Dans la campagne italienne, une ferme du XIXe siècle entièrement revisitée, mixe fièrement différentes mises en scène, qui s’adonnent à l’amour de l’art et du design. Atmosphères…

Par Véronique Guilpain – Photos Antoine Baralhé

 

1. Chaise « Eva » de Bruno Mathsson, néon de Maurizio Nannucci. La suspension est dessinée par Andrea Zanconato. Liseuse « Pipe Terra » de Herzog & De Meuron. Sur la table basse, une terre cuite de Asa Bonnier.

2. D’un seul point de la pièce, un cercle se dessine, traité comme un trou noir avec des éléments géométriques qui apparaissent. Sur la cheminée, une oeuvre de Lydia Venieri et à côté, quatre tableaux « Les 100 fleurs » de Xiao Fan Ru.

3. Le propriétaire Andrea Zanconato devant un néon de Maurizio Nannucci.

4. Dans la partie moderne, installation design : fauteuil Cassina, table Gae Aulenti et canapé dessiné par le propriétaire des lieux.

5. A droite, un trône composé d’armes de guerre civile recyclées du Mozambique de l’artiste Gonçalo Mabunda. Un plâtre « Rooster » de Gigi Guadagnucci et un bronze de Marcello Mascherini. A l’étage, « War Games » de Lydia Venieri.

6. Au mur, triptyque « Last Supper » de Vik Muniz. Autour de l’escalier, une toile de Julian LaVerdiere.

Lire l'article

Idéalement placé, le Relais Ca’Muse, qui signifie la maison des Muses se situe à quelques kilomètres de Vicenza, une des perles de la Vénétie, aussi appelée « la ville palladienne ». L’architecte Andrea Palladio (1508-1580) maître du style néoclassique, y réalisa la plupart des villas, musées et théâtres. Très attaché à cette région depuis son enfance, Andrea Zanconato y découvre une ancienne ferme familiale, délicatement nichée en pleine nature et entourée de bois et de champs de blé. Un véritable ravissement. Un îlot de paix… qu’il achète et décide de réhabiliter !

Tout était à construire… Il aura fallu presque 15 ans pour reconvertir les 2000 mètres carrés d’espaces agricoles en lieu, idéal pour accueillir les amis, approprié pour recevoir une clientèle privilégiée et suffisamment avant-gardiste pour tenir tête à ses oeuvres d’art. Conscient de l’importance des travaux, Andrea fait tout de suite appel à Flavio Albanese, architecte autodidacte, designer et grand collectionneur d’art contemporain pour l’aider. Comme il souhaite une rénovation dans le respect des maté riaux d’origine et de la structure existante, Flavio Albanese conserve les éléments forts – poutres, pierres, briques -, pour les magnifier, en affirmer la modernité et les associe au béton et au nouvel ordonnancement contemporain. Le plus difficile a été de repenser la distribution des piè ces afin de créer l’intimité nécessaire pour ne pas se sentir perdu dans ce vaste espace. Andrea s’est inspiré des galeries d’art new-yorkaises des années 90, avec poutres apparentes, murs de brique et sol en béton. Retranscrit à Vicenza, le ré – sultat est superbe et permet de garder la mémoire du lieu.

La décoration est sobre, rien d’ostentatoire, juste poétique. Les murs sont peints dans des tonalités neutres et les matériaux nobles privilégiés. Les chambres élégantes et confortables accueillent des salles de bains design et l’art est omniprésent. Les grandes ouvertures ont été conservées et laissent entrer généreusement la lumière, offrant une magnifique vue sur la nature environnante. Le Relais Ca’Muse est tellement enchanteur que très rapidement, une clientèle raffinée a investi cette adresse con fidentielle dont on se repasse l’adresse en toute discrétion.

Ici, l’art de vivre prend toute sa signification Maîtrise des volumes, élégance des formes, choix des matériaux, sophistication de la mise en scène… Andrea a cosigné une réalisation aussi rigoureuse que douce à vivre. Ca’Muse est le reflet de sa personnalité. Certes l’écrin est merveilleux et la présence de peintures, photos, vidéo-projections, installations, réalisées par Marina Abramovic, Marco Del Re, Leiko Ikemura, Vik Muniz, Pietro Cascella, Georges Rousse, Xiao Fan Ru rend le lieu magique. Sans oublier la salle de gym, la piscine, le billard, les cours de cuisi – ne, les dégustations de vin qui concourent à rendre le séjour à Ca’Muse, exceptionnel. Esthète jusqu’au bout, Andrea a fait construire dans le parc un amphithéâtre en plein air où se produisent régulièrement performances artistiques, théâtrales ou musicales, privées pour le plus grand bonheur des clients.

 

Articles similaires