Perché dans un magnifique immeuble hausmannien du XIXe siècle proche du Trocadéro avec vue sur la Seine et la Tour Eiffel, cette résidence offrait le cadre idéal pour permettre à Guillaume Alan de réaliser un intérieur d’exception.

Son emplacement à lui seul était déjà enviable, mais le designer y a réalisé une véritable prouesse esthétique.

 

Appréhendant les projets dans le droit fil de la tradition française des « décorateurs ensembliers », l’architecture, la décoration intérieure et le mobilier ont été pensés et dessinés par la même main. Le projet est tout à la fois fluide et harmonieux.

 

La manière dont l’espace est défini est très pur, caractérisée par des lignes sobres et fortes, une précision époustouflante et des proportions impeccables. Toutes les pièces de l’appartement sont reliées par les matériaux utilisés et la palette de tonalités.

 

Le lumière est au coeur de ce projet, un élément majeur de la philosophie raffinée du designer : “La lumière crée l’architecture, c’est grâce à la lumière que les murs, les ombres peuvent exister.”

Il aime à ce titre citer Le Corbusier : “l’architecture se découvre en marchant”.

La poésie, véritable emprunte du travail de Guillaume Alan irradie à travers ce film et illustre parfaitement la pensée de Guillaume Alan : “Je n’aspire pas au spectaculaire, uniquement à l’exceptionnel”.

 

Credits: 

Architecture, interior design et mobilier : Guillaume Alan

Film : Matthew Donaldson

Styling : Emilie Le Corre

 

GUILLAUME ALAN 

www.guillaume-alan.com