“Jean Prouvé Bâtisseur”, publié par les Editions du Patrimoine, détaille avec brio l’œuvre de l’architecte et designer (1901-1984), célèbre architecte et designer français. Ferronnier de formation, il découvre très rapidement le lien avec l’architecture et l’industrie, ce qui l’incite, dès 1931, à concevoir les grilles d’entrée du Palais de la Porte Dorée avec des motifs dits « en pointe de diamant » et dorés à l’or fin.

Héritier de l’école de Nancy, il crée essentiellement des sièges en métal, tout en côtoyant de célèbres architectes tels que Le Corbusier, Eugène Beaudouin, Marcel Lods et Vladimir Bodiansky avec qui, il dessine la Maison du Peuple de Clichy. Comme il considère qu’il n’y a pas de différence entre la construction d’un meuble et d’un immeuble; si l’on permet aux deux d’être modifiés, démontés, déplacés, il imagine alors une Maison modulable en 1944.

Jean Prouvé développe ainsi une « pensée constructive » basée sur une logique de fabrication et de fonctionnalité.

Entre Nancy et Paris, ses réalisations sont nombreuses et varient. Si la ville au chardon reste son point d’ancrage, il conçoit en 1951, une maison en aluminium et acier, dite Maison Tropique, à Brazzaville.

Ecrit par Olivier Cinqualbre, historien et architecte, Jean Prouvé Bâtisseur offre un panorama complet de ses travaux et ses collaborations à travers 230 illustrations. Il met en avant la diversité de son travail notamment des menuiseries en tôle pliée aux portiques et aux coques en aluminium, en passant par les panneaux de façade, et le métal qui fait l’objet de sa recherche.

Un parcours original à travers une œuvre unique, de l’aéro-club de Buc ou de la Maison du peuple de Clichy aux prototypes des années 1960.

192 pages, 25 €.

https://www.editions-du-patrimoine.fr/Librairie/Carnets-d-architectes/Jean-Prouve-batisseur

Texte : Angella Marchioni – Photos : D.R