Philippe Pasqua nous ouvre les portes de sa maison de l’ouest parisien. La confrontation envoûtante entre le bâtiment industriel et les oeuvres d’art et de design impressionnant l’atmosphère de ce lieu de passage pour l’artiste qui vit au Portugal et voyage au gré de ses expositions dans le monde entier.

Philippe Pasqua dans son atelier. La bibliothèque accueille un grand nombre d’ouvrages sur les artistes et les designers. Dans le salon, derrière la table de mixage, une série de nus photographiés dans Paris réalisée par Véronique Vial pour un livre.

122 - Pasqua Definitivement Arty03

Sous le puits de lumière, un prototype de table en Corian d’Ingo Maurer (Arumsparis) associé aux sculpturales chaises « Ripple Chair » de Ron Arad (Moroso). Sur le buffet en Corian (Bulthaup), à côté d’une photographie de Daniele Duella & Iango Henzi, de délicates pièces en verre soufflé de Laurence Brabant.

122 - Pasqua Definitivement Arty05

L’incroyable mur aquarium, véritable tableau vivant, offre une vue plongeante sur le séjour.

 

Au-dessus du fauteuil « Well Tempered », la « Paved » de Ron Arad. Autre pièce d’exception, « Possible Platforms », un prototype de Robert Stadler. La pièce de latex « Skin » de Sayaka Yamamoto habille la table en béton de Francesco Passaniti. Chaises « Ripple Chair » de Ron Arad. Peinture « Constance » et fusain de Pasqua.

122 - Pasqua Definitivement Arty02

Solennelle, la salle de douche, ouverte sur la chambre, se compose d’une douche double entièrement habillée de fine mosaïque noire en pierre naturelle italienne, cachée derrière le mur où sont installés des lavabos « Colonne », taillés dans un seul bloc de marbre de Carrare, Angelo Mangiarotti (B’Bath).

Rare concession à la couleur, le fauteuil en cuir jaune d’Helene Amy Murray (Arumsparis), trône sur l’estrade. Dans la chambre à l’épure volontaire, à côté du lit rond « Nina Rota » de Ron Arad (Cappellini) un fauteuil « Selle » d’Ika Kvenzel (Carpenters Workshop Gallery) et l’incontournable applique « Araignée » de Serge Mouille.

Le design est à l’honneur

122 - Pasqua Definitivement Arty01

 

Dans le salon, autour du tapis « Vaseline » de Philippe Pasqua, lampe « Delirium Yum » d’Ingo Maurer, fauteuils « Ear Chair » de Jurgen Bey, canapés « Boa » des frères Campana (Arumsparis) et canapé « Misfits » de Ron Arad (Moroso).

 

Le bureau fait la transition entre l’atelier et la partie privée de la maison. Sous la suspension XXL « Dome » de Ingo Maurer, une table dessinée pour le lieu par Xavier Lust. Dessin de Philippe Pasqua. Chaises « Bertoia », design Harry Bertoia (Knoll). Au fond, une peinture de Philippe Pasqua.

Installation pointue où art et design s’accordent pour le meilleur. Surplombant les trois fauteuils « Futon » de Tomita Kazuhiko (Moroso), une suspension en verre « Black is back » de Nathalie Pasqua (Arumsparis). Tableau Philippe Pasqua et photo de Glen Luchford & Jenny Saville. Sculpture et lampe de Ron Arad.

 

Articles similaires