Deuxième réalisation sur les rives du lac de Wespi de Meuron Romeo, la casa Brissago, bloc de béton brut, répond aux échos des montagnes sans en troubler l’imposante magie de pierre grise. Symphonie, ton sur ton.

La vue aérienne de cette énorme résidence de 631 m2 dévoile son aspect monolithique qui laisse pénétrer le soleil pour illuminer le patio, aménagé en espace de vie, salon et dining-room.

Juste du béton et de larges baies en verre, pour ne pas perturber le paysage dont la maison épouse la topographie. Le soir, les fenêtres sont occultées par des stores. En contrebas, la piscine taillée dans la pierre avec son deck en bois. Transats “Ninix” de Royal Botania.

L’art de l’architecte a consisté à faire du paysage, l’unique décoration, hors les panneaux de bois massif. Mobilier minimaliste, table en chêne dessiné par l’architecte, chaises Eames. Dans la cuisine, le plan de travail en acier poli se confond avec l’eau du lac et la reflète.

Le salon aux murs de béton avec leurs niches, espaces de rangement, jouxte le dining-room. Le sol en béton ciré et le velours du sofa “Soft Dream” de Flexform, adoucissent l’aspect rugueux des murs et des minitables taillées dans du bois brut tandis qu’une cheminée d’angle réchauffe au sens propre et figuré la pièce.

Texte : Anne-Marie Cattelain-Le Dû – Photos : James Silverman – Stylisme : Stella Pilback

Encore plus d’architecture de OOF !