En invitant six créateurs de sensibilité différente pour sa collection « Edition Two », Tai Ping propose une palette de tapis cosmopolite. A l’image de la planète.

Réputée dans le monde entier pour ses tapis hyper haut de gamme, tuftés et noués à la main, Tai Ping renouvelle depuis deux ans le genre en éditant une deuxième collection de modèles « prêt-à-porter ». Six personnalités proches des milieux artistiques et originaires de différents pays ont ainsi imaginé des modèles reflétant leur sensibilité. Edition Two étale des oeuvres signées, pour la France, d’Ora Ito, l’éclectique créateur autodidacte et de Jean-Baptiste Fastrez, à la tête du studio design éponyme, chouchou de l’éditeur Moustache et de la galerie Kreo. Wrapped et Rodolfo Agrella portent haut les couleurs américaines tandis que David Raffoul et Nicolas Moussallem, fondateurs du studio libanais David/Nicolas, affirment leur identité orientale. Proche de Tai Ping dont il partage l’origine hongkongaise, André Fu, en architecte intervenant en majorité dans l’univers de l’hôtellerie de luxe, a esquissé comme le plan d’une suite. Autant de talents, autant de styles pour se glisser avec la même élégance dans un loft urbain ou une demeure campagnarde, un yacht cinglant les mers ou une yourte des steppes (www.houseoftaiping.com).

Texte : Anne-Marie Cattelain-Le Dû – Photos : D.R