En Seine-et-Marne, dans un village classé, cette demeure contemporaine de charme signée Trabeco, s’intègre à la perfection et offre espace et luminosité. 

C’est en Ile-de-France, dans le Gâtinais, que Jean-Michel Bournerias, le responsable du constructeur Terre & Demeure, concessionnaire Trabeco pour la région parisienne, mène ce projet. Il s’agit pour lui et son équipe de réaliser la construction d’une maison exceptionnelle à plus d’un titre. Sur un terrain de 2 800 m2, il implante en effet une demeure de plus de 330 m2 de plain-pied, avec un sous-sol. « Les clients de ce projet sont un couple d’une soixantaine d’années, qui, en vue de leur retraite, ont choisi de faire construire une grande maison d’architecte contemporaine. S’ils y vivront seuls, ils ont trois enfants et des petits-enfants, et veulent une demeure confortable et spacieuse pour les accueillir. Nous avons donc imaginé une maison agréable, proposant trois chambres pour la famille dont une suite parentale avec dressing et salle d’eau, et de vastes espaces de vie au quotidien. »

Un défi de taille

Pour cette réalisation d’exception, un enjeu de taille était au rendez-vous : s’intégrer dans ce village classé. Il fait partie de ces rares communes d’Ile-de-France comme Auvers- sur-Oise ou Barbizon, qui ont en leur temps attiré les artistes, peintres ou écrivains, et la bonne société. Proche d’un bois, en bord de Seine, le village compte des bâtiments classés, quelques manoirs aux alentours. La maison s’intègre pour sa part dans un lotissement. Dans ce contexte, Jean-Michel Bournerias et son architecte DPLG, Jean- Loup Martin-Fenouillet, doivent, pour que le

projet puisse voir le jour, entrer dans le cahier des charges du lotissement, respecter l’esprit des maisons locales réalisées en pierre, aux toitures à petites tuiles… Et l’enjeu qui se présente est de taille, puisque le constructeur a choisi de présenter une architecture très contemporaine. « Nous avons dû passer plusieurs validations : celle des Architectes des Bâtiments de France, de l’architecte coordinateur du lotissement, de l’architecte de la commune, et enfin de la commune elle- même, indique Jean-Michel Bournerias. Au total, une bonne année a été nécessaire pour obtenir l’aval de tous les protagonistes. »

Lumière et espace

Le projet est à la hauteur des demandes. Il propose une maison certes aux accents architecturaux, mais dont les lignes et le style respectent l’environnement. Les matériaux choisis pour les façades associent du bois en bardage, et des plaques de cuivre traité pour ne pas se corroder, ce qui apporte une noblesse et une touche d’originalité. Le tout dans des tonalités très naturelles. « L’intention était d’offrir un maximum d’ouverture et de lumière naturelle dans cette maison, indique le constructeur. C’est pourquoi j’ai proposé à mes clients un Lumicène, un espace fenêtre circulaire. » Ce volume original, entre véranda, terrasse et bow-window, offre un aménagement à mi-chemin entre l’intérieur et l’extérieur. Circulaire, ce concept de menuiserie bioclimatique est composé de vantaux cintrés, coulissant le long d’un rail circulaire. Cela permet de protéger la maison des frimas, dans une version jardin d’hiver, et d’ouvrir totalement l’espace en été en se transformant en terrasse. Il apporte également une belle plus-value à la maison. La construction joue avec les volumes et l’espace. Elle offre une hauteur sous plafond de 3,5 mètres en moyenne, qui atteint 4 mètres dans le vaste séjour de 93 m2, avec des ouvertures en hauteur pour apporter encore plus de lumière. Une cuisine ouverte de 20 m2 jouxte cette pièce. La maison est construite dans le respect de la réglementation thermique actuelle, et anticipe même celle à venir. Elle intègre les équipements de domotique : volets roulants couplés à une sonde de luminosité, gestion du chauffage à distance…

Trabeco

www.trabeco.fr

Texte : Olivier Waché – Images : DR