Constellations et anneaux célestes s’agencent harmonieusement dans le travail de Philippe Baudelocque pour former des animaux légendaires. Pour la première fois, grâce à sa collaboration avec Diptyque, l’artiste dévoile des animaux mythologiques : un phœnix, un dragon, une licorne… Chacune de ces figures a donné son nom à une constellation et fait appel à notre imaginaire. Les fragrances envoutantes et l’or étincelant qui orne les bougies, vous incite à vous élever vers la voute céleste. Vivez une traversée poétique sensorielle…

– La première bougie, Forêt givrée, met à l’honneur la licorne, animal fabuleux qui symbolise l’harmonie et la pureté. Elle est associée à la couleur verte qui évoque les forêts enchantées et les senteurs vivifiantes des conifères. Aiguilles de sapin, bois d’Hinoki et menthe se mêlent gracieusement et composent les arômes uniques de vastes sylves givrées.

– Feu d’agrumes s’inspire de la magnificence du dragon… Gardien du jardin des Hespérides où se répand l’ambroisie, breuvage parfumé des dieux, il représente la puissance. Flamboyant et lumineux, le dragon évoque la couleur rouge et la chaleur du feu. Orange sanguine, bois fumé, cade et clous de girofles crépitent gaiement dans ce feu d’agrumes.

– L’énigmatique phœnix qui renait de ses cendres a inspiré une bougie bleue, couleur de l’immortalité. Larmes d’encens, nom à la puissance évocatrice, nous attire par sa beauté et ses senteurs uniques. Quelle autre créature mythique aurait pu inspirer ce parfum d’encens et de myrrhes enrobés de cannelle ?

Diptyque dévoile également des objets exclusifs… Le carrousel Constellations tourne sur lui-même grâce à la chaleur dégagée par la flamme et révèle ainsi un jeu de lumières énigmatiques. La bougie Géantes Baies est coulée dans une céramique issue de la manufacture Virebent et accueille des étoiles dorées peintes à la main. Enfin, le Calendrier de l’Avent rassemble 25 petits plaisirs à découvrir avant Noël pour que chaque jour soit une fête. La rencontre entre Philippe Baudelocque et Diptyque est là pour nous rappeler que la voûte céleste est la trame de laquelle nos rêves sont tissés…

Découvrez la nouvelle collection sur www.diptyqueparis.fr
Texte : Victoria Norait – Photos : D.R