Collections privées flamandes Une fois encore Lille 3000 épate la galerie. Cette année, ce n’est ni avec François Pinault, Charles Saatchi ou Emmanuel Perrotin, mais avec dix-huit collectionneurs privés, tous flamands. L’immense Tripostal accueille plus de cent oeuvres d’art des années 70 à nos jours de près de quatre-vingt artistes. Dont certains sont des valeurs incontournables, à l’instar de Jùan Munoz, Thomas Schütte ou Wim Delvoye (photo).

 

Dans l’exposition, aux côtés de son couple de cerfs naturalisés en plein ébat dans la position du missionnaire, une immense photo de Gautier Deblonde témoigne de la place de cette oeuvre chez le collectionneur (photo). A la demande de Lille 3000, le photographe lillois a shooté les univers de chaque collectionneur. Répartis sur les trois niveaux, les tirages géants permettent de pénétrer dans l’intimité des collectionneurs.

Ce qui pallie le parti pris de l’accrochage. La scénographie ne tient pas compte des choix des collectionneurs, elle s’articule autour de thèmes comme la représentation féminine, le miroir, ou encore une certaine Amérique.

Lille : jusqu’au 4 janvier

www.passions-secretes.com