ou petit salon servant de chambre d’appoint, cet espace ouvert permet d’apporter un élément visuel supplémentaire depuis la pièce à vivre.

 

Arnaud Ronez

http://ronez.fr/biography

Texte : Lucille Doudement – Images : DR