Née à Rome, en 1914, Lina Bo Bardi est une figure singulièrement attachante du paysage de l’architecture et du design, au Brésil, son pays d’adoption. Partie en 1946, à São Paulo, pour se confronter aux pratiques du Mouvement moderne, elle découvre, peu après, la richesse de la culture populaire brésilienne, extrêmement métissée.

Sur ce terreau fertile, elle hybride les modèles et invente alors à travers ses formes, un art de vivre poétique et généreux dans lequel s’effacent les divisions. Le Pavillon de l’Arsenal consacre à cette femme, trop méconnue en Europe, une rétrospective où s’entrecroisent son œuvre et ses idées.

B.P.

INFOS PRATIQUES

Paris : jusqu’au 19 janvier au Pavillon de l’Arsenal

www.pavillon-arsenal.com

Articles similaires